Nissan JUKE Hybrid Rally Tribute Concept

Nissan JUKE Hybrid Rally Tribute Concept

Après la publication de quelques images en juin dernier pour célébrer la participation de Nissan à l’East African Rally 50 ans plus tôt, le Nissan Juke Hybrid Rally Tribute voit aujourd’hui le jour

Après la publication de quelques images en juin dernier pour célébrer la participation de Nissan à l’East African Rally 50 ans plus tôt, le Nissan Juke Hybrid Rally Tribute voit aujourd’hui le jour.

Le Juke Hybrid Rally Tribute est passé d’une esquisse design à un véhicule unique totalement opérationnel suite aux réactions extrêmement positives qui ont suivi la publication des premières images. Son dévoilement préfigure le lancement cet été en Europe du Juke Hybrid. Ce prototype est en effet doté de la motorisation hybride dont bénéficiera le modèle de série.

Evoquant la décision de donner vie au Juke Hybrid Rally Tribute, Coralie Musy, Vice President, Brand and Customer Experience, Nissan région AMIEO, a déclaré : « Le JUKE Hybrid Rally Tribute illustre notre optimisme et notre état d’esprit audacieux. Nous préparons actuellement un nouveau chapitre passionnant de l’histoire du Juke avec l’introduction du nouveau Juke Hybrid cet été. Il offrira le caractère turbulent et l’agilité que les clients attendent de notre crossover emblématique, avec des performances et une efficience améliorées. Le Juke Hybrid Rally Tribute porte le caractère ludique du Juke à un nouveau niveau. »

Une motorisation hybride sophistiquée

L’utilisation dans le Juke Hybrid Rally Tribute de la motorisation du prochain Juke Hybrid témoigne à la fois de l’amélioration des performances qu’elle offre dans la version de série ainsi que de ses progrès en matière d’efficience et d’émissions.

La motorisation du Juke Hybrid est composée d’un moteur à combustion interne Nissan de nouvelle génération, à la pointe de la technologie, spécialement développé pour fonctionner dans le cadre d’une motorisation hybride. Il développe 69 kW (94 ch) et 148 Nm de couple.

A ses côtés, le moteur électrique principal produit 36 kW (49 ch) et 205 Nm de couple, tandis qu’une contribution de 15 kW (20 ch) est apportée par un alterno-démarreur haute tension, le tout étant alimenté par une batterie refroidie par eau de 1,2 kWh.

Le résultat est une motorisation offrant 25 % de puissance en plus que le moteur essence actuel, avec une réduction de la consommation de carburant d’environ 40 % en cycle urbain, et jusqu’à 20 % en cycle mixte (chiffres sous réserve d’homologation).

Une boîte de vitesses automatique intelligente

Le Juke Hybrid Rally Tribute reprend également la boîte auto multimodes du JUKE Hybrid de série, élément essentiel du plaisir de conduite. Cette transmission à faible frottement permet une utilisation optimale de la puissance, qu’elle provienne du moteur électrique, du moteur essence, ou des deux.

Pour réduire les frottements, cette boîte de vitesses inspirée du sport automobile utilise des embrayages à crabots au lieu des bagues de synchronisation conventionnelles pour passer les 4 rapports « combustion interne » et les 2 rapports « électrique ». De plus, également pour réduire les frottements, il n’y a pas d’embrayage. Tous les démarrages du véhicule sont 100% électriques et les 2 moteurs électriques sont utilisés en combinaison pour synchroniser les vitesses, offrant une accélération douce et réactive.

La boîte de vitesses est contrôlée par un algorithme avancé, gérant les points de passage, la régénération de la batterie, ainsi que l’architecture sophistiquée série-parallèle. Le groupe motopropulseur choisit automatiquement entre les différents types d’hybridation possibles (série, parallèle, série-parallèle), en fonction des besoins d’accélération et de puissance, de manière transparente et sans aucune intervention du conducteur.

Des modifications inspirées du rallye

Comme le concept-car Gripz, qui avait été présenté au Salon de l’Automobile de Francfort 2015 avant l’introduction du Juke, Le Juke Hybrid Rally Tribute s’inspire de l’emblématique 240Z qui a participé avec tant de succès à l’East African Rally il y a plus d’un demi-siècle.

La modification esthétique la plus évidente concerne les passages de roue agrandis pour accueillir les pneus tout-terrain sur mesure, tandis que les feux supplémentaires montés sur le capot et le toit font écho à ceux d’il y a 50 ans.

De même, le capot noir et les grandes roues noires sont un hommage au véhicule de 1971 qui a participé à l’East African Rally. L’utilisation de logos de sponsors vintage et du numéro 11 rappelle également la Nissan 240Z, tout comme l’ajout de plaques de protection à l’avant et à l’arrière. Une suspension renforcée à long débattement a été montée sur le Juke Hybrid Rally Tribute pour lui donner un équilibre exceptionnel sur les terrains difficiles qu’il traversera. La dimension des pneumatiques, 265/70 R16, offre une adhérence et une traction phénoménales dans toutes les conditions, même les plus difficiles.

L’habitacle a été modifié avec l’installation d’un arceau tubulaire pour rigidifier la coque et offrir une protection en cas d’incident à grande vitesse dans l’environnement difficile du désert. Les sièges arrière ont été retirés pour laisser place aux roues de secours, et des harnais à quatre points ont été ajoutés pour sécuriser le pilote et le navigateur dans leurs sièges baquets.

Les autres modifications touchant l’intérieur sont le montage d’un extincteur homologué pour la compétition, d’un système d’interphone avec deux casques pour simplifier les communications entre le conducteur et le navigateur, d’une garniture en Alcantara sur le volant et d’un frein à main hydraulique avec poignée haute pour une activation facile.

Coralie Musy a ajouté : « Dans le cadre de notre engagement à électrifier notre gamme, cette année verra une vague sans précédent de nouvelles motorisations et de nouveaux véhicules électrifiés Nissan. En plus du Juke Hybrid, nous introduirons également notre innovante et audacieuse motorisation e-POWER sur le crossover Qashqai. Nous avons déjà commencé à prendre des commandes pour l’Ariya, notre nouveau produit phare 100 % électrique, tandis que le fourgon 100 % électrique Townstar sera commercialisé plus tard cette année. Et dans la seconde moitié de l’année, le tout nouveau crossover X-Trail sera également présenté. »

Dans le cadre du projet Juke Hybrid Rally Tribute, et pour concilier l’excitation du rallye avec une approche aussi durable que possible, la motorisation du Juke Hybrid Rally Tribute utilise des e-fluides et des biocarburants fournis par Shell, le partenaire de Nissan pour le East African Rally 1971.

Nissan au East African Rally

En 1971, la légendaire Nissan 240Z qui remporta la victoire de l’épuisant East African Safari Rally était pilotée par Edgar Herrmann avec comme navigateur Hans Schüller. Le rallye a été un succès retentissant pour la marque, les 240Z terminant également aux deuxième et septième positions. De plus, cette victoire était la deuxième victoire consécutive de la marque dans ce rallye.

La 240Z surbaissée était propulsée par un moteur six cylindres en ligne de 2,4 litres, développant 210 chevaux aux roues arrière. La voiture victorieuse a été restaurée en en 2013 et fait partie de la collection patrimoniale de Nissan qui se trouve à Zama, à proximité du siège mondial de Nissan dans la préfecture de Kanagawa au Japon.

DACIA 1300 : LA VOITURE QUI A MIS LA ROUMANIE SUR LES ROUES

DACIA 1300 : LA VOITURE QUI A MIS LA ROUMANIE SUR LES ROUES

Connaissez-vous la Dacia 1300 ? Mihai, architecte chez Renault Technologies à Titu, fait partie des nombreux roumains fans de ce modèle emblématique. Et pour cause, dans les années 70 et 80, c’est lui qui a permis à toute la Roumanie de se véhiculer. Découvrez l’histoire de « l’autre voiture du peuple » en compagnie de ce propriétaire passionné qui nous présente sa Dacia 1310 de 1989, restaurée par ses soins.

En Roumanie, il n’y a pas de Volkswagen ni de Coccinelle qui tienne. Là-bas, la « voiture du peuple », c’est la Dacia 1300 ! C’est elle qui, dans les années 70 et 80, a mis le pays sur les roues. Toute la jeunesse de Mihai, qui travaille au centre technique de Titu comme architecte chez Renault Technologies, a été marquée par ce modèle. Fier d’avoir restauré la Dacia 1310 de son père, il est aujourd’hui un passionné de ce modèle. Il fait avec nous le tour du propriétaire – et de l’histoire -, de sa belle.

« Chaque Roumain a une histoire personnelle avec la Dacia 1300. Dans la rue, elle fait tourner beaucoup de têtes », Mihai, Architecte chez Renault Technologies

UN PATRIMOINE AFFECTIF
Modèle emblématique de la Roumanie pendant plus de trois décennies, la Dacia 1300 a marqué la mémoire collective. Véhicule de toutes les familles, taxi toujours disponible dans les villes du pays, etc. Autant d’expériences qui ont inscrit durablement ce modèle dans le patrimoine affectif des Roumains. Comme l’explique Mihai : « La Dacia 1300 est un véhicule robuste, simple et confortable, toutes les qualités que l’on retrouve dans l’ADN Dacia. »

L’économie roumaine l’a vite adoptée et les clients aussi. Ils se sont empressés d’acheter ce qui était, au début des années 1970, la voiture la plus moderne de l’Europe de l’Est et l’une des moins chère avec un prix de vente équivalent à 3 200 euros.

UN PATRIMOINE FAMILIAL
Mihai possède une Dacia 1310 1.3 L essence TLX achetée par son père en 1992. Copie identique – à ses débuts – au modèle français Renault 12, celle qu’on appelle communément « Dacia 1300 » a été fabriquée de 1969 à 1979 sous cette appellation, puis jusqu’en 2004 sous l’appellation Dacia 1310. « Les deux principales différences entre la 1300 et la 1310 sont une nouvelle face avant complètement redessinée comportant quatre phares avec en leur centre une calandre noire et des optiques arrière modifiés » précise le passionné.

Au milieu des années 80, Dacia est arrivé à 98 % de composants fabriqués localement, ce qui a par la suite facilité la restauration de modèles anciens avec des pièces d’origine. Mihai a ainsi restauré sa Dacia 1310 TLX telle qu’elle était à l’époque, grâce à l’entraide de la communauté de collectionneurs formée dans son pays : « Au fil des ans, les passionnés de la Dacia 1300 sont de plus en plus nombreux. Les Roumains redécouvrent ce modèle. »

Mihai roule régulièrement à son volant. Cette Dacia 1310 était l’automobile de toutes ses vacances en famille et de ses premières leçons de conduite. La multitude de souvenirs à son bord donne à ce modèle une valeur affective inestimable. Mais pas seulement. Mihai est aussi fier de rouler en Dacia, considérant sa Dacia 1310 comme un patrimoine familial à transmettre. « Quand je suis au volant de ma Dacia 1310, je me sens tout simplement bien » confie-t-il.

UN PATRIMOINE NATIONAL
À l’instar de Mihai, les Roumains sont de plus en plus nombreux à être fier de leur patrimoine automobile national et à le valoriser. Il faut dire que la Dacia 1300 a donné accès à la mobilité, à la liberté à toute la Roumanie. Elle tient donc une place à part dans les souvenirs de jeunesse de toute une génération de Roumains comme Mihai.

La Dacia 1300 (et ses dérivés) fait aussi partie de l’histoire de la Roumanie par son succès commercial (2 millions d’exemplaires vendus) et sa longévité de production (35 ans, de 1969 à 2004). Elle a connu pas moins de six évolutions durant sa carrière et sa commercialisation durera jusqu’en 2006, soit deux ans après le début de fabrication de la Logan. « La Dacia 1300 est l’automobile emblématique en Roumanie. Grâce à son prix accessible, elle était la vraie voiture du peuple » décrypte Mihai.

Le rayonnement de la Dacia 1300 ne s’est cependant pas arrêté aux frontières de la Roumanie puisqu’elle a été largement exportée dans les pays de l’Est, mais aussi dans certains pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Amérique latine.
Mihai apprécie la fiabilité de sa Dacia 1310 et pour cause : si la Dacia de Mihai affiche seulement 3 400 km c’est parce que le compteur se remet à zéro après 99 999 kilomètres… et qu’elle a déjà fait trois fois le « tour » du compteur !

LEXUS UX REVU: NOUVELLES TECHNOLOGIES, MANIABILITÉ AMÉLIORÉE ET DAVANTAGE DE CHOIX

Cet été, Lexus mettra à jour son modèle UX, SUV de luxe compact et très prisé, avec davantage de choix en matière de style, des améliorations du système multimédia et de la connectivité, ainsi qu’une nouvelle version sportive F SPORT Design.

Lancé en 2019, l’UX est un crossover élégant et performant qui constitue l’entrée de gamme de la marque. Basé sur la plateforme GA-C de Lexus, il tire parti d’un centre de gravité abaissé et d’une grande rigidité qui procurent réactivité et plaisir de conduire.

Pour couronner le tout, l’UX 250h est équipé de la traction intégrale électronique E-Four.

Nouveaux systèmes multimédia

L’UX revu est équipé des nouveaux systèmes multimédia de Lexus. Plus réactifs, ils sont aussi plus intuitifs et offrent des fonctions étendues.

Selon la version d’équipement, les nouveaux modèles sont équipés d’un écran tactile 8″ ou 12″ qui remplace le système de pavé tactile. Plus proches du conducteur de 143 mm, ces écrans offrent une meilleure accessibilité. Les graphismes de l’écran tactile 12″ se distinguent par leur netteté et leur haute résolution. Leur puissance de calcul considérablement plus élevée se traduit par une réactivité accrue, combinée à une navigation cloud avec informations routières en temps réel pour une meilleure planification des trajets. Le système 12″ offre en outre une navigation intégrée – une fonction qui vient à point nommé lorsque la connexion au cloud n’est pas disponible.

La nouvelle reconnaissance vocale du système inclut l’assistant embarqué «Hey Lexus» en option. Celui-ci facilite les commandes vocales pour les appels, les réglages audio ou de la climatisation, ou encore la recherche sur Internet. La navigation basée sur le cloud permet notamment de consulter les prix du carburant à proximité et d’autres informations locales. Le système comprend davantage de commandes vocales qu’auparavant, et ce même en présence de bruits de fond. Il n’est donc pas nécessaire de mettre la musique en sourdine. Les micros déterminent en outre si la commande vient du conducteur ou du passager.

L’intégration smartphone via Apple CarPlay (sans fil) ou Android Auto (filaire) est disponible de série, tandis que les mises à jour du système multimédia peuvent être effectuées over-the-air via le DCM (Data Communication Module) du véhicule. Une prise USB-A dans la console centrale pour la lecture de sources audio HR et deux prises USB-C dans la console avant pour la recharge des appareils offrent d’autres possibilités de connectivité. Le système multimédia peut sauvegarder les préférences de trois personnes, à savoir les paramètres multimédia, audio et de navigation.

L’emplacement dans la console centrale jusqu’alors réservé au pavé tactile accueille désormais les commandes des sièges chauffants ou, à défaut, un petit compartiment de rangement pratique. La console centrale comporte également un rangement ouvert permettant notamment de placer un grand smartphone.

Dans l’esprit de l’hospitalité Omotenashi, l’appli Lexus Link permet de verrouiller et de déverrouiller les portes à distance ainsi que de régler la climatisation – rien de plus agréable que de s’installer dans un habitacle préalablement réchauffé ou rafraîchi.

Nouvelle version F SPORT Design

La version F SPORT Design fait son entrée dans la gamme UX pour mettre le puissant look F SPORT à la portée de nouveaux acheteurs potentiels.

La présence affirmée du modèle est notamment à mettre sur le compte de la calandre diabolo F SPORT dont la grille noire reprend le motif en L de Lexus. Le contour de la partie inférieure est chromé pour souligner la posture du véhicule. On retrouve ce motif dans les ouvertures plus prononcées au niveau des antibrouillards et de l’éclairage directionnel dans le bouclier avant, avec des inserts en L formant un contraste. Le design de la partie arrière reprend également les codes F SPORT avec un déflecteur de toit noir et des contours des feux arrière en noir.

Les jantes en alliage léger 18″ F SPORT Design présentent une structure à 10 branches et une finition métallisée foncée.

Parmi les autres équipements de la version F SPORT Design figurent des revêtements en cuir synthétique, des sièges avant chauffants, une climatisation automatique 2 zones avec système Nanoe X, une caméra de recul, des essuie-glace automatiques, des projecteurs LED avec feux de route automatiques, des barres de toit chromées, des passages de roues noirs et des logos Lexus F.

UX F SPORT

L’équipement de l’UX F SPORT inclut la suspension variable adaptative ainsi que des biellettes de barres stabilisatrices avant et arrière renforcées qui contribuent à un comportement précis, mais aussi à un confort routier accru sur toutes les surfaces. La gestion de la suspension adaptative a été modifiée de sorte que la transition vers un amortissement plus prononcé soit moins abrupte. Les vibrations dans les hautes et moyennes fréquences ont également été réduites.

Le ressenti dans la direction est désormais encore plus précis grâce à une liaison plus rigide entre la fixation du boîtier de direction et l’élément de suspension. Sur cette base, la force d’amortissement a été adaptée pour un fonctionnement optimal.

Rigidité structurelle

Les changements apportés aux nouveaux modèles contribuent également à renforcer la rigidité structurelle: points de soudage supplémentaires au niveau des longerons et de la cloison pare-feu, ainsi que des renforts plus rigides au niveau du hayon.

Choix de coloris

Un nouveau coloris extérieur Sonic Platinum est disponible sur l’UX. Cette teinte spéciale fait appel à la technologie «Sonic Paint» de Lexus qui permet un alignement plus dense et plus homogène des paillettes métalliques contenues dans une couche de peinture de quelques microns. On obtient ainsi davantage de profondeur et un rendu plus brillant sur toute la carrosserie.

La gamme revue offre également une plus vaste sélection de peintures bi-ton, avec six coloris en combinaison avec un toit noir pour les modèles F SPORT et F SPORT Design.

Dans l’habitacle, une nouvelle teinte optionnelle «Hazel» est disponible pour toutes les garnitures – tissu, synthétique et cuir véritable – et toutes les versions, à l’exception de la F SPORT. La sellerie en cuir perforé se distingue par de nouvelles broderies «Kagome» inspirées des paniers traditionnels japonais. Le cuir synthétique affiche un nouvel effet plissé «Sashiko».

Lexus Safety System +

Les modifications apportées au Lexus Safety System+ de l’UX comportent un système précollision amélioré. Un assistant de bifurcation renforce désormais la sécurité dans les intersections, tandis qu’une aide à la direction en cas d’urgence assiste le conducteur dans l’évitement d’obstacles, sans que le véhicule ne quitte la voie dans la mesure du possible. Le régulateur de vitesse adaptatif équipé d’un radar réduit la vitesse avant les virages en fonction de leur rayon.

Motorisations efficientes

Les motorisations de l’UX ne changent pas. L’UX 250h atteint un haut niveau d’efficience grâce à la technologie hybride Lexus de quatrième génération, tandis que son moteur 2,0 l développe 184 ch (135 kW).

10 ans de garantie Lexus

Le pack Lexus Premium Care offre une promesse client unique dans le secteur automobile, ceci grâce à la combinaison d’une garantie de 10 ans et de la nouvelle garantie de 10 ans activée gratuitement par le service. Cette offre est unique dans le segment Premium et s’applique non seulement à tous les véhicules neufs, mais aussi à tous les véhicules de la gamme Lexus qui circulent déjà sur les routes suisses (max. 10 ans ou 160’000 km).

La garantie de 10 ans activée par le service est prolongée d’un an ou de 15’000 kilomètres à chaque service après-vente, à la suite de la garantie d’usine. Même en cas d’interruption de service, la garantie est réactivée après un délai de carence d’un mois dès que le client fait à nouveau effectuer un service chez son partenaire Lexus. L’offre est liée au véhicule. La garantie est donc également transférable lors de la vente du véhicule et renforce ainsi la valeur de revente déjà notoirement élevée des automobiles Lexus.

Mobilize affiche ses ambitions dans les services et la technologie et vise 20 % du chiffre d’affaires de Renault Group en 2030

En janvier 2021, Renault Group présentait le plan Renaulution visant à transformer le groupe en une entreprise compétitive, technologique et responsable, et à se positionner, grâce à Mobilize, sur la nouvelle chaine de valeur de la mobilité.

Mobilize présente aujourd’hui sa stratégie pour projeter le groupe au-delà de l’automobile, générer des revenus récurrents et atteindre l’objectif de réaliser 20 % du chiffre d’affaires de Renault Group d’ici à 2030.

Un modèle d’affaires dédié aux services pour répondre aux enjeux de la mobilité
Dans un contexte de changements majeurs pour l’industrie automobile, Mobilize développe un nouveau modèle d’affaires autour du VaaS (Vehicle-as-a-Service), avec une offre complète s’appuyant sur un écosystème logiciel intégré.
Orienté sur l’usage plutôt que sur la propriété, Mobilize propose, à partir du véhicule, des services permettant de répondre aux besoins de solutions de mobilité plus faciles, plus accessibles, plus écologiques et plus abordables.
« Mobilize vend des services et non des véhicules, ce qui permet de générer des revenus récurrents et de réduire les coûts d’utilisation pour nos clients. Nous avons choisi de couvrir les éléments de la chaine de valeur de la mobilité qui ont le plus fort potentiel de croissance et de marge. Ainsi, avec le modèle VaaS et sur la base d’un écosystème logiciel intégré, nous proposons une gamme de services allant des solutions de financement à l’assurance, en passant par l’énergie et la maintenance. Le véhicule devient une plateforme de services, permettant de multiplier par 3 le chiffre d’affaires généré au cours de son cycle de vie, » indique Clotilde Delbos, Directeur général de Mobilize.

LE MODELE DE MOBILIZE S’APPUIE SUR:

  • Un écosystème software totalement intégré qui permet, depuis le véhicule (Software Defined Vehicle), d’offrir tous les services aux clients professionnels et particuliers. Cet écosystème s’appuiera sur les briques technologiques déjà opérationnelles des filiales de Mobilize[1]. Mobilize a accès par ses filiales et à travers Renault Group à plus de 600 développeurs, qui lui permettront de lancer une première version de Software Defined Vehicle dès 2023.
  • Des véhicules dédiés : Mobilize développe ses propres véhicules, 100 % électriques et spécialement conçus pour un usage dédié, partagé et intensif. Bien que les services Mobilize soient agnostiques de la marque ou des modèles, les véhicules Mobilize permettent de maximiser la réduction du coût total d’utilisation (TCU) pour les opérateurs de mobilité. Cinq éléments guident les équipes de design et d’ingénierie dans leur conception : durabilité, capacité de mise à jour ‘over-the-air’, facilité de nettoyage-entretien-réparation, empreinte environnementale réduite et expérience client riche et convaincante.
  • Une gamme complète de services:Services financiers: Grâce à RCI Bank and Services, Mobilize propose des services de financement, d’assurance et de paiement. Pour renforcer les liens entre les deux entités, RCI Bank and Services change de nom et devient Mobilize Financial Services.



Energie : Mobilize propose une offre complète de services liés à l’énergie et à la recharge pour accompagner ses clients (opérateurs de mobilité, gestionnaires de flotte et particuliers) à domicile, sur le lieu de travail et sur la route. Ces services incluent Mobilize Smart Charge, Mobilize Charge Pass (donnant accès à 260 000 bornes, y compris 1 600 bornes Ionity de charge rapide), le Certificat de Batterie et l’installation de bornes de recharge par Mobilize Power Solutions.
Maintenance et Réparation: En s’appuyant notamment sur les données pour la maintenance prédictive des véhicules, Mobilize utilisera le réseau de concessionnaires et les Refactories de Renault Group, comme celle de Flins, pour réparer et reconditionner ses véhicules. En leur donnant une deuxième et troisième vie, Mobilize augmente d’autant leur utilisation et leur rentabilité.
La capillarité du réseau de concessionnaires de Renault Group, 6 000 points de vente en Europe, permet à Mobilize de déployer ses offres et de proposer un véritable parcours « phygital » à ses clients.

TROIS SEGMENTS DE MARCHE A FORT POTENTIEL
Les clients auxquels Mobilize s’adresse représentent trois segments de marché à fort potentiel.

Les particuliers et flottes de petite à moyenne taille
Grâce à Mobilize Financial Services, Mobilize va accélérer le déploiement de solutions de mobilité à travers des offres de location longue durée et d’abonnement automobile et ainsi bénéficier de la croissance de plus de 80 % [2] du marché de la location opérationnelle. L’objectif de Mobilize Financial Services est d’atteindre en 2030 une taille de flotte d’1 million de véhicules en location et de 200 000 en abonnement.

Dans le même temps, Mobilize Financial Services va accélérer son activité de financement des véhicules d’occasion, en s’appuyant en particulier sur le déploiement des véhicules électriques connectés, pour agir sur l’ensemble du cycle de vie du véhicule et proposer un parcours intégré allant jusqu’au remarketing et au recyclage du véhicule. Par ailleurs, Mobilize Financial Services élargira sa gamme de services autour de deux domaines principaux: Car Insurtech, en tirant parti de la connectivité des voitures pour lancer des produits d’assurance basés sur l’usage; et la création d’un écosystème de paiements qui rassemble la recharge, les paiements universels (dans et hors de la voiture) et des offres Buy Now Pay Later[3]. Cet écosystème sera animé par un programme d’éco-fidélité encourageant ses clients à adopter un comportement respectueux de l’environnement.

Les opérateurs de mobilité de personnes
Avec Mobilize Driver Solutions, Mobilize propose un ensemble de services pour les chauffeurs et opérateurs de taxis et VTCs : abonnement au véhicule 100 % électrique LIMO, assurance, entretien, recharge, assistance.
Mobilize devient fournisseur de solutions pour les opérateurs d’autopartage avec DUO. Lancée en 2023, DUO sera 100 % électrique, proposée sur abonnement et intégrant l’assurance, les solutions logicielles pour la gestion de la flotte et des utilisateurs, et la maintenance. DUO permettra une réduction de TCU de -35 % par rapport à un véhicule électrique 4 places, sera faite à 50 % de matériaux recyclés et sera recyclable à 95 %. Une variante cargo, BENTO, sera également proposée en autopartage et abonnement pour les artisans.

Les opérateurs et professionnels de la livraison du dernier kilomètre
Mobilize entre sur le marché en croissance (+7 %[4] par an jusqu’en 2030) de la livraison du dernier kilomètre en fournissant aux opérateurs des solutions complètes de services s’intégrant dans les nouvelles politiques de villes.
Ces services seront d’abord proposés autour de Kangoo E-Tech électrique, Master E-Tech électrique, ainsi que des véhicules externes au groupe, avant le lancement d’HIPPO en 2026 qui permettra une réduction de -30 % du TCU par rapport à la concurrence. Ces services incluent l’intégralité des services proposés par Mobilize, avec un accent particulier sur la recharge et l’optimisation de la gestion des flottes grâce à la donnée.

DES OBJECTIFS AMBITIEUX
Les services que propose Mobilize permettent ainsi de faciliter l’émergence d’une mobilité électrique, tout en:

  • Réduisant les coûts pour ses clients ;
  • Protégeant ses clients contre la baisse de la valeur résiduelle car Mobilize reste propriétaire du véhicule;
  • Augmentant le cycle de vie des produits et réduisant l’empreinte carbone ;
  • Multipliant le chiffre d’affaires par véhicule ;
  • Générant des revenus récurrents.
  • Mobilize est ainsi dans une position unique pour représenter 20 % du chiffre d’affaires de Renault Group d’ici 2030. Avec un modèle bénéficiant de revenus récurrents, Mobilize n’est pas soumis aux cycles de l’industrie automobile.
  • Cette stratégie permet à Mobilize de viser :
  • Une croissance de 70 % du nombre de services financiers vendus à ses clients pour atteindre 8 M en 2030.
  • Un doublement d’ici à 2025 de la flotte de véhicules financés par Mobilize Financial Services en location opérationnelle, et un objectif d’un million de véhicules en 2030 dont 70 % de véhicules électriques.
  • Un objectif 2030 de 150 000 à 200 000 véhicules utilisés par les opérateurs de mobilité, dont 80 % de véhicules électriques.
  • Un objectif de bornes de recharge installées de 165 000 en 2030 (contre 22 000 en 2021).En outre, cette stratégie permettra aux activités de Mobilize, hors Mobilize Financial Services, d’atteindre une rentabilité à deux chiffres de chacune de ses activités d’ici à 2027, avec un objectif de marge opérationnelle à l’équilibre en 2025.



[1] bipi, glide.io, Karhoo, iCabbi, Mobilize Power Solutions, Zity by Mobilize
[2]Source : NV Market Evolution – Deloitte G5 Europe/RCI Bank and Services
[3] Acheter maintenant, payer plus tard
[4] Source : EVProject/Mobilize internal analysis

Nissan annonce de solides progrès dans l’exécution de son plan de transformation Nissan NEXT

A l’occasion de la publication des résultats financiers de l’entreprise pour l’exercice fiscal achevé le 31 mars 2022, Nissan Motor Co., Ltd. a effectué aujourd’hui un point sur les progrès réalisés à mi-parcours de son plan de transformation sur 4 ans Nissan NEXT.

Le plan Nissan NEXT a été lancé en mai 2020 avec pour objectifs de rationaliser les capacités et les opérations, de donner la priorité aux marchés clés ainsi que de se concentrer sur les principaux modèles et technologies, tout en revitalisant les fondations de l’activité.

Nissan est en avance sur son plan dans des domaines clés grâce à ses initiatives en matière de rationalisation, se concentrant sur ses forces pour atteindre une rentabilité durable. Au cours des deux premières années, Nissan a optimisé sa production, rationalisé sa gamme de produits et allégé sa structure globale de management. Ces efforts ont renforcé la capacité de Nissan à répondre aux transformations sans précédent que connait le secteur de la mobilité ainsi qu’aux perturbations mondiales actuelles, tout en réduisant le seuil de rentabilité de l’entreprise et en générant des économies.

Nissan est également en avance sur son plan en matière de priorisation et de concentration de son activité, améliorant la qualité de ses bases commerciales et mettant l’entreprise en position d’atteindre ses ambitions à long terme d’électrification et de neutralité carbone. Nissan va encore intensifier l’attention que l’entreprise porte aux leviers de la croissance future, et revitalisera ses fondations grâce à des efforts continus de transformation culturelle.

A l’occasion de son point d’étape sur le plan Nissan NEXT, l’entreprise a indiqué des progrès dans les domaines suivants :

1. Les actions de rationalisation renforcent l’agilité et la rentabilité durable

  • Capacité de production mondiale réduite de 20 %
  • Gamme de produits réduite de 15 %, Nissan consacrant davantage de ressources à ses modèles à haut potentiel
  • Structure de management mondiale réduite de sept à quatre régions, pour une organisation plus légère et plus agile
  • Coûts fixes optimisés de 350 Milliards de Yens, soit 17 % de mieux que l’objectif initial de 300 Milliards de Yens

2. La priorisation et la concentration améliorent la qualité de l’activité et stimulent l’innovation

  • Les bases durables d’une croissance à long terme ont été posées sur les principaux marchés – États-Unis, Japon, Chine, Europe -, fondées sur les technologies et produits essentiels.
  • Un programme audacieux de renouvellement des produits a permis de lancer 12 nouveaux modèles en 18 mois, l’ARIYA ouvrant une nouvelle ère en matière d’innovation et un nouveau chapitre dans l’histoire des véhicules électriques Nissan
  • La qualité des ventes a été améliorée avec un revenu net par modèle en hausse de 18 % à ce jour, contribuant à une marge d’exploitation de 2 % pour l’exercice 2021 malgré des vents contraires.

3. Des fondations qui permettront de bâtir la croissance future

  • Poursuite de la mise en œuvre d’initiatives de transformations culturelles en matière d’objet social, de diversité, d’égalité et d’inclusion. Renforcement de la gouvernance d’entreprise parallèlement aux initiatives de développement durable
  • Définition de l’objectif de neutralité carbone pour 2050 et de la vision Ambition 2030
  • Etablissement de la feuille de route Alliance 2030 avec utilisation de 80 % de plateformes en commun en 2026
  • Lancement de Nissan EV36Zero au Royaume-Uni pour fournir une solution à 360 degrés
  • Développement de l’initiative Nissan Intelligent Factory pour construire des véhicules de nouvelle génération et atteindre une production neutre en carbone dans le monde entier d’ici 2050

Ashwani Gupta, Chief Operating Officer de Nissan, a déclaré : « Nous avons tenu le bon rythme et les objectifs au cours de la première moitié de notre plan Nissan NEXT. Les résultats sont réjouissants, d’autant qu’ils ont été obtenus dans un contexte de vents contraires sévères sur le marché et d’une concurrence intense. Nous devons désormais capitaliser sur cette transformation pour générer de la valeur et une rentabilité durable. »

Ashwani Gupta a cité des exemples de progrès effectués dans le cadre de Nissan Next, notamment une augmentation de 19% du revenu net par voiture sur le marché clé des États-Unis. Au Japon, le revenu net unitaire a augmenté de 38 % sur la nouvelle Note. En Europe, le revenu net par voiture est en hausse de 38 % sur le nouveau Qashqai.

Makoto Uchida, Chief Executive de Nissan, a salué les progrès du plan de transformation, ajoutant : « Alors que nous donnons la priorité à tous les efforts qui permettent d’assurer une croissance durable à long terme, nous nous dirigerons vers un avenir de progrès avec Nissan accélérant ses objectifs d’électrification et son innovation technologique. Nissan est sur la bonne voie, et nous sommes convaincus que l’entreprise atteindra son plein potentiel – ciblant une marge opérationnelle de 5 % – tout en effectuant des progrès significatifs dans la mobilité et au-delà. »

Au cours de la seconde moitié du plan Nissan NEXT, la société poursuivra ses efforts de rationalisation et de hiérarchisation tout en jetant les bases de sa croissance future, notamment en se fondant sur les actions suivantes :

  • Augmenter le mix de modèles électrifiés à 40 % à l’échelle mondiale d’ici 2026
  • Développer des batteries lithium-ion sans cobalt, moins chères, pour la prochaine génération de véhicules électriques
  • Devenir un pionnier des batteries solides avec une ligne de production pilote à Yokohama d’ici 2024
  • Étendre le concept EV Hub du Royaume-Uni aux principaux marchés : Japon, Chine et États-Unis.
  • Fabriquer deux nouveaux modèles 100 % électriques à l’usine de Canton dans le Mississippi, aux États-Unis
  • Étendre les capacités de recyclage des batteries par le biais de 4R Energy Corporation avec des installations dédiées aux États-Unis et en Europe, en plus du Japon
  • Étendre la technologie ProPILOT à plus de 2,5 millions de véhicules Nissan et INFINITI d’ici 2026
  • Faire progresser les dernières technologies d’assistance à la conduite, notamment la technologie LiDAR de nouvelle génération pour éviter les collisions, d’ici le milieu des années 2020.

Makoto Uchida a conclu : « Parallèlement à l’accélération de ses performances commerciales, Nissan continue de faire évoluer sa culture d’entreprise vers une nouvelle ère. Notre objectif est d’approfondir le soutien à nos employés et de maximiser le potentiel de chacun chez Nissan pour stimuler les innovations qui améliorent la vie de nos clients. Nos employés restent la plus grande force de Nissan et seront une force motrice alors que nous poursuivons nos ambitions à long terme de responsabilisation de la société. »

Range Rover Sport MY23

Le nouveau Range Rover Sport a marqué sa première apparition mondiale par la spectaculaire ascension d’un barrage en Islande. L’épique ascension a vu le nouveau Range Rover Sport affronter le torrent d’eau qui déferlait sur la rampe du barrage de Karahnjukar – le plus grand au monde en son genre – avec un débit de 750 tonnes minute. Toute perte de traction dans la pente périlleuse aurait entraîné la chute, 90 m plus bas, à la base du déversoir et jusqu’au fond de la vallée.

La troisième génération du SUV performant de luxe de Land Rover est la plus désirable, la plus avancée technologiquement, la plus performante. Elle additionne une imposante stature sur route à une réactivité immédiate aux gestes de la conduite, grâce à la combinaison de technologies de châssis la plus avancée qu’ait jamais reçu un Land Rover.

L’ascension réussie du barrage a été projetée pour la première fois lors du lancement exclusif au Centre de création de produits avancés de Jaguar Land Rover à Gaydon, au Royaume-Uni. C’est Jessica Hawkins, cascadeuse officielle de James Bond, qui conduisait le nouveau Range Rover Sport, démontrant son adhérence, sa motricité et ses performances. Parmi les réalisations précédentes, mentionnons la montée record à Pikes Peak, la première traversée du désert « Empty Quarter » dans la péninsule arabique et la première ascension des 999 marches de la porte du ciel en Chine, en 2018.

Nick Collins, Executive Director Vehicle Programmes, Jaguar Land Rover: « L’architecture innovante de Land Rover, MLA-Flex, s’allie aux tout derniers systèmes de châssis pour offrir le dynamisme le plus élevé jamais vu sur un Range Rover Sport. Le contrôle de châssis intégré régit l’ensemble de ces technologies et les coordonne toutes, depuis le tout dernier système de suspension pneumatique à volume variable jusqu’à notre système de contrôle actif électronique du roulis Dynamic Response Pro. »

La montée du déversoir était le dernier obstacle du parcours, depuis le fond de la vallée jusqu’au sommet du barrage, après le lit inondé de la rivière, les tunnels en béton du barrage hydroélectrique et le mur rocheux du barrage. Le dernier tronçon de 294 mètres, le déversoir lui- même, est incliné à 40 degrés et grimpe de 193 mètres, l’eau en cascade constituant l’ultime test pour la motricité et pour la confiance du conducteur.

Jessica Hawkins, cascadeuse: « La puissance de l’eau déferlant sur le déversoir était impressionnante. En y pénétrant, je savais qu’une chute de 90 mètres m’attendait au pied de la pente, si jamais les choses se passaient mal. C’était le parcours le plus difficile que je n’ai jamais affronté. Malgré la force de l’inclinaison et l’eau qui cascadait, le nouveau Range Rover Sport a rendu les choses faciles. Sa capacité de traction, sa stabilité et sa visibilité magistrale m’ont tellement donné confiance que j’ai même pris plaisir à réaliser cette expérience. »

Le nouveau Range Rover Sport est basé sur l’architecture longitudinale modulaire avancée de Land Rover (MLA-Flex), qui assure les bases fondamentales de son dynamisme exceptionnel et de son raffinement sans égal. La gamme de ses moteurs puissants et sobres comprend deux modèles six-cylindres hybrides rechargeables, qui offrent jusqu’à 113 km d’autonomie en mode purement électrique et des émissions de CO2 aussi faibles que 18 g/km1.

Le nouveau V8 Twin Turbo de 530 chevaux offre des performances de voiture de sport, avec des accélérations de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes, Dynamic Launch enclenché. Le choix comporte aussi de puissants moteurs Ingenium à hybridation légère, tandis qu’un modèle 100% électrique sera disponible en 2024, Land Rover poursuivant son processus d’électrification.

Un design à la modernité affirmée

Les proportions spectaculaires du Range Rover Sport s’ajoutent à son design émouvant, surfaces tendues, allure dynamique et silhouette immédiatement reconnaissable. Une carrure musclée qui renforce l’impression que le véhicule est toujours prêt à s’élancer.

Prof Gerry McGovern OBE, Chief Creative Officer, Range Rover: « Notre dernier Range Rover Sport illustre pleinement l’approche moderniste que nous avons de la conception des véhicules, tout en affirmant son incontestable caractère sportif. »

Le nouveau design minimaliste du Range Rover Sport s’applique aussi au tout nouvel intérieur. Il présente une nouvelle interprétation, dans un esprit « cockpit », de l’emblématique poste de commande Range Rover. Les toutes dernières technologies de confort et d’assistance à la conduite se combinent aux meilleurs matériaux pour faire de chaque trajet une expérience à savourer.

Vivre pleinement chaque trajet

S’ajoutant à la solidité intrinsèque de l’architecture de caisse MLA modulaire, faite de plusieurs métaux, une collection complète d’outils dynamiques apporte les sensations de conduite les plus savoureuses. Une série de technologies, régies par le système de contrôle de châssis intégré de Land Rover, fonctionnent en harmonie pour des réponses plus instantanées et pour plus d’agilité.

Le nouveau Pack Stormer1 Handling offre une combinaison ultime de technologies de châssis pour une conduite plus dynamique et plus vive. Il comprend Dynamic Response Pro, les quatre roues directrices, un différentiel actif électronique avec vectorisation du couple par freinage, ainsi que des programmes configurables.

Dynamic Response Pro est un système électronique, sur 48 volts, de contrôle actif du roulis, qui applique jusqu’à 1400 Nm de couple de part ou d’autre de chaque essieu, pour une conduite plus assurée et un contrôle des mouvements de caisse et de la stabilité en virage d’un niveau inédit. Les quatre roues directrices confèrent une agilité et une maniabilité inégalées à basse vitesse, ainsi qu’une stabilité supérieure à haute vitesse.

La suspension Dynamic Air introduit pour la première fois, en série sur toutes les versions du nouveau Range Rover Sport, des ressorts pneumatiques à volume variable. Ce système intelligent augmente la gamme de fréquences traitées par la suspension en variant la pression à l’intérieur des coussins gonflables. En résulte une synthèse entre le confort caractéristique des véhicules de la famille Range Rover et le dynamisme que l’on attend du Range Rover Sport. Pour optimiser les réponses, le véhicule analyse la route à l’avance à partir des données de navigation eHorizon et configure la voiture pour la préparer aux virages à venir.

L’essence du luxe sportif

Le nouveau Range Rover Sport fait de chaque trajet un événement et son dynamisme peut être augmenté selon les souhaits du conducteur, tout en conservant un niveau supérieur de fluidité et de confort. Cette capacité à combiner deux personnalités est construite par tout un ensemble de technologies.

Le système sophistiqué Cabin Air Purification Pro crée et maintient l’environnement intérieur le plus propice au bien-être et à la vigilance, tandis qu’une sélection de puissantes options audio Meridian est disponible. Le Meridian Signature Sound System est le système audio le plus avancé et le plus puissant jamais installé sur un Range Rover Sport. Il comporte jusqu’à 29 haut-parleurs dont quatre haut-parleurs d’appui-tête pour offrir des zones audio personnelles aux quatre occupants principaux de l’habitacle. L’Active Noise Cancellation de nouvelle génération joue ici son rôle, en réduisant les sons externes qui pénètrent dans l’habitacle, au profit du raffinement final.

Technologie transparente

La puissante architecture électrique de Land Rover (EVA 2.0) prend en charge un écosystème de technologies connectées sans faille, y compris le dispositif de mise à jour à distance Software Over The Air (SOTA). La technologie intelligente actualise 63 modules électroniques, garantissant que le nouveau Range Rover Sport reste tout au long de sa vie à la pointe de l’innovation, de la technologie moderne et des services.

Le système multimédia Pivi Pro, maintes fois primé, est doté d’un écran tactile flottant haute résolution à réponse haptique de 13,1 pouces, placé au centre du tableau de bord, très design. Contrôlant tout, depuis la navigation jusqu’aux paramètres media et aux réglages de la voiture, il apprend et mémorise les habitudes de l’utilisateur et personnalise intelligemment l’expérience à bord, devenant un assistant personnel vraiment intuitif.

Performances sans égales

Le nouveau Range Rover Sport est la version la plus dynamique du SUV performant de luxe de Land Rover et le plus compétent lorsque l’on s’aventure en off road. En utilisant la toute dernière transmission Intelligent All-Wheel Drive (iAWD) et en intégrant le dernier cri des innovations et des technologies tout-terrain de Land Rover, il déploie toute l’étendue de ses capacités dynamiques.

Le régulateur de vitesse tout-terrain adaptatif fait ses débuts sur le nouveau Range Rover Sport. Il aide le conducteur à progresser en terrain difficile, maintenant la constance de la progression quel que soit le type de sol rencontré. Le conducteur peut sélectionner l’un des quatre niveaux de confort et le système ajuste intelligemment la vitesse, ce qui permet de se concentrer sur la conduite.

Le nouveau Range Rover Sport sera produit exclusivement dans l’usine de Solihull au Royaume- Uni, lieu de production historique de Range Rover, au côté du nouveau Range Rover. Il est disponible à la commande dès CHF 112’100.-.

Un nouveau ZR-V rejoint la gamme de Honda

Honda a confirmé le nom de son nouveau SUV de segment C: le ZR-V. Ce nouveau modèle, dont la commercialisation sur le marché européen est prévue pour 2023, trouvera sa place entre le HR-V et le CR-V au sein de la gamme Honda. Le ZR-V sera équipé de la remarquable motorisation hybride intégrale e:HEV et viendra élargir pour les clients le choix de modèles Honda électrifiés.

Cette annonce marque le lancement d’une nouvelle étape dans la stratégie d’électrification européenne de Honda. Alors que plusieurs modèles SUV électrifiés devraient suivre et que la marque se concentre davantage sur ce segment à forte croissance, la sortie du ZR-V représente une évolution importante dans la gamme Honda.

Le nouveau Nissan Ariya entièrement électrique peut être commandé dès à présent en Suisse. Prix: à partir de CHF 53 490.-

Nissan ouvre les carnets de commandes pour le nouvel Ariya. On peut dès à présent commander le Coupé-Crossover auprès de tous les concessionnaires Nissan en Suisse, dans trois versions de sa déclinaison Diamond particulièrement attractive: en traction avant avec batterie de 63 kWh ou 87 kWh (218 ch ou 242 ch) ou avec la traction intégrale (e-4ORCE) et 306 ch.

La version de base Nissan Ariya Diamond 63 kWh propose un équipement très complet à un prix attractif: dès CHF 53 490.-. Les versions 87 kWh ont, de série, un équipement complet qui satisfait tous les désirs, que ce soit en version traction avant, dès CHF 63 990.- ou avec la motorisation de pointe de la version Ariya Diamond 87 kWh e-4ORCE, à partir de CHF 67 990.-

Les premiers véhicules arriveront chez les concessionnaires suisses en été 2022.

Qualité et aptitude à la conduite au quotidien de série

Dès sa version de base, le Nissan Ariya Diamond 63 kWh frappe fort, avec un équipement très complet et un plaisir de conduite entièrement électrique de premier plan. Équipée d’un système de contrôle de la température à refroidissement liquide, sa batterie offre une autonomie pouvant atteindre 420 kilomètres selon les normes WLTP. Grâce au chargeur triphasé embarqué, elle peut être facilement rechargée sur la Wallbox de la maison ou à des bornes de recharges publiques et ce jusqu’à 22 kW en courant alternatif. Pour les longs trajets, l’Ariya dispose d’une possibilité de recharge rapide à 130 kW en courant continu via sa prise CCS2 de série.

«Value for Money» est un leitmotiv majeur de Nissan. Avec son équipement de série très complet et ses nombreux détails pratiques, l’Ariya l’illustre parfaitement. Outre une pompe à chaleur permettant de contrôler la température à l’intérieur de l’habitacle tout en préservant l’environnement, il dispose également d’un hayon électrique, du e-Pedal Step pour une conduite à une seule pédale, de vitres teintées dès le pilier B, d’un support de recharge sans fil pour les smartphones et de sièges avant chauffants à réglage électrique, tout cela de série. Les rétroviseurs extérieurs, la vitre avant et le volant sont, eux aussi, chauffants.

Le grand écran tactile de 12,3 pouces est l’élément de commande central du système de navigation NissanConnect qui englobe également la liaison pour smartphones via Apple CarPlay et Android Auto, ainsi que l’affichage de la caméra de recul. En ce qui concerne le confort et la sécurité, ProPILOT et Navi-Link permettent une conduite partiellement automatisée et proposent un régulateur de vitesse adaptatif avec assistant de distance de sécurité ainsi que le Around View Monitor permettant une vision à 360 degrés ainsi que la reconnaissance de mouvement.

Nissan Ariya Diamond 87 kWh – deux versions de motorisation

Outre la version 63 kWh, Nissan propose deux autres versions plus évoluées, équipées d’une batterie de 87 kWh et toutes deux dotées d’un équipement haut de gamme.

Avec ses 178 kW/242 ch, l’Ariya Diamond 87 kWh (dès CHF 63 990.-) à traction avant dispose d’une autonomie maximale pouvant atteindre 530 km sur une seule charge.

Ou alors, les clients peuvent opter pour la version à traction intégrale avec le système avancé e-4ORCE de l’Ariya Diamond 87 kWh e-4ORCE (dès CHF 67 990.-) qui combine les avantages d’une grande autonomie et de deux moteurs électriques, développant 225 kW/306 ch et doté d’un couple maximal de 600 Nm. Cette technologie s’appuie sur les nombreuses années d’expérience de Nissan dans le développement de systèmes 4×4: la gestion ciblée du couple et de la puissance de freinage améliore la fluidité, la stabilité et la sécurité.

Les modèles 87 kWh proposent un équipement complet, satisfaisant les plus hautes attentes en matière de confort. On pense ici au système audio premium signé BOSE avec dix haut-parleurs, à l’affichage tête haute, au rétroviseur central numérique, aux sièges en cuir nappa bleu et au toit panoramique à commande électrique, pour ne citer que quelques-uns de ces éléments de qualité supérieure. À part la couleur, la seule option disponible est constituée par des jantes de 20 pouces en alliage avec déflecteurs aérodynamiques, en lieu et place des jantes de 19 pouces en alliage montées de série.

Les clients peuvent en effet choisir leur couleur favorite pour leur Ariya parmi un choix de dix teintes de carrosserie, dont le Ceramic Grey d’usine et d’autres teintes brillant perlées, métallisées et métallisées Premium, ainsi que six versions bicolores attrayantes.

Nouveau chapitre, haute valeur résiduelle

Michel Jansen, Brand Director de Nissan Switzerland: «Avec le nouveau Nissan Ariya, nous entamons un nouveau chapitre de l’histoire de notre entreprise. Une bonne dizaine d’années après avoir lancé les premiers véhicules électriques destinés au grand public, nous présentons aujourd’hui le modèle électrique le plus avancé que nous ayons jamais produit. Outre son design remarquable, ce qui est la «marque de fabrique» de tous nos modèles crossover, le modèle haut de gamme fait très fort en proposant un équipement complet, une motorisation puissante, une grande autonomie et une aptitude illimitée à faire face aux besoins quotidiens de conduite, quels que soient les soins personnels de nos clients.»

Offre de leasing 0.99% e-Gold pour l’ouverture des commandes

À l’occasion de l’ouverture des commandes, les concessionnaires Nissan proposent aux clients une offre de leasing e-Gold particulièrement attractive à un taux de 0.99% (durée de 12 à 60 mois, frais d’entretien, assurance auto et ProtectLease inclus).

Les commandes peuvent être effectuées, dès à présent, chez tous les concessionnaires Nissan en Suisse.

Comme un client au volant de Nouveau Renault Austral

Développer un projet automobile comme Nouvel Austral, c’est travailler collectivement sur l’ensemble des prestations que le futur véhicule devra proposer. La liste est longue et variée car tous les domaines sont concernés : comportement routier, confort, freinage, performances, consommation, ergonomie, connectivité… tout compte ! Le niveau à atteindre pour chaque prestation est fixé en partant des attentes et des besoins des clients visés. Il tient également compte de la promesse de marque que le produit doit incarner et des véhicules de référence de la concurrence. En résumé : concevoir une voiture, c’est fixer des objectifs quantitatifs et qualitatifs pour chaque prestation et mesurer leur atteinte tout au long du développement. Et bien entendu, il faut que le résultat final, autrement dit le véhicule de série, soit attractif et cohérent pour le client comme pour la marque du début à la fin de sa commercialisation.

DES EXPERTS AU VOLANT DE NOUVEAU RENAULT AUSTRAL DEPUIS DÉJÀ DE NOMBREUX MOIS
Faisons connaissance avec Frédéric et Benjamin en charge d’évaluer le tout Nouveau Renault Austral. Frédéric fait partie de la Direction du Produit de Renault Group, une direction amont qui cadre notamment les cibles de clientèles et les objectifs de prestations associés à chaque nouveau véhicule. De son côté, Benjamin travaille à la Direction de l’Ingénierie de Renault Group à qui revient la responsabilité des choix techniques pendant le développement d’un véhicule comme le Nouveau Renault Austral. Avec son équipe constituée d’ingénieurs, il s’assure que toutes les technologies installées fonctionnent au niveau technique attendu.

Benjamin et Frédéric exercent deux métiers différents. Mais les périmètres de leurs missions se rejoignent sur un attendu essentiel: la formulation d’un avis à la fois neutre et objectif. Ce sont eux qui «endossent le costume du client» au moment de valider si toutes les prestations du Nouvel Austral seront bien au rendez-vous. Les deux collègues assurent ainsi leur mission au sein d’un binôme qui favorise la confrontation et la complémentarité des points de vue.

«Quand je me mets au volant d’un prototype, je me mets vraiment à la place du client. Je deviens client…». Frédéric: Expert évaluation véhicule – Direction du Produit

«Pour cela, nous livrons un ressenti subjectif dans son expression mais très analytique dans son argumentation. Il faut pouvoir expliquer et factualiser nos impressions dans tous les domaines testés : la tenue de route, les suspensions, la direction, le freinage ou les performances pour ne citer que les principales caractéristiques…». Benjamin: Responsable synthèse véhicule – Direction de l’Ingénierie

Dans le binôme d’essayeurs, Frédéric est en quelque sorte le porte-parole du cahier des charges des prestations transmis à l’Ingénierie pour chaque véhicule, dans lequel sont exprimés les attendus essentiels pour le client. Dans la mesure où il n’intervient pas directement dans la conception technique des modèles eux-mêmes, Frédéric garde le recul indispensable pour évaluer les progrès de tous les projets véhicules qu’il a en charge d’évaluer. Il n’intervient que ponctuellement et à intervalles réguliers dans chacun des projets pour livrer l’analyse de tous ses ressentis. Une analyse qu’il partage avec Benjamin et son équipe dans le cas de Nouvel Austral.

Benjamin, en revanche a suivi et pilote de façon quotidienne l’avancement du développement technique de Nouveau Renault Austral. Avec son équipe, il est en quelque sorte le garant des solutions techniques retenues. Son implication est donc directe et quotidienne dans la définition et la vérification de la pertinence du menu technique choisi pour la voiture. Pourtant, à l’image de Frédéric, il a lui aussi pour mission de concentrer son attention sur le résultat produit en se mettant dans les conditions d’usages et dans la peau de l’utilisateur final.

Il est fréquent et normal, dans la vie d’un projet, que des différences de perception et de ressenti influent sur le rendu et l’aboutissement de telle ou telle prestation. Il arrive également que la bonne atteinte des objectifs fixés pose des difficultés techniques ou génère des délais imprévus de mise en place, voire des coûts additionnels. Nouvel Austral n’aura évidemment pas fait exception à la règle. Mais l’avantage d’un fonctionnement en binôme est qu’il permet de proposer des ajustements avec plus d’acuité et souvent plus tôt au cours du développement. Cela permet de trouver des solutions maturées. Une seule équipe d’une même entité en charge de telles évaluations serait probablement moins efficace et risquerait d’adopter des compromis moins exigeants car moins challengés dès le départ.

«Nous avons beaucoup de débats, c’est certain. Cela fait partie du métier. Il ne peut pas en être autrement. Mais l’important, c’est que nous défendons, l’un comme l’autre, l’intérêt du client. Nous finissons toujours par trouver non seulement un terrain d’entente mais surtout des solutions. Ce n’est évidemment pas facile tous les jours, mais c’est très gratifiant…» précise Benjamin.

UNE EXIGENCE DE TOUS LES INSTANTS
Benjamin et Frédéric partagent tous deux une formation d’ingénieur et leur cursus professionnel, long et riche, leur permet de dépasser la simple expression d’un ressenti quand ils rédigent un avis d’essai. Leur jugement est étayé par un solide background technique, par la connaissance approfondie de tous les véhicules de la gamme de Renault Group mais aussi des concurrents de Nouvel Austral, qu’ils essaient et étudient en détails. Forts de leur expérience et du savoir-faire acquis au cours de leurs parcours, les deux experts ont construit une légitimité indispensable pour émettre des avis qui sont écoutés par la direction de l’entreprise et qui orientent directement et précisément le travail technique des équipes de l’Ingénierie.

«Si le véhicule que nous testons n’est pas sur la bonne trajectoire, nous avons le pouvoir d’émettre un avis défavorable au passage d’un jalon… Autrement dit le projet ne passe pas à la phase suivante de son développement et les équipes de l’Ingénierie doivent revoir leur copie!», explique Frédéric.

En pratique, l’avis de Benjamin et Frédéric fait référence jusqu’au plus haut niveau de l’entreprise lorsqu’il s’agit de remonter des points bloquants ou d’éclairer les arbitrages clés à opérer par la direction du projet. Cette mission exigeante à tous points de vue, Frédéric et Benjamin la remplissent avec enthousiasme et rigueur sous toutes les latitudes, dans toutes les conditions de roulage et par tous les temps. Ils passent d’ailleurs plus de la moitié de leur temps de travail au volant de prototypes en situation réelle, sur des routes classiques mais aussi extrêmes. Ainsi les essais «Grand Chaud» effectués généralement dans le sud de l’Espagne et les essais «Grand froid» qui se sont déroulés à Kiruna, la ville la plus septentrionale de Suède, pour Nouveau Renault Austral, entretiennent la passion pour un métier parfois exercé dans des conditions difficiles. Si l’organisation de ces essais spéciaux n’a évidemment plus de secret pour eux, Frédéric et Benjamin n’en attendent pas moins ces missions confidentielles avec impatience.

En parlant de secrets et de confidentialité, il n’est pas rare qu’au cours de leurs évolutions des badauds curieux s’inquiètent de savoir quelle voiture se cache derrière les camouflages extérieurs et intérieurs. Il est même fréquent que nos essayeurs soient photographiés par des amateurs surpris ou des paparazzi à l’affût d’un scoop. Ils s’en amusent avec malice mais, promis, jamais ils ne lâchent la moindre information!

DES «MULETS» À LA SÉRIE EN PASSANT PAR LES PROTOS
Le travail d’évaluation d’un futur véhicule débute 18 mois environ du lancement de la voiture, avec les tous premiers tours de roues effectués au volant de ce que l’on appelle communément des «mulets». Ce «mulet» est un assemblage singulier extrapolé d’un véhicule existant mais avec des soubassements, des organes et des composants différents. Avec leurs nombreuses anomalies de carrosserie et des différences notoires portant généralement sur les dimensions des voies et de l’empattement, ces objets roulants difficilement identifiables sont assez singuliers. Etonnamment camouflés et savamment bricolés, ces véhicules issus de «croisements techniques» sont de véritables bêtes de somme qui portent parfaitement leur nom.

Plus tard, à environ 12 mois de la commercialisation, quand les essais d’évaluation se rapprochent enfin des conditions réelles, les prototypes roulants adoptent un style et une architecture quasiment conformes au modèle de série.
En toute fin de développement, ce sont des véhicules de présérie très proches de ceux qui seront commercialisés qui servent aux tous derniers essais de vérification de la conformité générale.

La ŠKODA FABIA reçoit un Red Dot Award pour son design particulièrement abouti

Triplé pour la ŠKODA FABIA: après 2008 et 2015, le modèle d’entrée de gamme populaire du constructeur automobile tchèque s’est vu décerner pour la troisième fois le renommé Red Dot Award pour son design particulièrement abouti. La quatrième génération de la FABIA rivalise ainsi avec l’icône de la marque: l’OCTAVIA. À ce jour, les véhicules ŠKODA ont ainsi déjà remporté 17 Awards dans la catégorie «Product Design» à ce concours de design réputé. La FABIA a su convaincre le jury international grâce à son design affirmé, son espace généreux et son offre complète cohérente.

Oliver Stefani, directeur de ŠKODA Design: «Le Red Dot Award obtenu pour la nouvelle FABIA est une récompense très particulière et une formidable reconnaissance de notre travail. Je remercie toute l’équipe qui développe chaque jour l’identité produit de nos modèles avec beaucoup d’engagement et d’enthousiasme. Depuis plus d’une décennie déjà, nos voitures séduisent régulièrement les membres du jury international renommé en proposant un design expressif, un espace généreux, un haut degré de praticité et un excellent rapport qualité-prix: une offre complète attrayante qu’apprécie également notre clientèle.»

Outre l’habitacle le plus spacieux de son segment, la quatrième génération de la ŠKODA FABIA offre également un design expressif et des proportions athlétiques. Les phares avant à la découpe incisive avec technologie LED de série s’étendent jusqu’à la calandre ŠKODA. Au même titre que les feux arrière LED, ils reflètent les structures cristallines qui rappellent l’art du cristal de Bohême. On retrouve également un autre hommage au pays d’origine de la FABIA dans les portes avant: des lignes de carrosserie y forment le triangle caractéristique du drapeau tchèque avec style.

Le jury d’experts du Red Dot Award souligna dans son résumé: «Le design extérieur de la FABIA procure une impression à la fois sportive et sympathique. Son intérieur surprend par son impression de grandeur.» Le tableau de bord à la conception symétrique avec l’affichage central autonome et les barres décoratives horizontales souligne la largeur de l’intérieur et met l’espace généreux de la FABIA particulièrement en valeur.

48 experts en design issus de 23 pays différents évaluent les produits déposés
Le Red Dot Award fait partie des plus renommés et célèbres concours de design du monde. 48 membres du jury provenant de 23 nations, dont des professeurs, des designers, des journalistes et des conseillers ont évalué indépendamment les uns des autres chaque produit déposé, sur la base de nombreux critères différents tels que le degré d’innovation, la fonctionnalité, l’ergonomie, la durée de vie ou la compatibilité écologique. En 2022, le Red Dot, symbole d’un design de grande qualité à travers le monde, sera décerné pour la 67e fois déjà. La remise des prix officielle aura lieu dans le cadre du Red Dot Gala le 20 juin 2022 à Essen en Allemagne.

La FABIA de quatrième génération procure à ŠKODA ce label de qualité convoité pour la 17e fois déjà. Le premier Red Dot Award du constructeur automobile tchèque fut remporté en 2006 par l’OCTAVIA II. Après quatre autres Red Dot Awards au total remportés dans la catégorie «Design de la marque et de la communication», ŠKODA AUTO a obtenu l’année dernière cette fameuse distinction pour la première fois dans la catégorie «Interface & User Experience» pour l’application de smartphone MyŠKODA et le système de design numérique ŠKODA Flow.

Aperçu de tous les modèles ŠKODA récompensés à ce jour du Red Dot Award:

2022       ŠKODA FABIA IV
2021       ŠKODA ENYAQ iV
2020       ŠKODA OCTAVIA IV et ŠKODA KAMIQ GT
2019       ŠKODA SCALA
2018       ŠKODA KAROQ
2017       ŠKODA KODIAQ et ŠKODA OCTAVIA III
2016       ŠKODA SUPERB III
2015       ŠKODA FABIA III
2014       ŠKODA RAPID SPACEBACK
2013       ŠKODA RAPID
2010       ŠKODA SUPERB II et ŠKODA YETI
2008       ŠKODA FABIA II
2007       ŠKODA ROOMSTER
2006       ŠKODA OCTAVIA II

Dacia : un design désirable qui ne coûte pas plus cher

Le design des nouveaux modèles de Dacia séduit. Simple, authentique, il inspire la robustesse, l’envie d’aventure. Le Britannique Miles Nürnberger est Directeur du Design Dacia depuis juin 2021. Après avoir passé 14 ans chez Aston Martin, il nous livre son regard très aiguisé sur les nouveaux véhicules de la marque. Comment le design Dacia est-il devenu plus attractif sans pour autant renchérir le prix des voitures ? Décryptage par Miles Nürnberger.

Le design n’était pas le point fort de Dacia lors de la renaissance de la marque il y a 18 ans. La Logan première génération se voulait avant tout la voiture neuve la moins chère du marché. Depuis plusieurs années et avec la gamme actuelle de Duster, Sandero et Jogger, le design de Dacia est vraiment désirable. Cette transformation ne s’est évidemment pas faite en un jour. Elle est le fruit d’une application de plus en plus poussée de la philosophie de la marque Dacia à tous les étages de développement des modèles. En premier lieu au design, malin et efficace.

« Une bonne conception ne doit pas nécessairement coûter plus cher. Chaque jour, nous poussons l’équipe à réfléchir de manière intelligente, à mettre au point une ingénierie intelligente qui a de la valeur pour le client. » Miles Nürnberger, Directeur du Design Dacia

Simple et authentique, la force de Dacia
Quelle est la particularité du design Dacia ? Pour Miles, c’est évident : la vocation de chaque modèle est clairement identifiable au premier regard. Duster est un « vrai » baroudeur, Jogger est une « vraie » familiale. La philosophie de Dacia est de défendre une vision très pragmatique de l’automobile. « Chez Dacia, ce que vous voyez c’est ce que vous avez » explique Miles, inspiré du WYSIWYG (What You See Is What You Get) qui a révolutionné les éditeurs de texte et de pages HTML pour le Web.


Sur le marché, Dacia se distingue grâce à son offre cohérente et claire de véhicules répondant aux besoins essentiels des clients. Ni plus, ni moins. Ce parti pris fort a une incidence à tous les niveaux de la conception d’un véhicule. Définir en amont ce qui est ou sera essentiel sur un futur modèle commercialisé trois ou quatre ans plus tard et refuser de faire toujours plus impose des choix forts en termes de design. « Il faut avoir une démarche de création pure, presque fondamentale » selon Miles, qui précise : « Dacia est un défi. Vous devez être vraiment frugal. Chez Aston Martin, vous avez un investissement faible mais un prix d’achat élevé. Avec Dacia c’est l’inverse. Mais les choses ne sont pas plus faciles pour autant ! ».

Les designers de Dacia sont guidés par des principes très clair : chaque ligne doit inspirer la robustesse, le goût de l’aventure et de la nature… La simplicité et l’authenticité sont des ingrédients de séduction essentiels. « Dacia doit être une source de plaisir simple pour le client et lui donner le goût de l’aventure », résume Miles.

De l’importance des proportions…
« La réussite du design d’une voiture, la beauté de tout objet comme de toute automobile dépend avant toute chose de ses proportions » précise d’emblée Miles. Le design des modèles Dacia a beaucoup évolué grâce à la performance de l’ingénierie. L’utilisation de la nouvelle plateforme CMF-B offre de nouvelles possibilités avec un empattement augmenté, des roues de plus grand diamètre repoussées aux quatre coins et des voies élargies. Cette base technique moderne est indispensable aux nouveaux modèles pour obtenir des proportions harmonieuses et contemporaines.

Dacia Sandero Stepway est équipée d’un ski avant teinté dans la masse
La force de Dacia est de s’appuyer sur des valeurs de marque fortes : la robustesse, la polyvalence d’usage et l’habitabilité intérieure. En termes de design, cette philosophie « esprit d’aventure » est une ligne conductrice qui cadre positivement l’inspiration. Il faut également avoir en tête que le marché automobile suit la mode du moment et que les tendances du design évoluent en permanence. Mais chez Dacia, le designer est affranchi du diktat de l’éphémère. Il mène une vraie réflexion sur l’utilité de chaque pièce ou équipement pour guider son dessin. « Bannir les artifices et les gadgets, toujours se concentrer sur l’essentiel n’est pas une gymnastique intellectuelle forcément naturelle » précise Miles.

Bien sûr, l’esthétique des modèles Dacia évolue avec son temps. Les optiques avant sont désormais à LED, l’antenne radio est en forme d’aileron de requin, les poignées de porte sont de type « frigo », etc. Le juste nécessaire pour être contemporain. Ni plus, ni moins. Et selon Miles, toute la difficulté est là : « Il faut faire les bons choix aux bons moments pour répondre aux nouveaux ou futurs ‘vrais’ besoins des clients sans tomber dans le ‘trop’. »

au cercle vertueux du « moins est mieux »
Chez Dacia, chaque pièce compte. « Comme dans le portefeuille du client en somme » rappelle Miles. La démarche de création du designer est une recherche de pureté de la ligne. Les volumes sont pleins, les formes sont honnêtes, les lignes franches, les intersections nettes et très travaillées : « On parle de vrai design, pas de style qui se démode. Cela tombe bien, nos clients gardent longtemps leur voiture. On doit mettre l’accent au bon endroit, là où cela se voit pour le client, là où c’est utile. Rien d’autre. »

Point d’artifice inutile ou de gadget à la mode. « Aucun élément n’en cache un autre » précise Miles. La simplicité conduit à la frugalité, mais aussi à la légèreté, à la facilité de fabrication et de réparation. « Personne n’aime ce qui est compliqué. Moins de technologie, c’est moins d’obsolescence, plus de fiabilité » renchérit le designer.

L’un des meilleurs exemples est le ski avant et arrière en plastique teinté dans la masse de Sandero. La conception de ces deux pièces impose un dessin très étudié. La forme ne doit pas occasionner de zébrure (défaut d’unité de couleur) lors du coulage de la matière. Ce choix technique du teinté masse rend les skis moins chers à produire (absence de peinture) et plus résistants aux rayures du quotidien. Voilà du design malin et efficace !

Les barres de toit modulables de Sandero Stepway et Jogger sont un autre exemple concret de design ingénieux. “La marque est passée d’un simple point de considération à un point où le design, le produit, tout ce qui vous entoure, vous le désirez, vous le recherchez” éclaire Mike.

Les clients de Dacia sont toujours très rationnels dans leur achat automobile. Mais ils sont aussi émotionnels. La réussite commerciale du nouveau design Dacia en témoigne. « Un design réussi ne coûte pas plus cher… pourtant il a beaucoup de valeur aux yeux du client. La raison d’achat d’une Dacia est de plus en plus son design attractif. Le prix est la cerise sur le gâteau ! » conclut Miles.

Impact environnemental: Megane E-Tech Electric montre la voie

Nouvelle Megane E-Tech Electric montre la voie de la mobilité décarbonée: zéro émission à l’usage, utilisation de matières recyclées dans sa conception, deuxième vie des batteries et recyclabilité élevée en fin de vie. Les défis de la nouvelle ère sont d’ores et déjà incarnés par ce modèle de la «nouvelle vague» Renault. En alliant innovation et respect de l’environnement, Nouvelle Megane E-Tech Electric traduit la volonté de la marque de s’inscrire dans la transition écologique et participe à l’ambition de Renault Group d’atteindre la neutralité carbone en Europe en 2040. Quentin, pilote environnement à l’ingénierie des matériaux, raconte l’histoire de la voiture «verte» qu’il a contribué à créer.

Concevoir des véhicules plus vertueux pour l’environnement, c’est son métier. Le faire en essayant de répondre aux défis sociétaux et environnementaux qui rythment désormais notre quotidien et dessinent notre futur, c’est le (gros) plus qu’il tente d’apporter à son niveau, celui des matériaux. Quentin, pilote environnement à l’ingénierie des matériaux chez Renault, a été servi avec Nouvelle Megane E-Tech Electric, un modèle qui prouve que les enjeux environnementaux sont plus que jamais au cœur de la stratégie de l’entreprise. Il y a trente ans, la démarche a commencé avec l’utilisation de plastiques recyclés dans les véhicules. Elle s’accélère aujourd’hui et connait une autre dimension. Les écosystèmes d’approvisionnement et de fabrication sont désormais pensés ou repensés pour s’inscrire dans une dynamique d’économie circulaire, réduisant ainsi l’empreinte carbone du véhicule bien avant qu’il ne soit mis en circulation. «Sourcing» local, fournisseurs engagés, matériaux recyclés: elle ouvre la porte à de nouvelles perspectives en matière de mobilité durable.

«Dès sa conception, Nouvelle Megane E-Tech Electric a été inscrite dans une démarche d’économie circulaire. Assemblé en France, à la manufacture de Douai, ce modèle électrique traduit les engagements du groupe de préserver les ressources, grâce à une production locale et à un travail en amont comme en aval avec les fournisseurs et les filières de recyclage.» Quentin, Pilote environnement à l’ingénierie des matériaux

UNE PRODUCTION RESPONSABLE
Direction le Nord de la France, où Nouvelle Megane E-Tech Electric est assemblée. À la manufacture de Douai, au sein du pôle ElectriCity, des centaines de véhicules parcourent les lignes de fabrication chaque jour. Le modèle incarne les valeurs d’une production responsable avec l’approvisionnement des pièces au plus près du lieu d’assemblage et l’utilisation de nombreux matériaux recyclés. 70 % de sa masse globale est sourcée en Europe.

À l’extérieur, comme à l’intérieur, tout est pensé pour optimiser les ressources. Par exemple, plusieurs éléments de la carrosserie sont fabriqués à partir d’aluminium. Un matériau qui permet d’alléger la carrosserie pour une meilleure autonomie et dont l’utilisation est aussi pensée de manière circulaire. Comment? Lors de l’emboutissage, lorsque l’aluminium est découpé pour donner la forme souhaitée aux pièces, les chutes de matière qui en résultent sont triées, compactées et renvoyées au fournisseur initial qui les réintègre dans son cycle de production. Elles reviennent ensuite à la manufacture de Douai pour servir à la fabrication de nouvelles pièces. Cette boucle courte de recyclage contribue à réduire l’empreinte carbone de la fabrication du véhicule et à sécuriser le stock des matières.

«Les chutes d’aluminium représentent environ 40 % des volumes utilisés à l’emboutissage des pièces. Grâce à leur recyclage à 100 %, nous mettons en place une économie circulaire, tout en gardant la qualité de la matière. La boucle, la plus vertueuse environnementalement et économiquement, est bouclée!» Fabrice, Expert recyclage Renault Group

À BORD, LES PLASTIQUES RECYCLÉS FONT LEUR PLACE
À l’intérieur du véhicule, de nombreuses pièces comme la planche de bord, la console centrale, les coiffes des sièges ou encore les tapis utilisent des matières recyclées. La voiture embarque en moyenne 28 kilos de plastiques recyclés. Une performance qui lui permet de s’inscrire encore davantage dans la trajectoire de réduction de l’empreinte carbone voulue par l’entreprise. À l’horizon 2030, Renault Group vise en effet un objectif global de 33 % de matériaux recyclés à bord de ses véhicules.

«Mon rôle est de prescrire les matériaux les plus décarbonés possible et d’enrichir le périmètre de matières recyclées. Sur Nouvelle Megane E-Tech Electric, le taux des plastiques recyclés a été augmenté de 20 % comparé à Renault ZOE.» Quentin, Pilote environnement à l’ingénierie des matériaux

UN TAUX DE RECYCLABILITÉ SUPÉRIEUR À 90 %
Nouvelle Megane E-Tech Electric va encore plus loin dans son ambition environnementale et ouvre la voie à de nouveaux projets porteurs, notamment le recyclage des matériaux et des métaux qui composent ses batteries. Ces éléments recyclés serviront un jour à la fabrication des nouvelles batteries de la Gigafactory qui sortira de terre sur le site de Douai dès 2024.

Au total, Nouvelle Megane E-Tech Electric affiche un taux de recyclabilité supérieur à 90 %*. Elle marque ainsi le début d’une nouvelle ère, plus engagée, plus responsable, pour la plus grande satisfaction de Quentin, qui met ainsi son travail quotidien en phase avec ses idées.

* Selon la directive européenne d’homologation recyclage 2005/64.

«Sésame ouvre-toi»: Nouveau Kangoo Van toujours plus innovant

Modèle emblématique du marché des utilitaires légers, Renault Kangoo n’a jamais cessé de se réinventer. Qu’il s’agisse de la première génération ludospace avec sa porte latérale coulissante, de ses différentes longueurs ou encore de la version électrique sortie en 2011, ce modèle a toujours été synonyme d’inventivité. Et sa troisième génération ne déroge pas à la règle, avec sa porte «Sésame ouvre-toi», qui affiche une ouverture latérale de 1,45 mètre: un record! Un défi réussi grâce à la suppression du pied milieu de la caisse, une réelle transformation qui a nécessité de nombreuses adaptations. Retour sur l’histoire d’une invention qui pourrait changer le monde des utilitaires avec François-Xavier, ingénieur en chef.

Si l’absence de montant central est fréquente sur les concept-cars, cela l’est moins sur les véhicules de série, ceux qui passent par la case industrialisation». C’était même inédit pour un utilitaire léger, jusqu’à l’arrivée sur le marché de Nouveau Renault Kangoo Van équipé de sa fameuse porte «Sésame ouvre-toi». Une innovation que les équipes d’ingénierie, de design et de fabrication n’ont pas mise au point à travers une simple formule magique. Mais plutôt mille et une idées assemblées et une course d’obstacles pour repenser toute l’architecture du véhicule et relever de nombreux défis, parmi lesquels la résistance de la porte en cas de choc latéral. Même les lignes de fabrication ont été adaptées pour répondre à «Nous avons dû intégrer dans les portes des éléments de structure afin de reconstituer le pied milieu quand elles sont fermées.» François-Xavier, ingénieur en chef de Nouveau Kangoo Van

Tout a commencé en 2011. Lors du salon international de Francfort, un concept-car sans pied milieu est présenté par Renault. À l’affiche, Frendzy, ce véhicule à la fois utilitaire et particulier, préfigure une innovation qui allait naître dix ans plus tard: la fonction «Sésame ouvre-toi». Et c’est bien Nouveau Kangoo Van qui a été choisi pour porter sur le marché cette transformation. Reste que… pour arriver d’un concept-car à un modèle de série, le chemin est loin d’être un long fleuve tranquille.

UN DÉFI TECHNIQUE ET INDUSTRIEL HORS NORME
Pour l’ingénierie, ce défi était hors norme: c’était la première fois que les équipes devaient concevoir un véhicule sans pied central. Au programme, une toute nouvelle architecture pour le véhicule et une position différente pour les nombreuses pièces fixées, d’une manière ou d’une autre, au montant central. Par exemple, il a fallu placer les serrures dans les parties supérieures et inférieures du véhicule – c’est grâce à cette distribution que les portes peuvent s’ancrer sur la caisse – tandis que la ceinture de sécurité du siège passager a migré de l’autre côté. Elle s’attache donc de gauche à droite! Mais le plus important, ce sont les neuf renforts spécifiques qui ont été ajoutés sur les deux portes pour assurer la résistance en cas d’accident latéral.

Le défi technique n’était qu’une première étape, avant un challenge d’une toute autre ampleur: celui de la fabrication. La manufacture de Maubeuge, où Kangoo est fabriqué depuis 25 ans, a adapté ses lignes de production pour accueillir l’innovation «Sésame ouvre-toi». Et on ne parle pas d’une petite modification, car c’est toute la structure de la caisse qui subit des changements.

«La disparition du pied central sur la porte Sésame ouvre-toi a nécessité pour les industriels de reconstituer ce pied dans le process de fabrication.» François-Xavier, ingénieur en chef de Nouveau Kangoo Van

_Il a donc fallu trouver un nouveau process de fabrication, ce qui fut fait de manière très astucieuse. A l’emboutissage, les portes ne sortent pas dénuées de leur montant central. Elles sont fabriquées avec une fausse bretelle pour éviter toute déformation lors du transport vers la prochaine étape de fabrication. C’est en effet un peu plus tard, en tôlerie, que cette bretelle est découpée. Et pour solidifier sa résistance, de nombreux renforts sont ajoutés grâce aux six robots dédiés à cette opération. Trois outils de géométrie mesurent en même temps que tout est conforme au millimètre près. Ensuite, pour la phase de peinture, des charnières spécialement conçues pour ce modèle sont positionnées dans la voiture pour maintenir les portes latérales coulissantes dans les installations. Enfin, au montage, la mise en place du nouveau joint d’étanchéité s’avère spectaculaire car désormais, celui-ci fait le tour complet de la caisse.

Au total, cinq kilos de matière ont été ajoutés pour compenser l’absence du montant central. Mais ce n’est pas tout. Les points de soudure ont aussi été multipliés. Si sur une porte normale il y en a environ 60, sur celle dédiée à «Sésame ouvre-toi», on n’en compte pas moins de 101!

60 BREVETS, DE QUOI GAGNER DES PRIX!
Kangoo souffle cette année ses 25 bougies et se réjouit d’un grand succès commercial: sa notoriété lui a valu 5 millions d’exemplaires vendus, en version utilitaire et particulier. Mais son ascension ne s’arrête pas là. Avec son innovation «Sésame ouvre-toi», Nouveau Kangoo Van s’impose encore une fois comme précurseur dans son domaine. Plus de 60 brevets ont été déposés pour ce modèle. Et plusieurs prix lui ont été décernés dès sa commercialisation dont «l’International Van Of The Year» et «l’utilitaire de l’année 2022 aux Trophées de L’argus». Une réelle fierté pour les équipes qui ont su relever tous les défis imposés par cette ingénieuse idée!

Alpine A480: Le bureau des pilotes

Qui n’a pas rêvé, une fois dans sa vie, de se retrouver au volant d’un prototype disputant les 24 Heures du Mans ? Fer de lance de l’équipe Alpine Elf Endurance Team, Nicolas Lapierre nous décrit son «espace de travail» à bord de l’Alpine A480 évoluant, cette saison encore, dans le championnat du monde d’endurance. Amateurs de grands volumes intérieurs et de planches de bord au style épuré, passez votre chemin!

Même si, par magie, vous arriveriez à tromper la vigilance de l’équipe Alpine et à vous glisser subrepticement dans le cockpit d’une A480, vous ne seriez guère avancé. Tout simplement parce que la complexité de cet habitacle est digne d’un avion de ligne! Il est bardé de boutons, de voyants, d’écrans et d’interrupteurs dont la signification échappe totalement au premier venu. Sans compter tous les boutons qui se trouvent sur le volant.

«L’habitacle de l’A480, c’est un peu comme notre bureau. Nous y passons plusieurs heures pendant les week-ends de course.» Nicolas Lapierre, pilote Alpine Elf Endurance Team

EN CONNEXION PERMANENTE
Si le volant regroupe les boutons et molettes utilisés à chaque tour, les pilotes disposent de bien plus de commandes à leur service pour interagir avec leur machine. Ainsi, à droite du volant, apparaît un premier panneau avec plus d’une vingtaine de boutons de couleurs différentes: «Sur ce panneau, on trouve des interrupteurs dont on se sert avec une fréquence moindre, explique Nicolas Lapierre. Ils permettent d’actionner un ventilateur, de changer la luminosité de l’écran, le genre de détails qui peuvent avoir leur importance dans certaines conditions. Par exemple à la tombée de la nuit pour ce qui concerne la luminosité.»

En conditions de course, un autre panneau s’ajoute encore, un peu plus à droite. Il s’agit d’une sorte de tableau d’affichage électronique activé par la direction de course. Une interface de première importance pour les pilotes: «la voiture est équipée d’un GPS et elle reçoit des alarmes de la direction de course en fonction de sa position sur la piste, rappelle Nicolas Lapierre. Par exemple, s’il y a un drapeau jaune aux virages 1 et 2, notre écran s’affichera en jaune dans l’habitacle. Cela s’ajoute à la signalisation des commissaires en bord de piste et va dans le sens de la sécurité.»

Autre élément relatif à la sécurité: les rétroviseurs. «Dans ce domaine, il y a deux écoles, poursuit le pilote aux quatre victoires de catégorie aux 24 Heures du Mans. Beaucoup de GT disposent de caméras à l’arrière relayées par un écran dans l’habitacle parce qu’elle se font sont souvent doubler par des voitures des autres catégories. En ce qui nous concerne, nous avons juste deux petits rétroviseurs pour assurer la rétrovision. Mais, dans l’ensemble, on espère ne pas trop avoir à s’en servir ! Ils sont tout de même suffisamment grands pour permettre d’identifier si une voiture revient sur nous. Qui plus est, nous sommes en liaison radio avec l’équipe qui nous tient informés de l’éventuelle remontée d’un adversaire.»

UNE VISION MINIMALISTE DU CONFORT
Vous aurez beau tester tous les boutons les uns après les autres, impossible d’actionner la climatisation. Et pour cause: il n’y en a pas ! A défaut, les pilotes peuvent embarquer avec eux une gourde de boisson fraiche: «Elle est reliée à une pipette qui arrive dans le casque et qui nous permet de nous hydrater. C’est vrai que parfois, nous restons plus de trois heures dans la voiture. Il peut faire vite chaud surtout que l’habitacle est petit, qu’il y a très peu d’air et pas de climatisation ! La boisson chauffe assez vite, mais nous sommes tout de même contents de l’avoir et de pouvoir nous hydrater!». Il leur faut pour cela actionner un petit bouton sur le volant. Pas de risque de se tromper: le pictogramme affiche une pinte de bière!

Autre élément dédié au confort des pilotes (et donc à leur performance): leur siège. Nicolas Lapierre explique: «Nous avons la chance de disposer d’un baquet moulé sur notre dos qui nous permet quand même d’être installés assez confortablement malgré un environnement très petit. Etant donné le temps que nous passons dans la voiture, c’est important.»

Cet insert sur mesure est installé par le pilote lorsqu’il prend place dans l’habitacle. Il se trouve alors à bonne distance pour actionner les pédales. L’embrayage se trouvant au volant, il n’y a que deux pédales: l’accélérateur à droite, le frein à gauche. Jusque-là, une configuration très classique, conforme à la voiture automatique de monsieur Tout-le-Monde. L’usage que font les pilotes de course de ce pédalier est toutefois un peu moins classique:«Aujourd’hui, je dirais que 90 % des pilotes freinent avec le pied gauche. Moi, c’est un peu différent. Je suis encore de la vielle école ! Je freine du pied droit, la plupart du temps. Une vieille habitude…»

Comme on peut le constater, tirer le meilleur parti d’un tel espace de travail n’est pas à la portée de tout le monde! Mieux vaut laisser ça à des experts comme Nicolas, André et Matthieu…

10 Millions de Dacia

Mercredi 20 avril, usine de Mioveni (Roumanie), un Duster Extreme Gris Urbain tout juste sorti de la chaine de montage, prend la pose pour une photo commémorative et hautement symbolique. Il s’agit en effet du 10 millionième véhicule Dacia produit depuis la naissance de la marque.

Dont:

  • 2,6 millions de Dacia Sandero & Sandero Stepway, le véhicule le plus vendu aux particuliers en Europe depuis 2017
  • 2,3 millions de Dacia 1300 (et variantes)
  • 2,1 millions de Dacia Duster, le SUV le plus vendu aux clients particuliers en Europe depuis 2018
  • 1,95 million de Dacia Logan et Logan MCV
  • 85’000 véhicules, tous modèles confondus, ont déjà été écoulés en Suisse.


«Nous sommes très fiers d’avoir franchi la barre symbolique de 10 millions de véhicules produits. Ce résultat témoigne de la réussite d’une vision pragmatique de l’automobile, centrée sur ce qui est réellement essentiel pour nos clients.
Fort de ses expériences, Dacia va poursuivre sa croissance et continuera de proposer des véhicules attractifs et adaptés aux modes de vie de nos clients». Denis Le Vot, Directeur Général des marques Dacia & LADA

DACIA, UNE MARQUE QUI POURSUIT SA CROISSANCE
Dacia a débuté l’assemblage de son tout premier véhicule, la Dacia 1100, en août 1968. L’année suivante, le modèle iconique Dacia 1300 a donné naissance à toute une famille de dérivés (berline, break, coupé sportif, utilitaires). Resté en fabrication pendant 35 ans, il a fortement marqué le paysage automobile roumain.

La reprise de la marque par Renault Group en 1999 a ouvert un nouveau chapitre dans l’histoire de Dacia. Avec le lancement de Logan en 2004, Dacia devient un constructeur à vocation internationale et le rythme des ventes s’accélère. Dès 2005, Dacia ouvre une ligne de production hors de la Roumanie, à l’usine Somaca de Casablanca (Maroc).

La diversification de la gamme de modèles (Sandero, Duster…) et leurs succès immédiats rendent nécessaire l’extension soutenue des capacités de production:
– inauguration d’une toute nouvelle usine dans la ville portuaire de Tanger (Maroc) en 2012,
– ouverture en 2016 d’une ligne de production destinée exclusivement aux besoins du marché algérien à Oran,
– lancement dès 2020 de la production de Spring, le premier véhicule 100 % électrique de Dacia à l’usine de Shyian en Chine.

Les véhicules Dacia sont aujourd’hui vendus dans 44 pays, principalement en Europe et dans le bassin méditerranéen.

Honda s’électrifie et se transforme

Honda Motor Co., Ltd. a tenu une conférence de presse au cours de laquelle l’entreprise a fourni des informations sur ses initiatives dans le domaine de l’électrification des véhicules.

1. L’initiative d’électrification de Honda

Honda entend servir de «source d’énergie» pour toutes les personnes qui, dans le monde, entreprennent des choses de leur propre initiative. Elle veut les aider à élargir leur potentiel. Pour rendre possible et maintenir  «la joie et la liberté de la mobilité»,  Honda prévoit d’atteindre une empreinte écologique nulle.

Consolidation des affaires existantes

Au cours des années passées, Honda a lancé plusieurs initiatives pour renforcer ses activités existantes et pour préparer une nouvelle phase de croissance. Ces initiatives commencent à porter leurs fruits dans les domaines des produits et des nouvelles technologies.

  • La structure des activités automobiles de Honda n’a cessé de s’améliorer. À ce jour, le nombre total de finitions et d’options a été réduit de plus de moitié sur les modèles mondiaux comparé à 2018 (l’objectif étant de les réduire à un tiers d’ici 2025). 
  • Concernant les coûts associés à la production automobile mondiale, Honda est sur le bon chemin pour atteindre son objectif: réduire ses coûts de 10% par rapport à 2018. 

Honda va accélérer ses efforts pour générer des ressources en consolidant les activités existantes. Elle investira ensuite ces ressources dans l’électrification et dans la préparation d’une nouvelle croissance. 

L’approche de Honda

Comptant parmi les principaux fabricants de moteurs et de technologies de propulsion, avec des ventes annuelles atteignant près de 30 millions de produits de mobilité parmi lesquels des motos, des automobiles, des Power Products, des moteurs hors-bord et des avions, Honda vise à atteindre la neutralité carbone, pour tous les produits et secteurs d’activité dans lesquels elle est engagée, d’ici à 2050. Honda est convaincue que, pour y parvenir, il faut passer par une approche complexe et multidimensionnelle.

Honda va donc proposer toute une palette de solutions pour ses produits de mobilité, parmi lesquelles l’utilisation de batteries interchangeables et de l’hydrogène, ainsi que l’électrification des automobiles. Honda tient pour cela compte de la manière dont ses produits sont utilisés dans les différents pays et les différentes régions.

En outre, la plateforme connectée qui va relier tous ces éléments entre eux permettra à Honda d’améliorer le confort et l’efficience de la société dans son ensemble.

Changements organisationnels pour renforcer le secteur de l’électrification

Par le passé, Honda avait subdivisé son organisation en fonction des produits: motos, automobiles et Power Products. À partir de cette année fiscale, les organisations respectives des différents domaines technologiques qui composent le cœur de la future compétitivité Honda ne seront plus structurées en fonction des produits, mais regroupées dans la division «Business Development Operations» nouvellement créée. 

Ces différents secteurs clé sont: les produits et services électrifiés, les batteries, l’énergie, les «Mobile Power Pack», l’hydrogène et les technologies logicielles/connectées qui relient ces différents secteurs entre eux. Cette réorganisation doit permettre à Honda d’augmenter la rapidité de l’entreprise et de renforcer les synergies «intersectorielles» entre les différents produits.

2. Initiatives pour l’électrification du secteur automobile, approvisionnement en batteries 

À l’ère de l’électromobilité, le plus grand défi est l’approvisionnement mondial en batteries. Sur ce plan, Honda suit deux approches fondamentales.

1) Pour la situation actuelle: 

Honda garantit l’approvisionnement en batteries lithium-ion, dans toutes les régions, en renforçant ses partenariats externes. 

  • Amérique du Nord: Honda achète des batteries Ultium à GM. En parallèle, Honda étudie la création d’une entreprise de production de batteries en joint-venture.
  • Chine: Honda va continuer à développer sa collaboration avec CATL.
  • Japon: Honda achète à Envision AESC des batteries pour les mini-véhicules électriques.

2) Dès la seconde moitié des années 2020: 

Honda va continuer à accélérer ses propres recherches et son propre développement de batteries de nouvelle génération. Honda investit par exemple près de 43 milliards de yens dans la construction d’une ligne pilote pour les batteries à l’état solide qui sont actuellement en cours de développement. L’objectif étant de la mettre en service au printemps 2024. Ces batteries de nouvelle génération seront utilisées sur les modèles qui seront lancés sur le marché dans la seconde moitié des années 2020.

Lancement de véhicules électriques

Concrètement, les plans concernant le lancement de véhicules électriques (EV) sur le marché sont les suivants:

1) Jusqu’à la seconde moitié des années 2020: 

Honda va lancer des produits adaptés aux spécificités du marché de chaque région.

  • Amérique du Nord: en 2024, Honda lancera deux véhicules, de taille moyenne à grande, développés en partenariat avec GM (un nouveau modèle de SUV Prologue sous la marque Honda et un modèle de SUV électrique sous la marque Acura).
  • Chine: Honda va lancer un total de dix nouveaux modèles électriques d’ici 2027. 
  • Japon: début 2024, Honda lancera d’abord un modèle de mini-véhicule électrique, dans la gamme de prix d’un million de yens, pour un usage professionnel. Il est ensuite prévu de lancer des mini-véhicules électriques et des mini SUV électriques destinés à l’usage privé.

2) Dans la seconde moitié des années 2020: 

À ce moment, Honda s’attend à ce que les véhicules électriques soient devenus populaires et commencera alors à commercialiser des véhicules électriques adaptés sur le plan mondial.

  • En 2026 Honda commencera à introduire la «Honda e: Architecture», une plateforme destinée aux véhicules électriques qui combine plateforme matérielle et logicielle.
  • Grâce à son alliance avec GM, Honda prévoit d’introduire dès 2027, en commençant par l’Amérique du Nord, des automobiles électriques abordables dont le coût et l’autonomie seront aussi compétitifs que ceux des véhicules à essence. 

Dans le cadre de ces initiatives, Honda prévoit de lancer, au niveau mondial, 30 modèles de véhicules électriques sur le marché d’ici 2030. Ils constitueront une gamme complète, allant des minis-véhicules électriques à usage commercial jusqu’aux modèles de prestige. Les volumes de production prévus s’élèvent à plus de deux millions d’unités par an. 

Production de véhicules électriques 

Honda prévoit de bâtir une usine spécialisée dans les véhicules électriques, à Guangzhou ou à Wuhan, pour la production de véhicules électriques en Chine.

Honda prévoit également l’nistallation d’une ligne de production de véhicules électriques en Amérique du Nord. 

3. Renforcement du secteur des logiciels/technologies en réseau

Honda ne va pas se contenter d’améliorer la valeur de ses produits, elle va également s’améliorer en reliant les différents produits Honda entre eux, créant ainsi un réseau qui ira au-delà des domaines respectifs de chacun de ces produits. 

La clé d’une telle connectivité réside dans les technologies et les structures cadres dans lesquelles les produits électrifiés Honda servent de «terminaux» et partagent l’énergie et les informations qui y sont stockées avec les utilisatrices et les utilisateurs ainsi qu’avec l’entier de la société. Honda va donc travailler sur une plateforme intersectorielle et connectée qui offrira de nouvelles valeurs à ses clientes et clients.

Dans le domaines des technologies d’électrification, y compris les batteries, les logiciels et les technologies en réseau, Honda vise, en plus de l’accélération du développement, une augmentation significative des capacités dudit développement. Cela englobe également l’extension et le renforcement du personnel, par le recrutement de personnes externes à l’entreprise. 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Honda cherche à établir, de manière proactive, des collaborations et des alliances intersectorielles dans ces domaines. Et à investir dans des start-ups.

4. Stratégies financières pour promouvoir la transformation des activités commerciales de Honda

Parallèlement à sa progression en matière d’électrification, Honda se recentre et abandonne la seule vente de matériel pour remodeler ses activités commerciales. La combinaison de matériel et de logiciels doit permettre d’élargir les liens avec les clientes et les clients autant que l’éventail des activités commerciales. Au-delà de 2030, Honda veut également renforcer le business des solutions combinées et les affaires dans de nouveaux domaines. Pour parvenir à réaliser une telle transformation de son portefeuille d’activités, Honda a fait des efforts pour renforcer ses secteurs d’activité existants. 

Amélioration de la structure des revenus

Outre les efforts consentis pour renforcer les activités existantes, Honda s’est efforcée de réduire ses coûts de façon générale. En raison de facteurs tels que la pandémie et la pénurie de semi-conducteurs, l’entreprise a dû faire face à un contexte commercial défavorable. Au final, la structure de l’entreprise s’est améliorée et Honda est persuadée que ses efforts continus vont permettre d’atteindre une rentabilité des ventes (ROS) de plus de 7%, ce qui constituait l’objectif de Honda à moyen et long terme.

Investissements au cours des dix prochaines années et utilisation de fonds externes

  • Honda prévoit de consacrer environ huit billions de yens à la recherche et au développement. Sur ce montant, environ cinq billions de yens seront investis dans les domaines de l’électrification et des logiciels (environ 3,5 billions de yens en recherche et développement et environ 1,5 billions de yens en investissements). 
  • Dans les dix ans à venir, Honda va investir près d’un billion de yens pour préparer la nouvelle croissance, y compris les nouveaux domaines technologiques et le cycle de ressources.
  • Honda va investir activement, à hauteur de dix milliards de yens par an, dans des start-ups présentant des technologies et des modèles commerciaux prometteurs avancés. Cela permettra à l’entreprise d’élargir le spectre de ses technologies et de ses activités. 
  • En mars de cette année, Honda a émis des obligations vertes d’un montant de 2,75 milliards de dollars américains. Le produit de ces obligations vertes sera utilisé pour développer et produire des véhicules zéro émission tels que des véhicules électriques et à pile à combustible. Honda accélère ainsi ses initiatives pour l’avènement d’une société sans impact sur l’environnement.

5. Modèles sportifs

Si Honda relève des défis en matière de neutralité carbone et d’électrification, elle n’en oublie pas pour autant sa passion qui consiste à offrir du plaisir à ses clientes et à ses clients. Même à l’ère de l’électrification, les modèles Honda continueront à offrir du «plaisir de conduire». Au plan mondial, Honda va donc lancer deux modèles sportifs, un modèle spécial et un modèle haut de gamme, qui incarneront l’esprit sportif de Honda et qui possèderont toutes les caractéristiques sportives de la marque.

Une vidéo, en anglais, de la conférence de presse est disponible sur YouTube en cliquant ici

PREMIÈRE MONDIALE DU LEXUS RZ 450e TOUT ÉLECTRIQUE

Tout nouveau SUV électrique à batterie, le RZ 450e est le premier modèle Lexus à avoir été développé dès le départ comme un véhicule électrique. La marque ne s’étant pas contentée de remplacer un moteur à combustion par un système de propulsion électrique à batterie, ce véhicule réalise tout le potentiel des nouvelles technologies en élevant les performances et les sensations de conduite à un niveau inédit, fidèle à la philosophie Lexus Electrified.

L’ingénieur en chef Takashi Watanabe explique: «Notre vision consiste à nous servir de la technologie d’électrification comme d’un moyen de traduire les performances d’un véhicule en plaisir de conduire pour les générations à venir.»

Le RZ est avant tout une Lexus qui affiche toutes les performances et le luxe que l’on associe à la marque. Le constructeur a déployé sa vaste expérience en matière d’électrification pour concrétiser les avantages d’un BEV (véhicule électrique à batterie) et les imprégner de la philosophie de conduite unique de Lexus. Cette démarche est notamment illustrée par le système steer-by-wire en option, qui comprend un volant «One Motion Grip» au format réduit, de même que dans les essieux avant et arrière «e-axles» combinés à la traction intégrale DIRECT4 pour une gestion du couple transmis à chaque roue. Élément déterminant en matière de stabilité, de maniabilité et d’agilité, la nouvelle plateforme conçue pour les véhicules électriques se distingue par une excellente rigidité, un centre de gravité bas et un empattement long. Une puissante batterie lithium-ion est intégrée dans le plancher du véhicule, au cœur du châssis, et fait l’objet d’une surveillance constante pour conserver ses performances à long terme.

La plateforme et le système électrique à batterie procurent également une grande liberté en matière de design. À l’extérieur, le design de calandre diabolo s’étend désormais à toute la carrosserie, tandis que l’intérieur procure un espace plus ouvert et plus lumineux; aussi épuré que luxueux, il exprime toute l’hospitalité «Omotenashi» et l’artisanat «Takumi».

N’émettant aucune émission, le RZ fait progresser la marque Lexus en matière de neutralité carbone et de mobilité durable à l’échelle de notre société. L’accent n’est pas uniquement mis sur les performances routières du véhicule, mais intègre tout son cycle de vie, de la production de pièces à l’élimination en passant par l’assemblage et l’utilisation. L’usine Lexus de Motomachi, qui produit le RZ, emploie d’ores et déjà de nouvelles méthodes dans le cadre des processus qui émettent les émissions les plus élevées.

Le RZ représente une nouvelle étape pour Lexus, qui compte devenir une marque 100% BEV en Europe de l’Ouest et en Europe centrale d’ici 2030. La clientèle européenne pourra réserver ce nouveau modèle à partir du 20 avril. Les premiers véhicules seront livrés avant la fin 2022.

DESIGN EXTÉRIEUR

Lexus a tiré parti de la liberté que confère un BEV en matière de design pour dessiner un véhicule qui se démarque considérablement des modèles traditionnels, annonçant ainsi un nouveau chapitre du design Lexus. Son look et ses proportions uniques reflètent ses qualités dynamiques.

Le concept de design exprime la fluidité du mouvement électrique: un déplacement puissant à la poussée constante. Il en résulte une nouvelle forme épurée qui capture l’esprit de l’évolution technique, combinant forme et fonction.

De la calandre diabolo à la carrosserie diabolo

La face avant du RZ ne laisse aucun doute quant à son identité de BEV. En l’absence de moteur à combustion, le capot a pu être abaissé et le nombre d’entrées d’air réduit. Marque de fabrique de Lexus depuis plusieurs années, la calandre diabolo a été étirée dans les trois dimensions pour façonner toute la carrosserie du RZ.

Ces formes caractériseront le design des futurs modèles Lexus.

Le nouveau look est accentué par une partie avant couleur carrosserie. Se passant de calandre, celle-ci est complétée par des éléments sombres de part et d’autre. La grande flexibilité en matière de design a aussi permis de concevoir des ailes avant puissantes. L’effet est souligné par la peinture bi-ton en option, où le capot est peint dans le même noir que le toit.

Les nouveaux projecteurs s’intègrent parfaitement dans la carrosserie. Effilés, ils font la part belle au motif en L des feux diurnes Lexus, tandis que l’éclairage principal et les clignotants se font plus discrets.

Silhouette puissante

La vue latérale permet d’admirer une ligne qui s’étend harmonieusement de l’avant vers l’arrière du véhicule. Le design marquant de la partie avant exprime la puissance et le mouvement, tandis que l’arrière laisse entrevoir des qualités propres à un SUV, comme l’espace généreux et d’excellentes aptitudes routières.

Long de 2850 mm, l’empattement contribue à l’effet produit par le design et rend perceptibles l’empattement abaissé tout comme la répartition idéale des masses. D’un diamètre de 18 ou 20″ selon la version, les roues sont repoussées aux quatre coins du véhicule.

Design de la partie arrière

L’identité BEV du RZ se manifeste également à l’arrière, qui arbore un look high-tech tendance. Le déflecteur de toit en deux parties contribue à la fois au dynamisme du design et à la stabilité du véhicule.

La barre lumineuse qui occupe toute la largeur constitue désormais un signe distinctif de Lexus. Elle se présente ici sous une forme minimaliste et épurée, intégrant des motifs subtils pour donner une impression de simplicité et de précision.

CARACTÉRISTIQUES DE CONDUITE

Lexus Driving Signature

L’objectif premier lors du développement du RZ consistait à ancrer et à accentuer encore la «Lexus Driving Signature», autrement dit les sensations de conduite caractéristiques des modèles Lexus: contrôle sans effort, confort et confiance au volant. La réactivité et la précision, deux propriétés spécifiques à un BEV, ont par ailleurs été optimisées.

Quelle que soit la situation, le véhicule réagit immédiatement aux intentions du conducteur, ce qui rend la conduite à la fois apaisante et exaltante. L’ingénieur en chef Takashi Watanabe a évoqué le «naturel» pour décrire la philosophie de développement du RZ: un ressenti naturel des commandes et des réactions, renforcé notamment par le système steer-by-wire en option qui permet de réduire les mouvements du volant – une première sur un véhicule de série – et par la traction intégrale DIRECT4. Une attention particulière a aussi été accordée à la visibilité au volant ainsi qu’au feedback transmis par le véhicule, pour un contrôle sans effort à tout instant.

Plateforme dédiée aux véhicules électriques à batterie

La qualité et les propriétés de la nouvelle plateforme constituent la base de l’agrément de conduite caractéristique de Lexus que le RZ procure sous sa forme la plus pure. Construction BEV optimale, poids réduit, répartition des masses idéale et rigidité élevée: tous ces éléments contribuent à procurer une expérience de conduite mariant contrôle, confort et confiance.

Structure du véhicule

De par sa construction, la plateforme électrique du RZ est à la fois robuste et stable, la batterie étant intégrée sous l’habitacle, au cœur du châssis. Il en résulte également un centre de gravité abaissé, ce qui favorise la maniabilité et la stabilité.

Des matériaux à haute résistance et de nouveaux processus de fabrication ont permis de concevoir des assemblages d’une solidité exceptionnelle, tout en maintenant un poids réduit pour la carrosserie brute. La maniabilité et le confort s’en ressentent également.

Atténuation du bruit

Si les véhicules électriques à batterie se distinguent par leur silence de fonctionnement, les bruits des pneus et de l’environnement sont d’autant plus perceptibles. Les ingénieurs et designers du RZ ont donc mis un point d’honneur à perfectionner l’isolation phonique de l’habitacle selon trois grands axes: contrôler les bruits, les empêcher de s’immiscer dans l’habitacle et porter une attention particulière aux bruits perçus aux places arrière.

Pour ce faire, une nouvelle méthode de contrôle actif du bruit a été mise en œuvre: des fréquences sonores anti-bruit sont diffusées par l’intermédiaire des haut-parleurs du système audio.

Première application du système Lexus e-Axle électrique

Le RZ est le premier modèle de production à être équipé des nouveaux essieux e-Axle. Composé d’un moteur électrique, d’une boîte et d’une unité de commande électronique, ce dispositif compact et modulaire est installé entre les roues motrices. Les e-Axles avant et arrière fonctionnent de concert avec la traction intégrale DIRECT4 (voir détails ci-dessous) pour piloter le comportement du véhicule, la traction et la répartition du couple en fonction de la situation.

Silencieux et efficients, les e-Axles permettent des ajustements très précis. Combinant un moteur avant de 150 kW et un moteur arrière de 80 kW, le RZ développe la puissance remarquable de 230 kW. Les deux moteurs se distinguent par une densité de puissance élevée grâce à des rotors et stators optimisés. Leurs dimensions compactes profitent à la disposition des éléments du véhicule en laissant beaucoup d’espace pour l’habitacle, le coffre et la batterie EV.

Traction intégrale DIRECT4

Technologie Lexus exclusive, DIRECT4 est un système intelligent qui ajuste en permanence la traction aux quatre roues avec une répartition du couple fluide et intuitive. La puissance est alors transmise de manière harmonieuse pour un comportement routier stable qui renforce encore le lien entre le conducteur et le véhicule.

DIRECT4 a recours à de nombreux capteurs pour évaluer et réagir à des facteurs-clés comme la vitesse, l’angle de braquage et la force latérale (G). Le système se sert de ces valeurs pour calculer le couple adéquat sur chaque e-Axle au profit d’une adhérence optimale. En quelques millisecondes, la répartition du couple avant/arrière peut alors passer de 0/100% à 100/0%, soit plus rapidement qu’avec n’importe quel système mécanique.

En perfectionnant la communication entre la route et le véhicule, DIRECT4 accroît aussi la réactivité de la direction pour davantage de précision.

Batterie, autonomie et efficience

Le RZ fait appel à une batterie lithium-ion composée de 96 cellules pour une capacité de 71,4 kW. Installée sous l’habitacle, elle fait partie intégrante de la plateforme et contribue à abaisser le centre de gravité.

La longévité de la batterie était l’une des grandes priorités lors du développement, notamment ses performances après 10 ans d’utilisation. Au bout d’une décennie, Lexus s’attend à ce que la batterie du RZ offre encore plus de 90% de sa capacité grâce à une série de mesures visant à assurer une qualité et des performances de pointe basées sur la longue expérience de Lexus en matière de technologies de gestion des batteries.

Des détails concernant l’autonomie et les temps de charge seront communiqués ultérieurement. Lexus estime l’autonomie WLTP du RZ à près de 400 km avec une batterie pleine.

Pour que le conducteur puisse tirer pleinement parti de l’autonomie potentielle, le RZ dispose d’un mode de conduite «Range». Basé sur le mode ECO, celui-ci propose des réglages supplémentaires comme une vitesse limitée, d’autres programmes de répartition du couple et l’arrêt de la climatisation.

L’accent mis sur les facteurs-clés comme l’optimisation du poids, la densité d’énergie et les performances de la batterie permet au RZ d’afficher une consommation de 18,1 kW par 100 km, ce qui en fait l’un des BEV les plus efficients.

One Motion Grip: premier système Steer-by-wire au monde avec volant au format réduit

Le système steer-by-wire est l’une des technologies phares du Lexus RZ. En l’absence de toute liaison mécanique et de colonne de direction, le volant transmet des signaux électriques aux roues. Résultat: des réactions ultrarapides et une direction extrêmement précise.

La conduite sur des surfaces irrégulières provoque également moins de mouvements du volant, tandis que la stabilité est sensiblement améliorée par vent latéral et sur les routes inclinées.

Un bon ressenti dans la direction constitue un élément primordial en matière de maîtrise du véhicule et met en confiance. Les ingénieurs Lexus ont veillé à ce que le système procure toujours suffisamment d’informations sur l’état de la route, de manière à créer un lien concret entre le conducteur et le véhicule. Le système comporte également des processeurs à sécurité intégrée et une alimentation de secours en cas de défaillance du circuit principal.

Disponible en option, le système One Motion Grip se compose d’un volant au format réduit – comme en Formule 1 – offrant néanmoins la même prise en main qu’un volant traditionnel. Ce volant nécessite moins de force de braquage, et avec 150° de butée en butée, il élimine le besoin de croiser les bras.

Ce volant en forme de papillon a été conçu avec la participation des pilotes Takumi de Lexus pour offrir un ressenti optimal.

Le conducteur bénéficie alors d’une meilleure visibilité des instruments comme de la route. Les différents instruments sont placés plus haut et plus loin que le permettrait un volant traditionnel, de sorte que le conducteur doive à peine détourner le regard.

Cet aménagement marque une nouvelle étape du concept Tazuna et permet au conducteur de se consacrer pleinement à la conduite.

VIE À BORD

Design intérieur et concept Tazuna

Le poste de conduite du RZ est une évolution du concept Tazuna qui assortit précisément la position du conducteur à la disposition des instruments, éléments de commande et écrans pour que des mouvements minimes des yeux et des mains suffisent pour conduire le véhicule. Ce principe est aussi inspiré par la manière dont un cavalier mène son cheval: avec de petits mouvements des rênes ou tazuna en japonais. L’introduction du système One Motion Grip en option (voir détails ci-dessus) permet de réaliser pleinement les avantages du concept Tazuna.

La disposition des instruments, de l’affichage tête haute et de l’écran multimédia 14″ a été optimisée: ces éléments ont été intégrés dans une planche de bord plus basse que d’ordinaire, qui améliore notablement la visibilité. Les designers ont interprété l’identité BEV sous la forme d’un style clair et minimaliste n’impliquant que peu d’éléments et ornements, mais faisant toujours appel à des matériaux haut de gamme. Intégrant une nouvelle console de commande du système shift-by-wire, la console centrale souligne la simplicité du design dans son ensemble.

Plus lumineux et plus ouvert, l’habitacle est équipé d’un éclairage d’ambiance offrant une multitude de couleurs au choix. Lexus a par ailleurs équipé le RZ d’un éclairage supplémentaire qui projette un jeu d’ombre et de lumière sur les portes pour produire différents effets.

Technologies de pointe

Lexus introduit une série de technologies qui mettent pleinement l’accent sur l’humain en améliorant le confort, la convivialité et la vie à bord – sous le signe de l’hospitalité Omotenashi.

Deux d’entre elles sont installées pour la première fois dans un modèle Lexus: un toit panoramique obscurcissant via un revêtement athermique spécial, et un système de chauffage rayonnant.

Toit panoramique athermique

Le toit panoramique en option renforce l’impression de lumière et d’espace dans l’habitacle. Le verre est recouvert d’un revêtement à faible pouvoir émissif (low-e) qui réfléchit le rayonnement infrarouge et réduit l’effet de chaleur par les journées ensoleillées, tandis que par temps froid, il conserve la chaleur dans le véhicule. Le toit dispose également d’une fonction d’obscurcissement électronique qui, sur simple pression d’une touche, rend le verre opaque pour bloquer les rayons du soleil.

Grâce à cette fonction, il n’est souvent pas nécessaire d’enclencher la climatisation pour maintenir une température agréable, et aucun store n’est nécessaire, ce qui permet également une réduction des masses. Tous ces facteurs diminuent la consommation d’énergie du RZ au profit de l’autonomie.

Chauffage rayonnant

Des chauffages rayonnants sont installés au niveau des genoux du conducteur et du passager avant, sous le volant et la planche de bord. En complément des sièges et du volant chauffants, ils contribuent à réchauffer l’habitacle et procurent la sensation d’une épaisse couverture sur les jambes. À l’instar du toit panoramique, les chauffages rayonnants aident aussi à économiser l’énergie en assumant une partie du rôle de la climatisation.

Système multimédia

Le RZ est équipé de la nouvelle plateforme multimédia Lexus Link au fonctionnement plus rapide et plus intuitif et aux fonctions de connectivité, de planification des trajets et d’information plus performantes.

Utilisé pour la première fois à bord du nouveau Lexus NX, le système conserve la navigation basée sur le cloud connectée en permanence et fournit des informations en temps réel sur les conditions de circulation, les accidents et l’état de la route. La reconnaissance vocale permet au système de répondre à des questions et de comprendre les commandes même en présence de bruits de fond. À cela s’ajoute un assistant embarqué «Hey Lexus» et une intégration smartphone via Apple CarPlay ou Android Auto.

Le DCM (Data Communication Module) assure les mises à jour et modifications «over-the-air» sans interruption de l’utilisation du véhicule.

SÉCURITÉ ET AIDES À LA CONDUITE

Le RZ est équipé des derniers systèmes de sécurité et d’assistance réunis au sein de la troisième génération du Lexus Safety System+, avec des fonctions nouvelles et optimisées ainsi qu’une détection des risques étendue.

Parmi les nouvelles fonctions du RZ, citons une aide au maintien dans la voie sans toucher le volant, une aide proactive à la direction et un système de surveillance détectant les phénomènes de distraction ou de fatigue du conducteur.

Combinée à l’aide au maintien dans la voie, la régulation adaptative de la distance et de la vitesse permet par exemple au conducteur de circuler à vitesse réduite dans sa voie sans tenir le volant. L’aide proactive à la direction utilise la caméra avant pour déterminer le rayon des virages et tourner le volant afin que le véhicule circule de manière autonome en courbe.

Système e-Latch avec Safe Exit Assist

Autre raffinement du RZ: le système Lexus e-Latch qui intervient électroniquement sur les portes lorsque la poignée est actionnée. Celui-ci fonctionne en conjonction avec la surveillance des angles morts pour empêcher l’ouverture de la porte si un véhicule ou un cycliste est en approche par l’arrière. Innovation mondiale, le système devrait contribuer à éviter 95% des accidents dans ces situations.

Un rétroviseur numérique est également disponible pour offrir une vue dégagée vers l’arrière sans que celle-ci ne soit bloquée par des appuie-tête, passagers arrière ou bagages. De plus, il améliore la visibilité de nuit et par mauvais temps.

Une nouvelle Civic conçue pour offrir un dynamisme et des performances stimulantes avec une consommation et une efficience de premier ordre

La nouvelle Honda Civic a été conçue pour que sa motorisation e:HEV (véhicule électrique hybride), sa direction et sa suspension offrent es niveaux stimulants de performance, de réactivité et de réponse dynamique qui ont toujours contribué au succès de ce modèle. Le résultat: une voiture qui allie une expérience de conduite gratifiante avec une efficience et des émissions compétitives.

La Civic de 11e génération, qui sera disponible fin 2022, est le dernier modèle grand public Honda électrifié, après le CR-V, la Honda e, la Jazz, la Jazz Crosstar et le HR-V complétant une gamme dorénavant 100 électrifiée (Hybride ou électrique). La voiture embarquera la version la plus avancée de la motorisation hybride auto-rechargeable e:HEV. Celle-ci combine une batterie au lithium-ion et deux moteurs électriques à la fois puissants et compacts avec un nouveau moteur à cycle Atkinson de 2.0 litres, qui permet d’atteindre la meilleure efficacité thermique du secteur (41 %), ainsi qu’un système à injection directe optimisé pour une combustion plus rapide et plus efficace avec un couple accru.  En complément du système à injection directe, plusieurs technologies, telles que le catalyseur actif basse température, et une conception modifiée des conduits d’admission contribuent à une consommation de carburant améliorée tout en développant une puissance élevée.

Grâce à ces avancées technologiques, les émissions de CO2 en cycle mixte WLTP commencent à partir de 108 g/km (WLTP) seulement, avec une consommation de carburant tout aussi réduite de 4,7 l/100 km en cycle mixte WLTP. Cette efficacité exceptionnelle alliée à une puissance maximale de 135 kW/ 184ch et un couple maximal de 315 Nm font de la nouvelle Civic une voiture du segment C véritablement axée sur le plaisir de conduire.

Cette efficacité et la gestion énergétique de premier ordre ont été obtenues grâce à l’application de technologies innovantes. À titre d’exemple, la dernière version de l’unité de puissance intelligente est 23 mm plus plate et allégée de 1 kg par rapport aux systèmes précédents, mais le nombre de cellules a été porté à 72, soit le plus important parmi tous les modèles de la gamme e:HEV actuelle de Honda. L’unité de puissance allégée est située sous les sièges arrière, ce qui optimise l’espace intérieur et la fonctionnalité.

Une nouvelle unité de commande, logée sous le capot, permet une charge et une décharge plus rapides de l’électricité, contribuant à une amélioration supplémentaire de 12 % de la puissance de sortie par rapport aux applications e:HEV précédentes. L’augmentation de la densité énergétique et de la puissance de sortie de l’unité augmente à son tour le rendement électrique, permettant à la motorisation électrique d’assumer une charge supplémentaire, au moyen d’un câblage haute tension avec intérieur en aluminium. Le câblage en aluminium contribuera à 40 % de la réduction du poids par rapport à un câblage en cuivre traditionnel.

La motorisation avancée permet de passer harmonieusement entre les modes électrique, hybride et thermique sans l’intervention du conducteur. Quatre modes de conduite, Eco, Normal, Sport et un nouveau mode Individuel, peuvent être sélectionnés par le conducteur pour personnaliser la réponse du véhicule en jouant sur la motorisation, la direction et l’affichage.

Cette souplesse attrayante est renforcée par des niveaux exceptionnels de raffinement, une attention particulière ayant été apportée à l’élimination des bruits et des vibrations indésirables. Un arbre d’équilibrage secondaire et un vilebrequin haute rigidité au sein du moteur à combustion interne assurent une conduite fluide, tandis que les bruits indésirables du moteur ont été neutralisés grâce à une meilleure isolation du collecteur d’admission et du capot moteur. En complément, une application intelligente du système de Suppression de bruit actif (ANC) réduit plus encore les bruits qui pourraient résonner dans l’habitacle, tandis que le Contrôle du son d’admission (ASC) renforce la tonalité sportive de l’unité de combustion interne.

La conception du châssis vient compléter les caractéristiques exceptionnelles de la motorisation. La Civic e:HEV a été développée en mettant l’accent sur la réactivité et la réponse de la direction, pour renforcer le sentiment de symbiose entre le conducteur et la voiture. La stabilité améliorée dans les lignes droites et sur des routes au revêtement inégal a été obtenue grâce à un empattement allongé de 35 mm et une voie arrière élargie de 18 mm par rapport aux modèles précédents. La stabilité en virage et la réponse globale aux sollicitations du conducteur ont été améliorées grâce à la rigidité accrue de la carrosserie et l’application de rotules à faible friction et d’amortisseurs avant réactualisés, qui contribuent à renforcer l’impression de dynamisme.

Pour sublimer l’expérience de conduite et la maniabilité, une nouvelle logique de commande, «Winding control», assure que le fonctionnement du moteur à combustion interne est maintenu en virage sur les routes sinueuses. Le véhicule peut ainsi livrer une accélération instantanée et offrir une véritable sensation dynamique lors des montées en puissance. Sur autoroute, le couple supplémentaire et la conduite électrique produisent une accélération puissante lors des dépassements à vitesse élevée, avec un niveau sonore plus réduit, pour des déplacements longue distance en toute tranquillité.

«C’est la dernière génération de notre technologie e:HEV de pointe, marquant elle-même l’aboutissement de plus de 20 ans d’expérience dans la conception, la fabrication et le perfectionnement des systèmes de conduite hybrides», explique Tomoyuki Yamagami, chef de projet pour la nouvelle Civic e:HEV. «Grâce à l’évaluation minutieuse d’un vaste éventail de cas d’utilisation et d’environnements opérationnels, nous avons pu appliquer une approche basée sur le “véhicule dans sa globalité”, pour offrir aux conducteurs une hybride hautement attrayante et gratifiante».

La nouvelle Honda Civic Type R établit un nouveau record du tour sur le circuit de Suzuka

La Honda Civic Type R de nouvelle génération a établi un nouveau record pour le segment des tractions avant sur le célèbre circuit de Suzuka. Le tour du circuit de 5,8 km a été parcouru en 2 min 23 s 120*, soit 0,873 seconde de moins que le record précédent, détenu par la Honda Civic Type R Limited Edition 2021 allégée.

Ce nouveau temps de référence a été réalisé le 14 mars dernier, lors de l’évaluation de développement finale du modèle. La nouvelle Civic Type R est la dernière sportive à démontrer ses capacités sur le légendaire circuit international de Suzuka, célèbre pour ses chicanes et virages techniques à grande vitesse. La piste, souvent décrite comme l’une des meilleures au monde, est un banc d’essai pour les modèles sportifs Honda depuis 1962 et a accueilli le Grand Prix du Japon de Formule 1 chaque année depuis 1987, hormis en deux occasions.

Le précédent record du tour pour une traction avant à Suzuka – 2 min 23 s 993 – avait été établi en février 2020 par un modèle de développement Civic Type R Limited Edition. Auparavant, la Civic Type R GT de dixième génération avait battu le record du tour pour une traction avant sur le Nürburgring Nordschliefe en 2017, avec un chrono de 7 min 43 s 8. Une Civic Type R GT de série a ensuite brisé une série de records établis par des modèles à traction avant de série sur cinq circuits européens légendaires.

De la 202 au 3008 Hybrid, la grande saga des PEUGEOT de la Gendarmerie

Après s’être dotée de Peugeot 5008 en 2021, la Gendarmerie Nationale vient de passer une commande de 395 Peugeot 3008 Hybrid rechargeables. La suite d’une longue histoire entre Peugeot et la Gendarmerie, commencée juste après la seconde guerre mondiale…
 

A la fin des années 40, dans le tourbillon de l’après-guerre, la Gendarmerie Nationale reconstitue son matériel roulant tant bien que mal, en réquisitionnant des voitures de la Résistance ou en piochant dans ce qui reste du parc automobile de l’armée. Tout naturellement, les premières Peugeot, des 202, 302 et 402, font ainsi leur apparition dans les brigades, en quantités limitées… et le plus souvent en noir ! En effet, la désormais célèbre – et redoutée – couleur Bleu Gendarmerie ne sera généralisée que dans les années 1969/1970.
 

Les breaks avant les SUV

Dès les années 50, la Gendarmerie Nationale structure ses achats de matériels et commence à passer des commandes de véhicules de grande ampleur. C’est le début d’une longue histoire avec Peugeot, en particulier avec les breaks de la Marque.

C’est la 203 break qui est engagée la première dans la Gendarmerie, notamment dans les brigades chargées de la police de la route, nouvellement créées dans une France qui attaque les trente glorieuses sur les chapeaux de roues. Puis, chaque décennie apportera son lot de breaks Peugeot à la Gendarmerie : 403, 404, 204, 304, 305, 504, 505 et 306… jusqu’à l’arrivée d’une nouvelle génération de véhicules qui allient un espace intérieur encore plus pratique et généreux à un comportement routier efficace : la Gendarmerie opte pour les Peugeot Expert, les prédécesseurs des 5008, et bientôt des 3008 Hybrid.
 

Les berlines des officiers

Bien évidemment, au-delà de ces véhicules à « grande capacité », l’histoire entre Peugeot et la Gendarmerie est riche de bien d’autres modèles, à commencer par les stars 205 et 206, dont de nombreux exemplaires ont équipé les brigades, tout comme la 306, particulièrement appréciée des pelotons d’autoroute. Sans oublier toutes les berlines 203, 403, 305 ou 505 qui, privilège des véhicules de service réservés aux officiers, n’étaient pas Bleu Gendarmerie, mais noires ou grises.
 

Les modèles spéciaux

Chargée de la sécurité du territoire dans toute sa diversité – routes, autoroutes, montagnes, campagnes…- et toutes ses composantes – métropole, outre-mer -, la Gendarmerie a dû adapter son parc automobile. Elle a ainsi fait l’acquisition de modèles spéciaux, parfois même atypiques.

Les automobilistes des années 80 et 90 se souviennent, non sans un frisson, des Peugeot 405 T16 (200 ch) et 306 S16 (167 ch) des Brigades Rapides d’Intervention qui opéraient sur les autoroutes françaises.

Autres véhicules bien connus du grand public, les breaks 203, 403, 404, 504 puis 505 de la Garde Républicaine chargés de la sécurité du Tour de France cycliste. Moins célèbres, mais tout aussi utiles, une douzaine de monospaces Peugeot 806 ont été affectés dans les années 90 à l’escorte des convois nucléaires.

Afin de pouvoir intervenir sur tous les terrains, y compris les plus difficiles, la Gendarmerie Nationale a toujours disposé d’un parc de véhicules 4X4. Ainsi, dans les années 80, la Gendarmerie opte, comme l’armée française, pour des Peugeot P4, essentiellement destinés aux escadrons de Gendarmerie Mobile. Dans les départements d’outre-mer, les 504 et 505 breaks 4X4 préparés par Dangel permettent aux gendarmes de circuler sur les plus mauvaises pistes. Enfin, en 2004, quelques rares exemplaires de 206 à quatre roues motrices préparées par FAM sont livrés dans certaines brigades.

Depuis les années 40, les Peugeot transportent les femmes, les hommes… mais aussi les animaux de la Gendarmerie ! Aménagés en vans, des Peugeot J7 puis Expert accueillent ainsi les chevaux de la Garde Républicaine. Quant aux brigades cynophiles, elles peuvent compter sur des breaks Peugeot 203 puis 504, avant de choisir des Peugeot Partner, Boxer ou Bipper, jugés plus pratiques qu’un break traditionnel.

Quelle histoire ! Les gendarmes des années 50, qui ont sillonné les routes avec leur vaillante 203 break (42 ch, boite manuelle 4 vitesses, 120 km/h maxi, 8 l/100 km), seraient sans doute étonnés des performances du 3008 Hybrid 225 eAT8 (225 ch, boîte auto 8 rapports, 225 km/h maxi, 1,4 l/100 km).
 

Pour en savoir plus sur la relation intime entre Peugeot et la Gendarmerie Nationale, on pourra se reporter à l’excellent ouvrage « Les voitures de la Gendarmerie Nationale » de Pascal Meunier et Laurent Jacquot, paru aux éditions E-T-A-I.

Continental commercialise les premiers pneus à base de polyester issu de bouteilles PET recyclées

Continental est le premier fabricant de pneus qui démarre immédiatement la production série de fil de polyester recyclé obtenu à partir de bouteilles en plastique PET selon un nouveau procédé. Le nouveau matériau haute performance sera d’abord employé dans des dimensions particulières des pneus été PremiumContact 6 et EcoContact 6 de Continental et des pneus AllSeasonContact. Le polyester conventionnel est complètement remplacé dans la carcasse des pneus sélectionnés. Plusieurs pneus tourisme standard utilisent le matériau provenant de près de 40 bouteilles PET recyclées.

En septembre 2021, Continental a dévoilé la technologie ContiRe.Tex interne pour la première fois. Continental utilise du fil de polyester issu de bouteilles PET usagées sans aucune étape chimique intermédiaire ni recyclage d’aucune sorte. La technologie gagne considérablement en efficacité par rapport aux autres méthodes standard de transformation des bouteilles PET en fils de polyester haute performance. Les bouteilles associées à cette technologie proviennent exclusivement de régions dépourvues de circuit de recyclage fermé. Dans le cadre d’un processus de recyclage spécifique, les bouteilles sont triées et nettoyées mécaniquement, après retrait des bouchons. Après le broyage mécanique, le PET est ensuite transformé en granulés puis en fil de polyester.

«Nous n’utilisons que des matériaux hautes performances dans nos pneus haut de gamme. Ils comprendront désormais des fils de polyester issus de bouteilles en PET, provenant d’un processus de recyclage particulièrement efficace. Nous avons démarré la production de notre technologie innovante ContiRe.Tex après seulement huit mois. Je suis fier de toute notre équipe qui a réussi cet exploit», déclare Ferdinand Hoyos, qui dirige l’activité de remplacement des pneus de Continental en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA). Il ajoute : «Nous augmentons sans cesse la part de matériaux renouvelables et recyclés dans nos pneus. D’ici 2050 au plus tard, nous envisageons d’employer exclusivement des matériaux durables dans la production de nos pneus.»

Les premiers pneus à base de bouteilles PET recyclées sont maintenant disponibles

Tous les pneus dotés de la technologie ContiRe.Tex actuellement fabriqués pour la prochaine phase de lancement sur le marché proviennent de l’usine de pneus Continental de Lousado, au Portugal. Les pneus dotés de la technologie ContiRe.Tex arborent un logo spécial sur le flanc («Contains Recycled Material»).

Le fil de polyester fabriqué à partir de PET est utilisé depuis longtemps comme matériau dans la constitution de pneus tourisme. Les câbles textiles absorbent les forces de la pression interne du pneu et restent dimensionnellement stables même sous des charges et des températures élevées. Pour rendre les pneus encore plus économes en énergie et respectueux de l’environnement en ce qui concerne la production, l’utilisation et la recyclabilité, Continental recherche activement des matériaux alternatifs.

Et En septembre 2021, le fabricant de pneus haut de gamme a lancé le Conti GreenConcept, utilisant du polyester provenant de bouteilles en plastique recyclées dans la carcasse, à l’occasion du salon IAA Mobility. Pour la deuxième saison des courses de voitures électriques tout-terrain «Extreme E», qui a débuté en février 2022, Continental a conçu un pneu qui utilise également ContiRe.Tex. Les véhicules d’assistance du Tour de France de cette année seront également équipés exclusivement de pneus ContiRe.Tex.

Continental propose initialement les pneus PremiumContact 6, l’EcoContact 6 et l’AllSeasonContact dotés de la technologie ContiRe.Tex déclinés chacun en cinq dimensions.

Produits et dimensions actuellement disponibles avec ContiRe.Tex:

PremiumContact 6EcoContact 6AllSeasonContact
225/45R17 91Y205/55R16 91V205/55R16 91H
225/40R18 92Y195/65R15 91V225/45R17 94V
235/45R18 98Y205/60R16 96H XL205/60R16 96H
235/40R19 96Y185/65R15 88H215/65R16 102V
245/40R19 98Y XL235/55R18 100V235/55R19 105V

CUPRA Born : retour à la nature en plein cercle arctique

La CUPRA Born se fraye un chemin dans les vastes paysages gelés de Rovaniemi, en Finlande. Une contrée avec laquelle elle partage de nombreux points communs. En effet, la toute première voiture 100 % électrique de CUPRA s’inspire d’une nature extrême, à l’instar de celle du cercle polaire. À présent, la CUPRA Born parcourt la Laponie, prête à ressentir le frisson de la nature sauvage qui l’a inspirée, sans la perturber pour autant.

La nature dans toute sa splendeur. En parcourant les paysages glacés de la Laponie de manière durable, la CUPRA Born renoue avec son essence. Conçue à Barcelone, la première voiture 100 % électrique de CUPRA s’inspire de la nature dans ce qu’elle a de plus authentique. « Le design de la CUPRA est inspiré de la nature. Non pas dans sa version idyllique, mais bien dans ce qu’elle a de plus brut : la pierre, le bois, les minéraux… Nous avons créé une expérience holistique, où chaque chose raconte la même histoire », explique Francesca Sangalli, responsable de l’équipe Color&Trim de CUPRA.

La couleur des aurores boréales. Avec sa peinture Aurora Blue, la CUPRA Born affiche un contraste marqué avec la glace et la neige. Créé exclusivement pour ce modèle, ce coloris est directement inspiré par l’un des plus beaux phénomènes naturels : les aurores boréales. « Chez CUPRA, nous avons bel et bien transformé la nature en couleur », déclare Francesca Sangalli,. Dans le cercle arctique, que la CUPRA Born traverse actuellement, le ciel nocturne s’illumine jusqu’à 200 nuits par an avec cette couleur dynamique.

Le son de la nature. La CUPRA Born se déplace en silence. Mais il lui fallait aussi un son conforme à sa philosophie durable. Raison pour laquelle l’équipe de designers et d’ingénieurs de CUPRA a créé un son exclusif pour ce modèle. Ce dernier se base sur des sons naturels tels que le bruissement des feuilles, le frottement des pierres, ou encore le souffle du vent sur le cuivre. « Nous avons obtenu un son étonnant, avec des tonalités métalliques sans être froides, et la chaleur du bois, plus calme et plus douce. Et puis il y a aussi le cuivre qui génère beaucoup de lumière. C’est une expérience qui est vraiment très naturelle », conclut Sangalli. Ce son si caractéristique se marie à la perfection avec le calme feutré de la campagne de Rovaniemi.

Un froid électrisant. La nuit tombe et le thermomètre chute. La neige gèle sur la route, mais la CUPRA Born poursuit son chemin sans craindre ni le froid ni la perte de motricité, grâce à ses proportions généreuses qui lui confèrent plus d’adhérence. Ses phares éclairent parfaitement le chemin dans l’obscurité de la forêt. La CUPRA Born revient à ses origines naturelles. Peut-être qu’elle aura l’occasion ce soir d’assister au spectacle des aurores boréales. 

Honda remporte quatre récompenses aux Red Dot Design Awards

Le tout nouveau SUV compact HR-V e:HEV, la moto NT1100, le scooter ADV350 et le groupe électrogène EU32i ont tous remporté un Red Dot Award «Product Design 2022», une première pour Honda qui reçoit des récompenses pour chacune de ses gammes de produits, Moto, Automobile et Produits électriques. Cette distinction très convoitée n’est accordée qu’aux produits qui excellent dans la qualité du design et l’innovation.

Le style contemporain du HR-V fait écho au design des autres modèles Honda récents, guidé par la recherche du silence et de l’élégance et reconnu par une série de récompenses internationales ces dernières années. Lors du concours Red Dot 2021, la Jazz e:HEV, la Jazz Crosstar e:HEV et le maxi-scooter Forza 750 avaient été primés dans la catégorie Product Design. L’année précédente la Honda e avait remporté le prix Best of the Best, tandis que la CBR1000RR-R Fireblade SP, la super-sportive de Honda, devenait la première moto de la marque à remporter un prix Red Dot.

Le label Red Dot Winner s’est imposé à l’échelle internationale comme un label de qualité très prisé dans le secteur de la conception de produits. Les prix annuels sont décernés par un panel de 50 experts internationaux qui testent, évaluent et discutent chaque candidature, avec des critères de jugement réévalués et adaptés chaque année pour refléter les dernières exigences techniques, sociales, économiques et écologiques.

«Nous sommes ravis de recevoir pour la première fois un Red Dot Product Design Award dans toutes les gammes de produits Honda, moto, automobile et produits électriques», a déclaré Toshinobu Minami, directeur de l’exploitation, Design Center, Honda R&D Co. Ltd., «Nous pensons que c’est le fruit de la concrétisation de la volonté de Honda « d’œuvrer au service des gens avec la technologie, les idées et le design grâce à nos produits », qui est un principe clé depuis les origines de l’entreprise. Nous continuerons à relever des défis pour « surprendre et séduire nos clients.»

Lors de la conception et du développement du HR-V de dernière génération, les ingénieurs Honda ont entièrement réinterprété ce SUV compact très apprécié. Les recherches menées par Honda ont révélé que les consommateurs modernes choisissent un produit en fonction non seulement de ses performances ou de son esthétique attrayante, mais aussi de la manière dont il s’intègre à leur vie et de sa capacité à répondre à leurs besoins.

Avec sa carrosserie contemporaine reprenant les lignes d’un coupé, le SUV HR-V de nouvelle génération propose une union attrayante entre conception dynamique de premier ordre et optimisation exceptionnelle de l’espace. L’intérieur et l’extérieur incarnent la philosophie de conception à la fois simple, épurée et moderne qui a déjà inspiré les modèles Honda récents et qui consolide la réputation de la marque en matière de qualité et de fonctionnalité.

Dévoilée en octobre 2021, la Honda NT1100 marque le début d’une nouvelle ère du touring. La NT1100 est une moto confortable, agile et, surtout, extrêmement agréable à piloter, qui puise son style dans le riche héritage de Honda dans le domaine du grand tourisme. Elle vise à attirer à la fois les pilotes expérimentés et une nouvelle génération à la recherche des valeurs traditionnelles de la catégorie que sont le confort et la fonctionnalité, mais sans pour autant arborer un look de «baroudeur».

Ses lignes ont été dessinée au centre de R&D italien de Honda à Rome par le crayon de Maurizio Carbonara (le créateur des très appréciées CRF1100L Africa Twin et X-ADV de Honda), guidé par le principe du confort proactif. Nettes et élégantes, ses lignes s’accompagnent d’une sensation de légèreté grâce à la hauteur surélevée et aux traits de caractère horizontaux; elles laissent présager un nouveau niveau de plaisir de conduite pour une moto de tourisme.

L’autre lauréat du prix est le scooter ADV350, taillé pour l’aventure et qui s’inspire fidèlement du X-ADV 750 cm3 – qui a très rapidement été surnommé le «premier SUV à deux roues» lors de son apparition en 2017 grâce à sa robustesse, son design mêlant lignes angulaires et surfaces planes, sa garde au sol élevée, sa suspension à grand débattement et sa fonctionnalité semblable à celle d’un scooter.

L’ADV350 arbore un look innovant sur le marché des scooters de catégorie moyenne et concrétise la promesse d’une «Nouvelle aventure urbaine». Son apparence orientée tout-terrain s’accompagne d’une véritable capacité à affronter les routes les plus accidentées grâce à sa suspension de moto, unique dans sa catégorie.

Le groupe électrogène EU32i parachève cette liste de produits primés. Il offre une énorme puissance dans un ensemble convivial et intelligemment conçu et constitue une première mondiale d’intégration d’un moteur à haut rendement dans un groupe électrogène portable à injection de carburant. Il délivre une puissance impressionnante de 3’200 watts et des performances continues que l’on ne trouvait auparavant que dans les moteurs automobiles et hors-bord. Le groupe est en outre doté d’une application dédiée pour smartphone et de la connectivité Bluetooth, ce qui permet aux utilisateurs de surveiller son état et de le contrôler à distance.

Les récents triomphes de Honda dans la section automobile des prix Red Dot s’inscrivent dans la lignée d’une longue histoire de succès, notamment la Honda S2000 en 2001, la Civic en 2006 et l’European Accord Tourer en 2008.

L’accord de fusion et d’acquisition entre Ssangyong Motor et Edison, n’est plus valable à partir d’aujourd’hui

L’accord de fusion et d’acquisition entre Ssangyong Motor et Edison, qui avait été conclu le 10 janvier 2022, n’est plus valable à compter d’aujourd’hui. Ssangyong Motor avait soumis son plan de réhabilitation le 25 février et, selon l’ordonnance du tribunal, ce plan doit être approuvé lors d’une réunion des créanciers le 1er avril. De plus, selon le plan convenu, Edison devait verser un acompte le 25 mars. Cependant, Edison a demandé le report de la réunion sans payer le montant convenu à l’avance.

Ssangyong Motor a décidé de ne pas accéder à la demande d’Edison (pour un report) afin de préserver les intérêts de tous les créanciers concernés et de ne pas perdre l’élan pour un (nouvel) accord de fusion et d’acquisition.

La situation de Ssangyong Motor est nettement meilleure aujourd’hui qu’en juin 2021, lorsque l’accord de fusion et d’acquisition a été annoncé :

  • À l’époque, l’avenir du J100 – un nouveau C-SUV légèrement plus grand que l’actuel Korando – était incertain. Aujourd’hui, la voiture est prête pour entrer en production en juin 2022.
  • En juin 2021, le lancement du Korando e-Motion et le développement de nouveaux modèles étaient encore une chimère. Aujourd’hui, l’e-Motion est une réalité et l’U100 – la variante électrique du J100 – est en plein développement en partenariat avec BYD.
  • Parallèlement, le nouveau projet CKD (Complete Knocked Down Assembly Plant) pour l’Arabie Saoudite est également prêt à démarrer.
  • Le passage à une double équipe de production à partir de juin est également en préparation, car la demande accrue du marché a déjà entraîné plus de 13.000 commandes en souffrance.
  • Les fournisseurs ont promis de continuer à fournir des pièces.

Ces nouveaux faits placent SsangYong Motor dans une position beaucoup plus forte aujourd’hui (qu’en juin 2021) pour rechercher un nouvel investisseur.

L’INTERPRETATION

Une tournure surprenante des événements – sans aucun doute – mais le raisonnement fondamental est juste:

  • Le Korando e-Motion est une réalité et le J100 roule déjà en camouflage, prêt pour le début de sa production cet été pour le marché domestique coréen ;
  • L’U100 – le dérivé électrique du J100 – est en cours de développement en collaboration avec BYD, car le nombre de précommandes de l’e-Motion sur le marché coréen indique clairement qu’il existe une demande concrète du marché pour les modèles électriques de SsangYong ;
  • Plus de 13.000 commandes en attente indiquent une activité saine ;
  • Le double shift de production aura bien lieu, puisque c’est le tribunal qui avait ordonné le passage à un simple shift l’année dernière dans le cadre d’un certain nombre de mesures. Cette mesure a maintenant expiré.

Bien qu’elle soit juridiquement une décision de SsangYong Motor, elle est soutenue par la KDB (Korean Development Bank). Car la KDB doit maintenant, bien sûr, continuer à financer SYMC. Cependant, la KDB investit maintenant dans une société qui est fondamentalement beaucoup plus saine (portefeuille de clients et nouveaux modèles), avec la perspective d’un meilleur investisseur (plus fort).

Enfin, au milieu du tumulte mondial des semi-conducteurs et d’autres guerres, SsangYong continue d’obtenir d’assez bons résultats.

Personnellement, je crois fermement en la mentalité de « can do » d’un certain nombre de personnes clés au sein de SYMC qui ont ramené la société dans la bonne direction.

Il s’agit donc d’un appel chaleureux à continuer ensemble, car en 2022 également, le nombre de commandes des clients augmente. Pas seulement chez nous, mais aussi dans les (grands) pays voisins.

Nissan accélère vers un avenir électrifié avec une nouvelle gamme et des technologies exclusives

Nissan met résolument le cap sur un avenir durable et renforce sa position sur le marché européen en présentant sa nouvelle gamme électrifiée, composée de six modèles, qui arrivera en Suisse et en Europe à partir de l’automne 2022.

Tirant parti de son expérience, de son expertise et de son leadership en matière d’électrification, Nissan accélère sa transition vers la mobilité électrifiée avec l’offre la plus excitante et la plus complète de la marque à ce jour. Suite à sa décision de ne pas investir dans la norme Euro 7 pour les voitures particulières, Nissan n’introduira plus aucune nouvelle voiture particulière équipée exclusivement de moteur à combustion interne en Europe à partir de 2023. Nissan prévoit que 75 % de son mix commercial dans la région sera électrifié d’ici 2026, avec l’ambition d’atteindre 100% d’ici la fin de la décennie.

Cette annonce est un élément de premier plan en vue de la réalisation d’Ambition 2030, la vision à long terme de l’entreprise pour renforcer la mobilité et au-delà. « Nissan accélère vers un avenir électrifié, et l’Europe ouvre la route. Nous avons défini une direction claire grâce à Ambition 2030, et avec notre nouvelle gamme électrifiée nous ouvrons véritablement la voie à un avenir durable. » explique Guillaume Cartier, Président de Nissan pour la région Afrique, Moyen-Orient, Inde, Europe et Océanie (AMIEO). « Tirant parti de notre présence mondiale et de nos partenariats dans le cadre de l’Alliance, il s’agit pour Nissan d’un moment marquant de son histoire en Europe avec l’arrivée de notre offre de produits électrifiés la plus complète à ce jour. Nous avons mis à profit notre culture de l’innovation et notre expertise en matière d’électrification pour concevoir un ensemble de technologies de motorisations électrifiées qui répondent aux besoins de nos clients, sans aucun compromis sur le plaisir. »

Au-delà du véhicule électrique lui-même, Nissan travaille sur un écosystème énergétique complet qui explore des pistes permettant d’optimiser et d’étendre les capacités de gestion de l’énergie de la batterie. L’écosystème industriel Nissan de référence, EV36Zero, basé à Sunderland au Royaume-Uni, réunit la fabrication de véhicules électriques et de batteries, alimentée par des énergies renouvelables, pour définir le modèle industriel de demain.

En associant EV36Zero à la nouvelle gamme de produits électrifiés, Nissan a véritablement tourné une page en Europe, ouvrant un chemin clair vers l’électrification et la neutralité carbone.

UNE GAMME DIVERSIFIÉE POUR UN AVENIR ELECTRIFIÉ

Établissant une nouvelle référence en matière d’offre électrifiée, Nissan propose plus de choix et plus de plaisir que jamais, tout en restant accessible. Avec l’introduction de la technologie hybride sur Juke, du système e-POWER sur Qashqai et X-Trail, et le lancement cet automne de l’Ariya 100% électrique, l’année 2022 marquera l’histoire deNissan par un niveau d’électrification inédit et qui répond aux besoins de tous les clients.

Trois modèles pour une transition sans contrainte vers l’électrification complète. Alors que la révolution électrique continue de s’accélérer, Nissan accompagne les automobilistes dans leur transition vers une mobilité zéro émission avec une gamme excitante de crossovers électrifiés. La gamme de motorisations disponibles sur les véhicules Nissan répond à la diversité des habitudes de conduite des clients.

Nouveau Nissan Juke Hybrid

Cette nouvelle version du crossover compact de Nissan conserve la personnalité du Juke et permet aux clients de découvrir l’électrification. Le Juke Hybrid allie d’excellentes performances, une conduite agréable et une efficience remarquable.Selon les conditions de conduite, la motorisation multimode et la boîte de vitesses intelligente délivrent une puissance purement électrique ou combinent le moteur à combustion interne avec le moteur électrique. L’innovant système e-Pedal Step de Nissan permet d’accélérer et de décélérer la voiture avec la seule pédale d’accélérateur, améliorant ainsi le confort de conduite.

Nouveau Nissan Qashqai e-POWER

Pionnier des crossovers, le Qashqai innove à nouveau en introduisant en Europe l’exclusive technologie e-POWER de Nissan. Ce système entièrement développé par Nissan offre le plaisir d’une conduite entièrement électrique sans aucune contrainte de recharge. Un moteur 100 % électrique alimente les roues pour une accélération instantanée et linéaire, tandis qu’un innovant moteur thermique recharge la batterie pour une totale sérénité.

Nouveau Nissan X-Trail e-POWER

Le tout nouveau X-Trail intègre la famille des crossovers Nissan avec une approche qui combine deux technologies innovantes de Nissan, la motorisation e-POWER et le système de contrôle intégral de la puissance aux quatre roues e-4ORCE. La performance électrique est au rendez-vous grâce au système e-POWER. Le silence et le confort exceptionnels de ce modèle sont encore renforcés par la précision de la transmission intégrale e-4ORCE, dont les deux moteurs se combinent pour offrir une expérience de conduite dynamique et sûre. Cette gamme électrifiée complète offre un mélange de plaisir et de sérénité, permettant aux conducteurs de bénéficier des avantages de la mobilité électrifiée et de préparer leur transition vers le tout électrique.

TROIS MODÈLES POUR PASSER AU 100 % ÉLECTRIQUE…

Nissan LEAF

Première voiture électrique grand public au monde, la LEAF a initié une révolution et ouvert la voie aux véhicules électriques modernes avec plus de 577 000 LEAF vendues dans le monde et plus de 9 milliards de kilomètres zéro émission parcourus depuis son lancement en 2010. Avec la LEAF, Nissan a développé une expertise unique en matière d’électrification, faisant en permanence évoluer cette formule à succès pour que les véhicules électriques deviennent accessibles au plus grand nombre, tout en rendant le design toujours plus séduisant, la connectivité toujours plus fluide et la motorisation toujours plus efficiente avec la LEAF 2022.

Nouveau Nissan Ariya

Marquant un nouveau chapitre dans l’électrification de Nissan, Ariya est le premier crossover coupé 100 % électrique de la marque et l’expression de ce que Nissan fait de mieux. Premier véhicule à utiliser l’ingénieuse plateforme CMF-EV développée par Nissan pour l’Alliance, l’Ariya est l’expérience électrique ultime. Ce crossover incarne l’ADN japonais de Nissan, offre des performances de haut niveau et possède l’un des habitacles les plus spacieux du segment. Redéfinissant la conduite 100 % électrique, Ariya dispose également de la technologie e-4ORCE, pour un équilibre parfait entre puissance et contrôle. La distribution de puissance homogène du système à deux moteurs offre une réponse instantanée pour une accélération fluide dans tous les scénarios de conduite.

La phase de prévente débutera en Suisse en mai 2022.

Nouveau Nissan Townstar

Membre éminent de la nouvelle génération de VUL compacts 100 % électriques de Nissan, le tout nouveau Townstar est conçu pour être un partenaire fiable, efficace et durable des professionnels, optimisé pour répondre à leurs besoins en constante évolution. Tirant parti d’une plate-forme bénéficiant des synergies de l’Alliance, le Townstar a été conçu pour offrir un mélange intelligent d’efficience et de fonctionnalité. Fort d’une motorisation 100 % électrique offrant une autonomie de 300 km (cycle mixte WLTP)ainsi que d’un équipement riche en nouvelles technologies, le tout nouveau Townstarest idéal pour les livraisons du dernier kilomètre dans une démarche de développement durable.

La nouvelle Honda Civic e:HEV offre de série une dynamique et une efficacité exceptionnelles

Honda a dévoilé la 11e génération de sa berline compacte emblématique: la nouvelle Civic e:HEV. Puisant dans ses 50 ans d’histoire, la nouvelle Civic hybride allie performances solides et efficacité avec des niveaux accrus de confort intérieur, d’attrait visuel et de fonctionnalité globale. Équipée de série de la technologie de motorisation e:HEV éprouvée, cette nouvelle Civic parachève la mission que s’était donné la marque d’électrifier tous ses modèles européens grand-public d’ici fin 2022.

Une approche de conception «grisante»

Dans sa dernière version, la Civic incarne une approche de conception à la fois nouvelle, progressiste et «grisante». Conjuguée avec le principe de développement de Honda «Man-Maximum, Machine-Minimum» (M/M), cette approche a façonné tous les aspects de la conception et du développement de la Civic.

Le nouveau modèle affiche une silhouette sportive et épurée, obtenue grâce à l’abaissement de 25 mm de la ligne du capot par rapport à la génération précédente, tandis que les surfaces vitrées ont été agrandies afin de créer un intérieur ouvert et lumineux. Afin de procurer un sentiment de raffinement et de luxe, un trait de dessin plus épuré et plus calme a été appliqué, avec des lignes de ceinture et des contours plus marqués pour faire ressortir les éléments clés.

La ligne inférieure accentue la posture assurée de la voiture et permet une visibilité accrue depuis les sièges arrière. Par rapport à la génération précédente, le bas des montants A été reculé pour s’aligner avec le centre des roues avant, ce qui confère au modèle des proportions plus équilibrées de profil ainsi qu’une posture plus affirmée sous tous les angles. Le point le plus haut du toit a été avancé, avec une pente douce vers le hayon, créant un style élégant et dynamique.

Cette ligne de carrosserie élancée fait paraître les pneus plus larges et, combinée aux voies plus larges et aux bords plus étroits des passages de roue, confère à la voiture une allure sportive épousant la route. Cette nouvelle approche esthétique n’éclipse pas pour autant la philosophie orientée sur l’humain et la fonctionnalité qui a fait la réputation de la lignée des Civic. Ainsi, les rétroviseurs sont dorénavant fixés directement aux portières avant, ce qui permet de réduire les angles morts et de contribuer à la sécurité du conducteur et des passagers.

La Civic s’est rendue célèbre par sa polyvalence et la 11e génération ne fait pas exception, offrant plus d’espace et de praticité que jamais. L’empattement allongé de 35 mm a permis aux concepteurs de créer un habitacle plus spacieux et plus confortable ainsi que d’améliorer les performances dynamiques et la stabilité en ligne droite. Le hayon est désormais en matériau composite, une première pour la Civic. Une nouvelle technologie de fabrication a permis de réduire son poids de 20 % par rapport au modèle précédent, et ainsi de faciliter son ouverture et sa fermeture. Par ailleurs, le déplacement des charnières vers l’extérieur a permis d’obtenir une ligne de toit plus nette, contribuant au nouveau style plus épuré de l’arrière.

À bord de la Civic, la configuration horizontale du tableau de bord accentue la largeur de l’habitacle et, combinée à un champ de vision plus dégagé, donne un sentiment d’espace largement ouvert. L’intérieur comporte également de nouveaux matériaux tactiles de haute qualité, notamment une grille d’aération métallique en nid d’abeille sur toute la largeur du tableau de bord. En finition Advance, l’écran du conducteur est désormais doté d’un affichage LCD couleur HD de 10,2 pouces pour une meilleure visibilité.

La nouvelle Civic est dotée d’un ensemble d’infodivertissement intuitif. L’écran tactile central, désormais de 9 pouces, a été remonté pour limiter les mouvements des yeux de haut en bas. Le système est également compatible avec Apple CarPlay et Android Auto sans fil, ce qui permet aux occupants de rester connectés pendant les déplacements.

En complément, pour sublimer l’expérience des passagers, les versions Elegance et Sport sont équipées de huit haut-parleurs, tandis que l’Advance bénéficie de douze haut-parleurs BOSE premium offrant une expérience audio digne d’un concert.

Motorisation e:HEV avancée et performante

La technologie de motorisation éprouvée e:HEV (véhicule électrique hybride) de Honda est proposée de série. Le système installé sur la Civic bénéficie d’un nouveau modèle de batterie lithium-ion 72 cellules et comprend deux moteurs électriques à la fois puissants et compacts associés au nouveau moteur à injection directe et cycle Atkinson de 2.0 litres. Le groupe motopropulseur délivre ainsi une puissance maximale de 135 kW et un couple de 315 Nm. L’architecture de la dernière version du moteur à combustion interne comporte plusieurs nouveaux éléments qui permettent d’atteindre une efficacité thermique de 41 %, soit l’un des chiffres les plus élevés du secteur automobile pour un véhicule de série.

Les deux puissants moteurs électriques travaillent de concert pour fournir la principale force motrice de la nouvelle Civic. Le moteur thermique est contrôlé par une nouvelle unité de commande compacte, désormais située sous le capot avec le reste de la motorisation. La nouvelle unité de puissance intelligente est logée sous les sièges arrière et malgré un format plus petit et plus léger, bénéficie d’une densité énergétique accrue. Le système fournit une sensation instantanée de couple et d’accélération puissante en conservant une efficacité exceptionnelle.

Cette motorisation de pointe permet un passage harmonieux entre les modes électrique, hybride et thermique sans l’intervention du conducteur. Quatre modes de conduite, Eco, Normal, Sport et un nouveau mode Individuel qui permet un contrôle distinct du moteur, de la transmission et de l’indicateur de puissance, peuvent être sélectionnés par le conducteur pour adapter la réponse du véhicule si nécessaire.

La transmission fixe, essentielle au système e:HEV et conçue pour minimiser la friction mécanique, est contrôlée par une unité de puissance intelligente, qui optimise le véhicule selon les situations de conduite. La nouvelle Civic a été conçue pour émettre moins de 110 g de CO2 par kilomètre, soit moins de 5 l/100 km lors des essais WLTP.

Un soin particulier a également été accordé à la gestion du bruit et de la transmission en vue de créer une atmosphère sereine et apaisante dans l’habitacle tout en améliorant la maniabilité globale du véhicule, ce qui se traduit par une sensation de douceur et de linéarité lors des accélérations.

Cette motorisation raffinée est associée à un comportement routier efficace et rassurant, avec une stabilité exceptionnelle en ligne droite : la marque de la Civic tout au long de son histoire. Par rapport aux modèles précédents, la Civic de 11e génération possède un empattement plus long de 35 mm et une voie arrière plus large qui contribuent à offrir de meilleures performances en ligne droite et dans les virages, tandis que les nouvelles rotules à faible friction et les amortisseurs avant revus renforcent l’impression de dynamisme. Ce dernier millésime est également le premier à adopter des sièges avant dotés d’une nouvelle structure favorisant la stabilité du corps qui offrent un confort accru aux occupants.

«L’arrivée d’une nouvelle Civic s’accompagne toujours d’attentes très élevées, et pour cette dernière génération, nous avons voulu nous assurer qu’elle enrichisse le ressenti, les émotions et le quotidien des conducteurs comme des passagers», confie Tomoyuki Yamagami, chef de projet pour la nouvelle Civic e:HEV. «Les consommateurs modernes recherchent des émotions en matière de style, une dynamique de conduite stimulante et une fonctionnalité de premier ordre, et nous avons répondu à ce cahier des charges en appliquant nos dernières technologies et notre philosophie de développement d’une manière innovante. Exploitant notre technologie e:HEV et des fonctionnalités de sécurité avancées leader dans notre secteur, la nouvelle Civic se veut une proposition attrayante pour les clients qui souhaitent profiter de la nouvelle ère de l’électrification. J’ai la conviction que les clients existants comme nouveaux seront agréablement surpris par cette dernière génération de Civic et par ses évolutions».

Honda SENSING

La nouvelle Civic embarque également une suite SENSING plus exhaustive de dispositifs de sécurité avancée et d’aides à la conduite. Une nouvelle caméra avant panoramique à 100 degrés et la technologie de reconnaissance améliorée permettent à la Civic de mieux identifier les piétons, le marquage au sol, les limites et d’autres véhicules, notamment les motos et les cyclistes. Pour la première fois, la Civic est équipée de capteurs sonar : quatre à l’avant et quatre à l’arrière. En complément d’un système de prévention des collisions par freinage amélioré, du système d’assistance au maintien dans la voie de circulation et de la technologie i-ACC, la surveillance de l’angle mort, l’alerte de véhicule en approche et l’assistance à la conduite dans les embouteillages ont été ajoutées à la suite exhaustive de dispositifs de sécurité active de la Civic.

De plus, de nouvelles composantes structurelles ont été incorporées pour répondre aux normes de sécurité strictes Euro NCAP, parmi lesquelles : longerons de portières supplémentaires pour améliorer les performances en cas de collision latérale ; plaques de sécurité sur les traverses du pare-chocs avant qui absorbent l’énergie de l’impact pour réduire les dommages aux jambes et aux genoux ; un total de 11 airbags incluant des airbags latéraux pour les sièges arrière ; des airbags au niveau du genou pour les sièges avant pour réduire les blessures des occupants en cas d’impact frontal ; et un airbag central avant pour le siège du conducteur pour éviter une collision entre le conducteur et le passager avant en cas d’impact latéral.

Combinant un extérieur raffiné et épuré, un intérieur ouvert et lumineux, des technologies de sécurité et de fonctionnalité avancées et un mariage parfait entre économies et performances, la nouvelle Civic e:HEV est la Civic la plus dynamique, la plus efficace et la plus sûre à ce jour.

Depuis son lancement en 1972, la Civic s’est vendue à plus de 27,5 millions d’exemplaires dans 170 pays. Ce nouveau millésime s’appuie sur le succès des générations précédentes et promet d’établir une nouvelle référence pour sa catégorie lors de sa sortie en Europe à partir de l’automne 2022.

Honda atteint son objectif vision électrique 2022 et annonce la sortie de trois nouveaux modèles électrifiés

Honda a dévoilé aujourd’hui son nouveau modèle électrifié pour l’Europe: la Civic e:HEV. Cette Civic de 11e génération, qui sera disponible pour les clients européens dans le cours de l’année, marque la concrétisation de l’engagement pris par la marque d’électrifier la totalité de ses principaux modèles en Europe d’ici fin 2022.

Honda a également confirmé l’élargissement de sa gamme de produits électrifiés en 2023, faisant ainsi de son offre la plus vaste depuis plusieurs années. Parmi les nouveaux-venus, un SUV entièrement électrique du segment B, sorti en avant-première sous le nom e:Ny1 Prototype, un SUV entièrement hybride du segment C et le dernier millésime du CR-V, qui sera disponible avec des options de motorisation hybride intégrale ou hybride rechargeable pour la première fois en Europe.

Avec une commercialisation prévue en 2023, le véhicule électrique e:Ny1 sera au centre de la future gamme de produits Honda. Offrant l’alliance exclusive de dynamique, de technologie et de conception qui a fait la réputation de Honda, ce SUV compact apportera une formidable réponse aux familles à la recherche de leur premier véhicule électrique.

«La réalisation de notre objectif d’électrification marque une étape importante pour Honda en Europe», a déclaré Tom Gardner, Vice-Président de Honda Motor Europe. «Néanmoins, nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. Nos plans visant à élargir le choix de véhicules hybrides et à batterie électrique pour nos clients et, à développer notre offre dans les segments en forte croissance des SUV B et C, sont déjà bien avancés. Les modèles que nous lancerons en 2023 ouvriront la voie à la nouvelle génération de voitures Honda électrifiées, qui conserveront la dynamique de conduite stimulante associée au confort et à la fonctionnalité exceptionnelle que nos clients attendent». 

Honda Civic de 11e génération

Complétant la gamme de modèles grand-public électrifiés pour l’Europe, la nouvelle Civic est la dernière voiture à être exclusivement équipée de la technologie e:HEV (véhicule électrique hybride) et se range aux côtés des autres modèles électrifiés de la marque: Jazz, Jazz Crosstar, CR-V, HR-V et Honda e.

Sous le capot, la version la plus avancée de la motorisation e:HEV exclusive de Honda, qui combine une batterie lithium-ion dense en énergie, deux moteurs électriques puissants et compacts, et un nouveau moteur essence DOHC i-VTEC 2.0 litres à injection directe. La Civic a été conçue pour émettre moins de 110 g de CO2 par kilomètre, soit moins de 5 l/100 km avec une puissance maximale du moteur de 135 kW et un couple de 315 Nm.

À sa sortie en Europe à l’automne 2022, le nouveau modèle offrira l’ensemble de prestations le plus attrayant de sa catégorie. Des niveaux supérieurs de visibilité et de confort sont alliés à une dynamique et une efficacité de premier ordre, avec une suite inégalée de technologies de sécurité avancée.

Innovations dans la gestion de l’énergie

En plus du développement de sa gamme électrifiée pour l’Europe en 2023, Honda consolide son activité de gestion de l’énergie. La marque a pour ambition de créer une société durable sans impact sur l’environnement, en connectant les produits de mobilité électrifiés avec les services énergétiques. Cela permettra d’étendre l’utilisation de chargeurs domestiques pour les véhicules électriques, de solutions de charge urbaines et de services énergétiques commerciaux.

V2X Suisse

En Suisse, Honda va fournir 50 Honda e et 35 Honda Power Manager électriques à l’opérateur d’autopartage suisse, Mobility. Les Honda e rejoindront la flotte d’un service d’autopartage dans le cadre du projet «V2X Suisse» qui exploitera la fonction de charge bidirectionnelle de la Honda e pour réinjecter de l’électricité dans le réseau lorsque les véhicules ne sont pas utilisés.

e:PROGRESS

Parmi les autres projets de Honda, le nouveau service de charge intelligente e:PROGRESS. Lancé avec succès sur le marché britannique, e:PROGRESS permet aux propriétaires de véhicules électriques de réduire leurs coûts de fonctionnement tout en optimisant la quantité d’énergie provenant de sources renouvelables.

En Allemagne, Honda et le fournisseur d’énergie Vattenfall ont commencé à commercialiser leur premier chargeur de véhicule électrique connecté: le Honda Power Charger S+ (4G). En complément du e:Progress, ce service joue un rôle clé dans l’objectif de Honda de créer une société durable avec un impact environnemental nul, en connectant les produits de mobilité électrifiés avec les services énergétiques tout en développant l’utilisation d’énergies renouvelables.

Le parcours vers l’électrification de Honda prend de l’ampleur

Pour l’étape suivante de son parcours vers l’électrification, Honda applique une stratégie de diversification en vue d’atteindre son objectif de neutralité carbone pour tous les produits Honda et les activités de l’entreprise d’ici 2050. La marque prévoit d’effectuer des investissements importants dans un éventail de technologies à zéro émission, notamment des batteries à électrolyte solide, des systèmes de batteries échangeables, des carburants neutres en carbone et des piles à hydrogène.

Au cœur de cette stratégie se trouve l’augmentation sur tous les principaux marchés, y compris la région européenne, de la proportion de ventes de véhicules électriques et de véhicules à pile à combustible de 40 % d’ici 2030 et de 80 % d’ici 2035. L’entreprise mettra également fin à la commercialisation d’automobiles équipées d’un moteur à combustion interne à l’échelle mondiale d’ici 2040.

En complément, Honda élargit son horizon et se tourne vers d’autres secteurs, puisant dans sa longue histoire de création de produits et de technologies à la fois uniques et avancés. Dans l’aviation, s’appuyant sur la technologie et le savoir-faire acquis grâce au HondaJet, à la Formule 1 et à l’électrification, Honda développera un appareil électrique à décollage et atterrissage vertical (eVTOL) pour le transport inter-villes. Dans le domaine de la robotique, le Honda Avatar Robot à doigts multiples actionné par l’IA suivra dans les pas d’ASIMO d’ici la fin 2024, avec la perspective d’une application pratique dans les années 2030.

Les ambitions de Honda vont même au-delà de la Terre : une étude conjointe est en cours avec l’Agence spatiale japonaise pour utiliser la technologie de pile à combustible de l’entreprise afin de soutenir la vie humaine sur des bases lunaires futures.

ANIMÉ PAR LA PASSION, LE LEXUS LC «HOKKAIDO EDITION» PROCURE DES SENSATIONS DE GRAND TOURISME À L’ÉTAT PUR

Lexus a annoncé la sortie d’une version spéciale de ses véhicules phares LC Coupé et LC Cabriolet, limitée en Europe à 40 exemplaires par modèle. L’Hokkaido Edition allie une ligne dynamique marquante à l’authentique raffinement du grand tourisme.

Cette série spéciale doit son nom et son caractère à l’île d’Hokkaido, située au nord du Japon. Célèbre pour ses volcans, elle abrite également la piste d’essai de Shibetsu de Lexus, sur laquelle des voitures comme la célèbre supersportive LFA ont été perfectionnées. C’est également sur cette île que les pilotes d’essai «Takumi» ont apporté la touche finale au LC, en procédant à des réglages précis.

Disponible dans les coloris Rouge Braise, Sonic Platinum, Blanc F ou Graphite, l’Hokkaido Edition se présente avec des jantes 21 pouces en alliage léger, une calandre et des accents noirs, des projecteurs LED et des feux arrière de type «Afterburner». Le toit du modèle Cabriolet est d’un rouge saisissant.

Les ingénieurs Lexus ont insufflé à ce modèle particulier un caractère empreint de passion, associé à une conduite qui procure en permanence une sensation d’assurance et de détente. Cette dualité se reflète dans l’intérieur distinctif qui combine les couleurs noir et rouge foncé, un clin d’œil aux volcans. Le rouge domine du côté conducteur, tandis que le noir, plus calme, habille le côté passager. 

Réputée pour être une destination touristique de luxe, avec ses montagnes luxuriantes et ses spas «onsen», la préfecture d’Hokkaido se caractérise également par des routes à couper le souffle, parfaitement adaptées à la conduite dynamique du LC. L’Hokkaido Edition est équipé d’un V6 hybride multi-étage de 3,5 litres (LC 500h) ou d’un V8 de 5,0 litres (LC 500 et LC 500 Cabriolet). Cette voiture incarne parfaitement le caractère de conduite affirmé de Lexus, qui traduit à tout moment les intentions du conducteur en matière d’accélération, de maniabilité et de freinage avec une extrême précision.

Le Lexus LC Hokkaido Edition sera en vente en Europe à partir d’avril 2022.

10 ans de garantie Lexus

Le pack Lexus Premium Care offre une promesse client unique dans le secteur automobile, ceci grâce à la combinaison d’une garantie de 10 ans et de la nouvelle garantie de 10 ans activée gratuitement par le service.

Cette offre est unique dans le segment Premium et s’applique non seulement à tous les véhicules neufs, mais aussi à tous les véhicules de la gamme Lexus qui circulent déjà sur les routes suisses (max. 10 ans ou 160’000 km).

La garantie de 10 ans activée par le service est prolongée d’un an ou de 15’000 kilomètres à chaque service après-vente, à la suite de la garantie d’usine. Même en cas d’interruption de service, la garantie est réactivée après un délai de carence d’un mois dès que le client fait à nouveau effectuer un service chez son partenaire Lexus.

L’offre est liée au véhicule. La garantie est donc également transférable lors de la vente du véhicule et renforce ainsi la valeur de revente déjà notoirement élevée des automobiles Lexus.

Juan Manuel Gómez devient champion du monde TCR Virtual Global et remporte l’essai sur circuit de la Honda Civic TCR

Juan Manuel Gómez a entrepris un voyage de 12’000 km (!) pour réaliser son rêve ! Samedi 12 mars, l’Argentin a été couronné premier champion du monde TCR-VIRTUAL. L’invité de marque et pilote d’usine Honda Nestor Girolami l’a notamment félicité.

Juan Manuel Gómez (23 ans) a quitté l’Argentine pour la première fois de sa vie, uniquement pour affronter les 14 autres finalistes de la finale TCR Virtual Global à la RacingFuel Academy de Horgen (ZH). Et cela en valait la peine. Il ne rentrera pas seulement en Argenitine en tant que champion du monde. Il est également invité à prendre place derrière le volant d’une véritable Honda TCR et à tester sur circuit ses capacités dans le monde réel.

Le Tchèque Lukas Mateja, incroyablement rapide et tout aussi talentueux, a terminé deuxième, tandis que Bartosz Groszek (PL) a complété le podium.

Wani Finkboner, fondateur de la RacingFuel Academy SA et organisateur des finales TCR Virtual Global à Horgen: «Ce que nous avons vécu samedi dernier à Horgen était du pur sport automobile. Nestor Girolami, invité de marque et pilote d’usine Honda, a pu s’en convaincre. Nous félicitons tous les participants à la finale pour leur engagement et leur savoir-faire, et bien sûr tout particulièrement Juan Manuel Gómez. Nous attendons avec impatience son feed-back après l’essai de la vraie Honda Civic TCR».

Classement final TCR VIRTUAL WORLD FINALE (après 3 courses)

1. 69 pts – Juan Manuel Gómez (ARG)

2. 57 pts – Lukáš Matěja (CZE)

3. 52 pts – Bartosz Groszek (POL)

4. 47 pts – Dominik Plona (POL)

5. 33 pts – Thibaud Propst (FRA)

Honda avec son pilote d’usine Nestor Girolami comme invité de marque lors des premiers TCR Virtual Global Finales à Horgen, Zurich

La RacingFuel Academy à Horgen, au bord du lac de Zurich, organise le samedi 12 mars 2022 la première TCR (Touring Car Racing) Virtual Global Final. Sur les 9‘000 participants aux TCR Virtual Series dans le monde – la version officielle des courses de voitures de tourisme en simulateur – 15 finalistes sont invités à Zurich. Ils se disputeront le titre de champion du monde de cette série qui offre, entre autres, un prix de 10’000 euros et le test d’une voiture Honda TCR réelle. Le ‘lien’ avec le circuit réel sera également fait par le pilote d’usine Honda Nestor Girolami, qui établira le temps de référence à Horgen pendant les entraînements virtuels. Ceux qui souhaitent y assister peuvent le faire en direct sur TCR Facebook, TCR YouTube et RaceDepartment Twitch.

Un grand moment au bord du lac de Zurich: Le samedi 12 mars 2022, la première finale mondiale de la série TCR Virtual Global aura lieu dans les locaux de la RacingFuel Academy à Horgen. Parmi les 15 finalistes venus du monde entier figure Thomas Schmid, champion suisse des Simracing Series 2020 et 2021.

La compétition se déroulera sur 15 simulateurs identiques de la marque suisse « RacingFuel Simulators ». Les sept modèles TCR actuels seront utilisés.

Avec cette finale mondiale, le meilleur des deux mondes réel et virtuel se rencontrent pour la même course. En plus des 10‘000 euros de prix et des nombreux prix en nature, le vainqueur pourra tester un modèle TCR sur un vrai circuit.

Nestor Girolami derrière le volant virtuel et le volant réel

Nestor Girolami, invité de marque, montre et explique sur place, à Horgen, à quel point le monde virtuel et le monde réel de la course se sont rapprochés. Le pilote d’usine Honda WTCR et Tessinois d’adoption prendra également le volant pendant les entraînements des participants à la finale pour réaliser un temps de référence.

Wani Finkboner, fondateur de la RacingFuel Academy SA et organisateur des TCR Virtual Global Finales à Horgen: « C’est bien sûr de la motivation à l’état pur, pour nous et pour les participants à cette finale. Nous sommes fiers que le pilote d’usine Honda Nestor Girolami montre, par son engagement sur place, la valeur de ce monde virtuel de la course. Nous atteignons ainsi une grande communauté qui partage cette passion de la course, sachant à quel point le lien entre le monde virtuel et le monde réel s’est désormais solide ».

La finale mondiale sera diffusée le samedi 12 mars 2022 à partir de 15h00 en direct sur TCR Facebook, TCR YouTube et RaceDepartment Twitch. La troisième et dernière course suivi par la cérémonie de remise des prix auront également lieu le samedi, vers 17h00.

Nouveau Renault Austral: Le SUV Techno de la “Nouvelle Vague”

Renault renouvelle son offre dans la catégorie des SUV avec un modèle ambitieux: Nouveau Renault Austral. Il sera l’un des piliers de la reconquête du segment C, cœur du marché automobile mondial. Nouvel Austral poursuit l’offensive amorcée par Arkana et Nouvelle Megane E-Tech Electric sur ce segment, dans la tradition des «voitures à vivre», avec une approche résolument moderne. Celle de la «Nouvelle Vague» visant à faire de la marque une référence en matière de technologie, d’énergie propre et de services.

New Renault Austral

Nouveau Renault Austral s’inscrit ainsi dans la droite ligne du plan stratégique Renaulution. Son nom, évocation du sud et des grands espaces, promesse d’un champ illimité de possibles, résonne avec les gènes de la marque. Une marque chaleureuse et moderne au service de ses clients, pour leur offrir une expérience de vie augmentée.

Dans cet esprit, Nouvel Austral affiche un design extérieur athlétique, sensuel et technologique qui reprend tous les codes des SUV. Il propose aussi, en exclusivité, une version Esprit Alpine au look sportif, dotée de spécificités design dynamiques et attractives, disponible pour la première fois sur un véhicule de la gamme Renault.

L’intérieur high-tech et raffiné de Nouvel Austral offre quant à lui un confort digne des modèles familiaux qui ont marqué l’histoire de Renault. Joyau de son habitacle généreux et accueillant, l’écran OpenR combine l’affichage des données du tableau de bord avec celui de la navigation et du multimédia intégrant le meilleur des services et applications Google. Ses deux grands écrans de 12’’ de diagonale, auxquels s’ajoute l’affichage tête haute 9,3’’, totalisent une surface de près de 1000 cm2 pour une expérience de conduite intuitive, immersive et connectée.

À la pointe de la modernité, Nouvel Austral dispose de 32 aides à la conduite (ADAS), des réglages MULTI-SENSE et du 4CONTROL Advanced, tout dernier système à quatre roues directrices développé par Renault. Autant de technologies utiles, proactives et intelligentes au service du confort, du plaisir et de la sécurité de ses occupants.

Premier véhicule Renault conçu sur la plateforme CMF-CD de troisième génération codéveloppée au sein de l’Alliance, Nouvel Austral propose une nouvelle version du système E-Tech «Full Hybrid», à la fois plus puissante et plus efficiente, et deux motorisations essence «Mild Hybrid» 48V et 12V. Différentes technologies d’électrification pour une gamme qui couvre tous les usages des particuliers et des flottes.

Produit dans l’usine ultra moderne de Palencia en Espagne, Nouvel Austral fait l’objet de contrôles renforcés à toutes les étapes de sa production. Du choix des matériaux au contrôle des fonctionnalités, en passant par l’assemblage des pièces et la mise en peinture, rien n’est laissé au hasard. Avec près de mille critères évalués tout au long de la conception du véhicule par des experts internes et un panel de consommateurs externes, la qualité et la durabilité sont au cœur de son cahier des charges.

Les commandes de Nouveau Renault Austral seront ouvertes mi-2022 pour une commercialisation à l’automne.

«Nouveau Renault Austral est l’incarnation parfaite de ce que doit être un SUV du segment C, et de ce que Renault est capable d’accomplir.» Luca de Meo, CEO de Renault

Renault célèbre le 50e anniversaire de Renault 5 au salon Rétromobile

En 2022, Renault 5 fête son 50e anniversaire. Un âge honorable et pourtant Renault 5 est plus que jamais dans le coup avec sa renaissance prochaine, prévue en 2024. Véritable symbole de la pop culture, elle a été vendue à plus de 5,5 millions d’exemplaires dans plusieurs pays. Pour un anniversaire exceptionnel, il fallait des célébrations ambitieuses. La marque va donc de façon régulière proposer de nombreux rendez-vous tout au long de l’année avec évènements, happening et opérations sur les réseaux sociaux.

Du 16 au 20 mars 2022, Renault est de retour à la 46e édition du salon Rétromobile à Paris, avec un stand dédié à l’emblématique Renault 5. 12 des plus belles versions historiques du modèle seront exposées aux côtés de Renault 5 Prototype.

«Nous sommes ravis de célébrer le 50e anniversaire de l’emblématique Renault 5 avec les passionnés, fans, journalistes, partenaires et clubs au Salon Rétromobile, l’un des salons automobiles anciennes les plus reconnus d’Europe. Sur le stand Renault, les visiteurs pourront redécouvrir l’histoire du modèle et avoir un petit aperçu de l’avenir de la marque avec Renault 5 Prototype» a déclaré Hugues Portron, Directeur Renault Classic.

LE STAND RENAULT AU SALON RÉTROMOBILE
Le stand de la marque au salon Rétromobile est un véritable hommage à Renault 5. La forme même du stand de 820 m² est basée sur le logo créé à l’occasion des célébrations du 50e anniversaire.

Les 12 modèles historiques de la collection Renault Classic sont agencés en conséquence pour recréer le numéro cinquante. Sur le 5, les visiteurs pourront retracer l’histoire de Renault 5, depuis le lancement des premiers modèles sortant des lignes de production en 1972, à son digne successeur Supercinq. Juste à côté, les voitures formant le 0 mettent en avant la large gamme de couleurs « pop » proposée par Renault 5. La voiture de la culture pop, fille de mai 1968 et anticonformiste.

Enfin et surtout, les versions de course auront aussi leur place sur le stand en tant que modèles ayant contribué à forger le mythe, aux côtés de Renault 5 Prototype qui devrait arriver sur les routes en 2024.

Le stand présentera enfin la célèbre Renault Estafette, à côté de laquelle les visiteurs auront la possibilité de découvrir et d’acheter divers articles de la nouvelle ligne de produits dérivés, créée spécifiquement pour le 50e anniversaire de Renault 5.

12 MODÈLES HISTORIQUES SUR LE STAND
En parcourant le stand Renault en forme de 50, les visiteurs pourront découvrir 12 modèles historiques :

  • Renault 5 TL, orange
  • Renault 5 TL, vert
  • Renault 5 L, jaune
  • Renault 5 super production
  • Renault 5 Alpine
  • Renault 5 Le Car Van
  • Renault 5 Turbo
  • Renault 5 GTL
  • Renault 5 électrique
  • Renault 5 Police
  • Renault Supercinq GT Turbo
  • Renault Supercinq Baccara


Juste à côté, Renault 5 Prototype ouvre les visiteurs à l’avenir de la marque.

46E ÉDITION DE RÉTROMOBILE
La 46e édition de Rétromobile se tiendra du 16 au 20 mars 2022 au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris.

Renault Captur E-Tech «full hybrid» disponible dès maintenant à la commande

Le trio est complet: après Clio et Arkana, Renault ouvre à présent ses carnets de commande à Captur E-Tech Hybrid. Captur, déjà disponible en version E-Tech Plug-in Hybrid, offre avec le «full hybrid» (sans prise de recharge) une autre alternative particulièrement pratique pour accéder au monde des voitures électrifiées.

La technologie hybride s’appuie sur une solution révolutionnaire qui a fait l’objet de plus de 150 brevets et bénéficie de l’expertise Renault en Formule 1 notamment en matière de récupération et régénération d’énergie. Le moteur E-TECH Hybrid repose sur une architecture hybride dit « série-parallèle ». Son avantage est multiple: elle offre le maximum de combinaisons de fonctionnement entre le moteur thermique et le moteur électrique et elle maximise la réduction des émissions de CO2 à l’usage.

La motorisation E-Tech Hybrid 145 ch est composée d’un moteur thermique 4 cylindres essence 1.6 nouvelle génération issu de l’Alliance. Ce dernier est adapté à la technologie hybride et il est doté d’un filtre à particules pour limiter ses rejets polluants. Sa puissance est de 69 kW (94 ch) et il est soutenu par de deux moteurs électriques – un «e-moteur» (36 kW) et un démarreur haute tension de type HSG (High-Voltage Starter Generator) de 15 kW. Renault Captur E-Tech 145 affiche ainsi une puissance de 103 kW (143 ch) du système et un couple maximal de 149 Nm à 3’600 tr/min. Résultat: un couple puissant, des performances remarquables (de 0 à 100 km/h en 10,6 s) et une consommation moyenne extrêmement modérée de 4,9 à 5,2 l/100 km ainsi que des émissions de CO2 de 109 à 116 g/km (en fonction de l’équipement, en cycle mixte WLTP). En termes de rendement énergétique, Captur E-Tech 145 se place ainsi dans la meilleure catégorie possible: la catégorie A.

L’ensemble fonctionne grâce à une boîte de vitesses multimodes innovante à crabots sans embrayage qui complète le groupe motopropulseur. L’association révolutionnaire des moteurs électriques et de la boîte à crabots permet d’optimiser et de lisser les passages de rapports. Cette architecture est synonyme de meilleur rendement énergétique et est également le fruit de l’expérience de Renault en Formule 1.

Comme sur un véhicule électrique, la batterie se regénère à la décélération et au freinage. Il est également possible de la recharger via le moteur thermique en utilisant, lorsque ce dernier tourne à son régime optimal, le surcroit de puissance thermique non utilisée pour faire avancer la voiture. Cette technologie offre ainsi un silence et un confort de fonctionnement tout en limitant les pertes d’énergie.

D’INTENS À INITIALE PARIS
Renault Captur E-Tech 145, disponible à la commande dès à présent, est décliné sur le marché suisse dans quatre finitions différentes: INTENS, R.S. Line, RIVE GAUCHE et INITIALE PARIS.

Les équipements correspondent aux modèles actuels équipés d’un moteur à combustion ou à la version E-Tech Plug-in 160. Seule la version Captur E-Tech 145 RIVE GAUCHE a été enrichie de l’équipement incluant le chargeur à induction pour smartphones.

Côté prix, Renault place la version «full hybrid» à un niveau attractif qui facilite encore plus l’accès à l’électrification. Dans la version d’équipement INTENS, Captur E-Tech 145 est disponible à partir de CHF 33’900.–. La version orientée sport R.S. Line est quant à elle disponible à partir de CHF 35’750.–. Sur la version RIVE GAUCHE, Renault a enrichi l’équipement de nombreux éléments de design, de confort et de sécurité. Prix à partir de CHF 36’500.–. La version haut de gamme INITIALE PARIS fait rimer les qualités d’un SUV compact avec la noblesse des équipements. Prix: à partir de CHF 37’650.–.

Aiways commence sa tournée européenne avec l’U6ion

  • Aiways, constructeur automobile shanghaïen, a démarré une tournée européenne avec l’U6ion. Le SUV coupé a commencé sa tournée à Anvers, en Belgique, et passera par huit autres pays européens au cours des prochains mois. Dans le cadre de cette tournée, les médias et le public auront la chance de découvrir le U6ion, un concept qui représente le deuxième modèle de véhicule 100 % électrique Aiways, dont le lancement européen dans le courant de l’année.
  • L’U6ion débute une tournée de présentation de neuf marchés européens, en commençant par la Belgique
  • Le SUV coupé représente le deuxième véhicule 100 % électrique d’Aiways et sera bientôt produit en Chine
  • Le design extérieur présente des lignes sportives et musclées avec une ligne de toit de type fastback
  • Un intérieur bien aménagé et énergique inspiré de thèmes légers
  • De nouvelles images de l’U6ion Aiways sont disponibles ici: https://media.ai-ways.eu/

Cette tournée fait suite à un excellent début d’année pour Aiways, qui a obtenu de nouveaux financements et renforcé son équipe de direction en janvier, ce qui a apporté un nouveau souffle dans la gestion et a aidé à accélérer les plans de croissance de la société. Le constructeur a lancé de nouveaux investissements pour stimuler son développement à l’échelle mondiale, en mettant l’accent sur l’ouverture à de nouveaux marchés, les produits et la mobilité durable, l’amélioration de l’expérience utilisateur et le développement de ses capacités numériques.

Aiways base ses plans de croissance sur la présentation d’un nouveau modèle par année civile, en commençant par le SUV coupé U6 en 2022. L’U6ion est une représentation très proche du modèle de production final de l’U6, dont la production commencera bientôt dans l’usine de fabrication ultramoderne de la société à Shangrao, en Chine.

Alexander Klose, Vice-Président des opérations à l’étranger, a commenté : « Le lancement de la tournée de présentation de l’U6ion s’inscrit dans le prolongement de l’élan de ces derniers mois. Nous sommes présents sur 10 marchés européens, bientôt plus, ce qui est notre promesse d’une présence plus importante d’Aiways pour très bientôt. Nous espérons que la version de série du SUV coupé U6 contribuera à notre ascension vers de nouveaux sommets et nous aidera à assurer des ventes à cinq chiffres en Europe. »

Le design extérieur de l’U6ion

Conçu dès le départ pour être un coupé à large caisse, l’U6ion présente des lignes sportives et musclées. La ligne de toit de type fastback intègre une surface vitrée en forme de dôme qui se termine par un pilier C aux arêtes vives. L’arrière évasé vient s’ajouter au rendu visuel initié par l’aile avant lisse et marquée, qui intègre un certain nombre d’éléments aérodynamiques fonctionnels. Les phares LED présentant un style unique sont combinés avec un système d’éclairage de jour et intègrent les feux de position ainsi que les clignotants. Sous chaque phare se trouve une entrée d’air indépendante qui dirige le flux d’air afin de refroidir le système de freinage.

L’équipe de conception d’Aiways s’est notamment concentrée sur les performances aérodynamiques. Le garde-boue arrière et les passages de roue suivent les principes en ingénierie pneumatique, utilisant des ailerons de requin et des lèvres pour assurer une séparation nette du flux d’air, réduisant ainsi la traînée. Vers l’arrière du véhicule se trouve un spoiler incurvé bicolore qui accentue le design épuré du U6ion. Les roues sport de 21 pouces, bicolores et à faible traînée, n’ont pas seulement une apparence distinctive, elles offrent également une excellente dissipation de la chaleur ainsi que d’excellentes performances aérodynamiques, tout en étant relativement légères.

Dongfei Luo, Vice-président de la conception, a expliqué ceci : « L’U6ion apporte de la fougue et du dynamisme au segment des SUV avec son design spectaculaire de coupé. Sa largeur offre tout l’espace nécessaire pour dessiner des traits musclés et proposer une partie arrière audacieuse afin d’attirer les jeunes clients sur le marché des SUV zéro émission. L’U6ion évoque la parfaite alchimie entre le design d’aujourd’hui et la technologie de demain, et représente ainsi nos ambitions en tant que pionnier de la mobilité électrique. »

Conception intérieure

L’intérieur bien aménagé et énergique met en valeur la conception axée sur la technologie de l’U6ion et s’inspire de thèmes légers. Renforçant le style sportif de l’aspect extérieur, l’intérieur se caractérise par des couleurs frappantes et des détails intéressants.

Lorsque le conducteur s’assoit pour la première fois, il est accueilli par un volant sport multifonction carré, qui donne une idée immédiate des capacités et de l’intention du véhicule. Derrière le volant se trouve un ensemble de jauges en suspension de 7 pouces qui fournit au conducteur des informations essentielles sur la conduite et le système. Le sélecteur située du côté du conducteur, est un sélecteur de conduite unique en son genre, inspiré des manettes des gaz des motor yachts.

Les poignées de porte de style course viennent compléter les quatre sièges sport intégrés. Les passagers arrière peuvent utiliser les poignées de sécurité situées derrière les sièges avant, qui sont accompagnées d’une languette indiquant le « numéro d’exclusivité » du propriétaire.

Pour la gestion des paramètres du véhicule et du système multimédia, l’U6ion dispose d’un écran tactile indépendant de 14,6 pouces placé au centre du tableau de bord. Au sommet du tableau de bord se trouve une sorte de petit robot, qui est une interface homme-machine dotée d’une fonction de reconnaissance vocale avancée, capable de parler et d’écouter les occupants, et qui peut être utilisée pour contrôler de nombreuses fonctions du véhicule et de divertissement. En plus de l’écran tactile, un certain nombre de commandes faciles d’accès se trouvent sous la poignée de sélection et sont accessibles via un verre tactile capacitif.

Les portières peuvent mettre en valeur la personnalité du propriétaire grâce à des panneaux rétroéclairés personnalisables. Il est même possible de sortir par tous les temps grâce aux parapluies rangés dans les portières.

Toutes les solutions de rangement inventives qui ont été intégrées indiquent clairement le marché visé par l’U6ion. Des espaces de rangement spécifiques pour les drones et les télécommandes se trouvent entre les passagers arrière, ce qui garantit aux utilisateurs de l’U6ion de ne jamais rater une occasion de prendre la photo parfaite. Dans le coffre, Aiways a aménagé un compartiment protégé des regards spécialement conçu pour le déploiement rapide et facile d’un scooter électrique.

Tournée européenne

La tournée européenne de l’U6ion permettra aux médias et aux acheteurs potentiels de VE de s’approcher du SUV coupé, et d’avoir un aperçu de ce qu’Aiways apportera sur leurs marchés plus tard dans l’année.

Après être passée par la Belgique le 2 mars, la tournée se poursuivra dans des villes d’Allemagne, d’Italie, d’Espagne, du Portugal, de France, du Danemark, de Suède et d’autres pays dans les semaines et mois à venir.

Les médias intéressés par l’expérience de l’U6ion peuvent contacter l’équipe média d’Aiways Europe (bernd.abel@ai-ways.comand georgia.chapman@ai-ways.com).

Des images haute résolution peuvent être téléchargées: https://media.ai-ways.eu/

À propos d’Aiways

Fondé en 2017, Aiways est un fournisseur de mobilité personnelle basé à Shanghai avec son siège européen à Munich, en Allemagne. C’était la première startup chinoise à introduire un véhicule électrique sur le marché européen avec le lancement du U5 en 2020 – un SUV électrique à batterie avec une autonomie, un style et une qualité impressionnants. Aiways poursuit rapidement son expansion en Europe et au-delà : des carnets de commandes sont ouverts en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, au Danemark, en France, en Israël, en Suisse, en Espagne, au Portugal, en Italie et en Suède – avec d’autres marchés à suivre. Le SUV U5 est produit dans l’usine de production intelligente d’Aiways à Shangrao, l’une des usines de production automobile les plus modernes de Chine. Les processus contrôlés par l’informatique avec des portes de qualité exigeantes suivent les normes de l’Industrie 4.0. Avec une capacité de production initiale de 150 000 unités par an, Aiways peut augmenter ce nombre à 300 000 unités lorsque la demande mondiale de véhicules électriques augmente. Le prochain modèle d’Aiways pour l’Europe sera le SUV-Coupé électrique à batterie U6. En mettant l’accent sur un aérodynamisme sophistiqué, une conduite hautement connectée, une technologie de sécurité et un design sportif. Le SUV-Coupé U6 n’est que le prochain chapitre de l’avenir prometteur d’Aiways.

DACIA SPRING 100% ÉLECTRIQUE LANCE UN TOURNOI DE ESPORT INÉDIT SUR ROCKET LEAGUE

  • Dacia célèbre le premier anniversaire de Spring, la citadine 100% électrique, organise un tournoi dans le célèbre jeu vidéo Rocket League appelé ‘‘Dacia Spring Electric Tournament’’.
  • En utilisant les codes du gaming, Dacia s’attache à sensibiliser les acheteurs d’aujourd’hui et de demain aux enjeux de l’électrique.
  • Avec Spring, dans les jeux vidéo comme dans la vraie vie, la voiture électrique est désormais accessible au plus grand nombre.

Et si nous passions tous à l’électrique ?

Du 5 au 24 avril, Dacia organise en Europe le « Dacia Spring Electric Tournament », le premier tournoi d’esport où les participants sont invités à personnaliser leur véhicule pour le rendre le plus électrique possible. La marque entend ainsi montrer aux jeunes qu’elle a réussi le pari de rendre la voiture électrique accessible à tous grâce à Dacia Spring !

DACIA LANCE UN TOURNOI INEDIT DE ESPORT : LE ‘‘DACIA SPRING ELECTRIC TOURNAMENT’’
Pour participer, les joueurs doivent constituer des équipes de trois et sont invités à personnaliser leur voiture avec des items électriques. L’idée ? Montrer qu’il est facile de passer à l’électrique, même pour les gamers. Les équipes s’affronteront ensuite pendant plusieurs matchs. Les joueurs peuvent s’inscrire dès maintenant sur le lien suivant : https://linktr.ee/Daciaspringelectrictournament

Le tournoi, ouvert à tous du 5 au 24 avril, sera ponctué par 9 rendez-vous dont 4 diffusés et commentés par Rocket Baguette, le collectif officiel français de commentateurs du jeu avec une moyenne de 13 millions de téléspectateurs à travers le monde. Chaque match pourra également être relayé sur les chaînes Twitch des joueurs. À l’issue de la compétition, chacun des membres de l’équipe gagnante remportera un gain d’une valeur monétaire de 5 000 euros plus la possibilité d’un essai exceptionnel de 4 semaines de la Dacia Spring.

DACIA SPRING S’INSCRIT DANS LES CODES DU GAMING POUR PARLER DIRECTEMENT AUX JEUNES
Avec un âge moyen de 36 ans pour les joueurs, les jeux vidéo sont bel et bien devenus un loisir pour toutes les générations et pas uniquement chez les plus jeunes.

Dacia Spring a démocratisé la mobilité électrique. Les premières analyses socio-démographiques sur nos clients montrent une sur-représentation des clientèles plus jeunes. Á titre d’exemple, en France, la part des 18-49 ans dans les acheteurs de Spring est 20% supérieure à celle des autres modèles de Dacia.
Une génération novatrice qui porte en elle l’esprit de partage et le travail d’équipe. Ce sont également les valeurs fortes que Dacia partage avec le jeu vidéo Rocket League.

Pour permettre aux joueurs de s’entraîner à ce tournoi, Dacia a également créé la map ‘‘Dacia Spring Electric Challenge’’. Un univers complètement dédié à Dacia Spring que les joueurs peuvent explorer à leur guise tout en essayant de réaliser le meilleur score. Cette map a été imaginée et conçue par deux géants en la matière : le gamer @Lethamyr, influenceur, spécialiste en création de cartes et suivi par plus de 1,4 million de personnes, et le game designer @Gidek, l’un des créateurs de cartes les plus réputés au monde.

AVEC SPRING, TOUT LE MONDE PEUT PASSER À L’ÉLECTRIQUE
Un an après son lancement le jour du printemps 2021, et avec déjà plus de 60.000 commandes, Dacia Spring, la citadine 100% électrique, a démocratisé la mobilité électrique. Plébiscitée dans de nombreux pays, Spring a reçu le prestigieux prix européen Best Buy Car of Europe 2022 (Jury international Autobest).

Dacia Spring propose un design à la fois SUV et moderne, tout en étant polyvalente et pratique au quotidien, simple aussi bien à l’usage qu’à la recharge. C’est la citadine 100% électrique pour tous.

En organisant ce tournoi, Dacia s’adresse directement aux jeunes générations, encore plus sensibilisées aux enjeux de la mobilité durable. Avec Spring, dans les jeux vidéo tout comme dans la vraie vie, la voiture électrique est désormais accessible au plus grand nombre.

« Pour son premier anniversaire, nous souhaitons montrer qu’avec Spring, la mobilité électrique est accessible à tous et en particulier pour la jeune génération. Le esport et plus globalement les jeux vidéo sont en pleine croissance ; Rocket League est d’ailleurs devenu gratuit et accessible à tous en 2020. Il nous a semblé cohérent de communiquer de façon différente sur les enjeux de l’électrique auprès des jeunes générations. » Valérie Candeiller – Directrice Marketing Communication Dacia

*Twitch :
– + de 20% du contenu de visionnage sur Twitch sont consacrés au esport
– 5 milliards d’heures de visionnage soit une hausse de 83,1% par rapport à l’année dernière
– Une part de marché du live de 67,6%
– Augmentation de 62,7% du temps de visionnage (2 heures par jour)
– + de la moitié des utilisateurs sont âgés de 18 à 24 ans
– Twitch : La plateforme de streaming de tous les records (influence4you.com)

*Sources Dacia Spring : GWI-G5

Nouvelle Megane E-Tech Electric reçoit 5 étoiles au crash-test EuroNCAP

Nouvelle Megane E-Tech Electric vient d’être récompensée par 5 étoiles au crash-test EuroNCAP selon le protocol 2022 de l’organisme.

Nouvelle Megane récolte ainsi un score de 85% pour la protection de ses occupants adultes et 88% pour la protection des enfants grâce à sa structure protectrice et ses 7 airbags. La protection des autres usagers de la route est évaluée à 65% tandis que les aides à la conduites récoltent un score de 79%

En complément des éléments évalués par l’organisme EuroNCAP, nouvelle Megane E-Tech Electric bénéficie du Fireman Access, une innovation née du partenariat unique existant depuis plus de dix ans entre Renault Group et les pompiers.

Un QR code est également apposé sur le vitrage de nouvelle Megane E-Tech Electric, à destination des équipes de secours. En le scannant lors d’un d’accident, elles peuvent reconnaître très rapidement qu’il s’agit d’un véhicule électrique. Elles accèdent également à des informations d’architecture (notamment l’emplacement de la batterie et des airbags, les endroits permettant une découpe rapide et sans risque, etc.), une aide précieuse qui permet de gagner jusqu’à 15 minutes sur le temps d’extraction d’un occupant!

Le Fireman Access et le QR code font partie des mesures qui permettent d’assurer une sécurité optimale pour les usagers des véhicules de la marque. De manière générale, la sécurité des clients sur les routes – mais aussi des collaborateurs sur le lieu de travail – est l’un des trois piliers majeurs (avec la transition écologique et l’inclusion) de la politique de développement durable mise en oeuvre par Renault Group dans le cadre du plan stratégique Renaulution.

LE NOUVEAU LEXUS NX OBTIENT LE MEILLEUR RÉSULTAT: CINQ ÉTOILES AU TEST DE SÉCURITÉ EURO NCAP

L’équipement exhaustif en systèmes de sécurité et d’assistance de pointe du nouveau Lexus NX a résolument contribué à l’obtention des cinq étoiles décernées par le programme indépendant Euro NCAP à ce luxueux SUV de taille moyenne.

Le rapport de test qui vient d’être publié affiche des notes exceptionnelles dans toutes les catégories, confirmant ainsi l’efficacité et la qualité du dispositif Lexus Safety System+ de troisième génération qui équipe de série tous les modèles NX au même titre que toutes les mesures de sécurité passive et la protection anticollision assurée par une construction (cellule+châssis) très résistante. Ces résultats sont évidemment aussi valables pour les modèles hybrides NX 350h et Plug-in Hybrid 450h+.

Le NX a obtenu les notes de 83% pour la sécurité des adultes, 87% pour celle des enfants, 83% pour la sécurité des usagers de la route les plus vulnérables et 91% pour l’efficacité des systèmes d’assistance.

Lexus a nettement étendu la couverture et les fonctions des systèmes actifs d’assistance à la conduite pour identifier le danger dans un nombre encore accru de situations routières. Le système précollision (PCS) par exemple est doté d’un radar à ondes millimétriques optimisé et de caméras repérant aussi les piétons et motards précédant le véhicule. Dans les bifurcations, ce système identifie également le danger d’une collision éventuelle avec les véhicules arrivant en sens inverse ainsi que les piétons ou cyclistes qui pourraient s’engager sur la voie de présélection.

Le NX était aussi la première Lexus équipée d’un nouveau type d’aide à la direction en cas d’urgence. Ce dispositif remarque instantanément si le conducteur tente d’éviter un obstacle comme un piéton ou un véhicule en stationnement et assiste la direction pour que le véhicule reste sur sa voie. Cette fonction et d’autres perfectionnements du système précollision augmentent significativement l’aptitude à réagir aux éventuels dangers.

Système précollision, assistance au maintien dans la voie, régulateur/limiteur de vitesse et moniteur de l’attention du conducteur: tous les systèmes de sécurité testés par Euro NCAP ont obtenu la meilleure appréciation, soit «bon».

Le NX remplit brillamment tous les critères Euro NCAP et même au-delà afin de procurer un maximum de sérénité et de sécurité à l’instar du système Safe Exit Assist: pour la première fois, le verrouillage électrique des portes e-latch est relié au système de surveillance des angles morts. Si le système identifie du trafic à l’arrière de la voiture, il verrouille automatiquement les portes pour éviter une collision provoquée par leur ouverture. Le dispositif Lexus Safety System+ améliore encore la fonction de régulation automatique de la distance et de la vitesse en réagissant plus rapidement aux véhicules qui viennent s’intercaler sur la voie, tout en ajustant vitesse et trajectoire de manière plus naturelle dans les virages.

Le dispositif Lexus Safety System+ équipe de série toutes les versions européennes du nouveau NX. Pour les versions d’équipement supérieures, il existe en plus l’option d’un pack sécurité étendu. Ce dernier inclut un assistant de changement de voie (LCA) intervenant automatiquement sur l’autoroute à l’activation du clignotant, ainsi qu’un avertisseur de circulation transversale avant dont le radar signale au conducteur le trafic arrivant des deux côtés lorsque le véhicule aborde une intersection à basse vitesse.

La Kia EV6 remporte le prix « The Car of the Year » 2022

La Kia EV6 est la voiture de l’année 2022. La remise du prix a eu lieu à Genève le lundi 28 février 2022 et a été retransmise en direct sur le site web du Geneva International Motor Show, dont l’équipe a organisé la cérémonie pour la onzième fois.
 
Le jury « The Car of the Year », composé de 61 journalistes automobiles de 23 pays, a sélectionné le gagnant parmi les sept modèles finalistes retenus après le premier tour de vote en novembre dernier. En remportant le trophée « The Car of the Year », la Kia EV6 se voit remettre le prix le plus prestigieux et le plus convoité du monde automobile, décerné depuis 1964. « C’est une belle surprise d’attribuer ce prix à la Kia EV6. Il était temps que la marque et le groupe soient récompensés, tant ils ont travaillé dur sur cette voiture. Le rythme de progression de Kia est vraiment impressionnant » a commenté le président du prix « The Car of the Year », Frank Janssen, après l’annonce des résultats.
 
Jason Jeong, président de Kia Europe: « C’est un grand honneur que de remporter le prix « The Car of the Year » 2022 avec l’EV6, la toute première Kia à remporter ce prix prestigieux. L’EV6 a bénéficié d’un développement inédit et a été conçue dès le départ pour rendre la mobilité électrique amusante, pratique et accessible en combinant une autonomie très impressionnante en conditions réelles, des capacités de recharge ultra-rapides, un intérieur spacieux et high-tech et une expérience de conduite vraiment enrichissante. L’EV6 une première interprétation de ce qui est encore à venir dans notre gamme électrifiée en pleine évolution. »
 
Les résultats des sept finalistes du prix « The Car of the Year » 2022 :
 
Kia EV6 – 279 points
Renault Mégane E-Tech Electric – 265 points
Hyundai Ioniq 5 – 261 points
Peugeot 308 -191 points
Skoda Enyaq iV – 185 points
Ford Mustang Mach-E – 150 points
Cupra Born – 144 points
 
A l’instar des deux années précédentes, la cérémonie « The Car of the Year » 2022 a été diffusée uniquement en direct sur Internet, en raison du report de l’édition 2022 du Geneva International Motor Show (GIMS) pour cause de pandémie. La traditionnelle cérémonie en présentiel devrait revenir en 2023, annonce Sandro Mesquita, directeur général du GIMS : « Nous travaillons d’arrache-pied pour que la prochaine édition du Geneva International Motor Show puisse avoir lieu en 2023. La cérémonie ‘The Car of the Year’ retrouvera son rôle d’événement inaugural des journées de presse du GIMS, ce d’autant qu’elle fêtera l’an prochain son 60e lauréat. »
 
Une vidéo de la remise du prix « The Car of the Year » 2022 sera bientôt mise à disposition sur le site web du Geneva International Motor Show www.gims.swiss. Photos et B-roll seront mis à disposition dans les prochaines heures sur le Mediacenter du GIMS (www.gimsmediacenter.ch).


A propos du prix « The Car of the Year »
Décerné depuis 1964, le trophée « The Car of the Year » est la récompense la plus prestigieuse et la plus convoitée du monde automobile. « The Car of the Year » est soutenu par neuf grandes publications en Europe : « Auto » en Italie, « Autocar » en Grande-Bretagne, « Automobil Revue/Revue Automobile » en Suisse, « Autopista » en Espagne, « AutoTrends » en Belgique, « Autovisie » aux Pays-Bas, « Firmenauto » en Allemagne, « L’Automobile Magazine » en France, et « Vi Bilägare » en Suède. Le jury 2022 est composé de 61 journalistes automobiles de 23 pays, qui testent et évaluent individuellement les sept modèles présentés en finale. Ceux-ci ont auparavant été sélectionnés parmi 39 nouveautés lors d’un premier tour de vote.
 
A propos du Geneva International Motor Show (GIMS)
Le Geneva International Motor Show est un carrefour incontournable de l’avenir de la mobilité depuis 1905. Largement reconnu comme étant le salon automobile le plus important d’Europe et l’un des plus prestigieux et influents au monde, le salon attire à chaque édition pas moins de 10 000 journalistes et plus de 600 000 visiteurs à Genève. L’organisateur et titulaire des droits du GIMS est le « Comité permanent du Salon international de l’automobile », fondation ayant son siège à Genève.

Première révélation du futur concept-car Renault

  • Renault dévoile le teaser d’un nouveau concept-car incarnant les engagements se sa stratégie de développement durable: Environnement, sécurité, inclusion
  • Ce concept-car inédit, a motorisation hydrogène, incarne la trajectoire de décarbonations du Groupe et de la marque Renault ainsi que leurs avancées en matière d’économie circulaire, de matières recyclées comme recyclables;
  • Les innovations technologiques embarquées servent la sécurité du conducteur et des usagers;
  • L’inclusion est présentée au travers de la diversité des équipes et de l’accessibilité du véhicule

Ce concept inédit retranscrit les engagements de développement durable du Groupe et les interprète pour la marque Renault, au service d’une mobilité durable, sûre et inclusive.

Dessiné sous la direction de Gilles Vidal, Directeur du Design Renault, ce concept-car inscrit l’entreprise dans l’objectif récemment annoncé d’atteinte un mix énergétique 100 % électrique à l’horizon 2030.

Ce nouveau concept-car sera dévoilé en mai 2022.

Nissan participe au projet ServCity en testant un véhicule autonome dans les rues de Londres

ServCity, le plus récent projet de recherche sur les services de mobilité autonome au Royaume-Uni, a franchi une étape importante en commençant sa phase de test dans les rues de Londres. L’objectif est d’aider les villes à comprendre comment elles peuvent exploiter les dernières technologies de véhicules autonomes et les intégrer avec succès dans leur environnement complexe.

ServCity est financé conjointement par le gouvernement et l’industrie britanniques. Le fonds gouvernemental Intelligent Mobility, doté de 100 millions de livres sterling, est administré par le Centre for Connected and Autonomous Vehicles (CCAV) et mis en œuvre par l’agence de l’innovation du Royaume-Uni, Innovate UK. Pendant trois ans, six partenaires – Nissan, Connected Places Catapult, TRL, Hitachi Europe, l’Université de Nottingham et SBD Automotive – travailleront ensemble pour éliminer les obstacles au déploiement de véhicules autonomes dans les villes du Royaume-Uni.

Après des mois de recherches, de simulation et de tests sur des pistes d’essai privées, le projet ServCity a maintenant atteint un stade où le ServCity Connected and Autonomous Vehicle (CAV) est testé dans les rues de Londres, au Smart Mobility Living Lab (SMLL) basé à Greenwich.

Construit sur une Nissan LEAF 100% électrique, le véhicule autonome et connecté ServCity sera mis à l’épreuve au cœur de la capitale dans un environnement urbain complexe. ServCity tirera parti de toutes les capacités du Smart Mobility Living Lab en utilisant sa puissance de traitement et des capteurs en bordure de route pour créer un environnement d’infrastructure favorable à l’acquisition de connaissances.

Grâce à une combinaison de simulations, de recherches sur l’expérience de l’utilisateur final et d’essais dans le monde réel, ServCity montrera comment les villes peuvent exploiter le potentiel des futures solutions de mobilité et accélérer leur déploiement. En se concentrant sur les trois domaines clés que sont la technologie, les personnes et l’évolutivité, ServCity vise à garantir que l’expérience utilisateur soit aussi intuitive, inclusive et « engageante » que possible.

Ce projet, soutenu par un financement du gouvernement britannique, contribuera non seulement à rendre les véhicules autonomes plus conviviaux, mais rassurera également les utilisateurs sur leur capacité à réagir rapidement et en toute sécurité face à toutes les situations auxquelles ils peuvent être confrontés sur la route.

Bob Bateman, Project Manager de Nissan, explique : « Nous sommes extrêmement fiers de faire partie du projet ServCity et sommes heureux de mettre à l’épreuve notre Nissan LEAF 100 % électrique en tant que véhicule d’essai de ce programme. Notre stratégie Nissan Intelligent Mobility vise à créer un avenir fait d’une mobilité plus électrique, plus autonome et plus connectée, et nous sommes impatients de travailler en collaboration avec les autres partenaires de ServCity pour y parvenir. »

Edward Mayo, Programme Manager de Connect Places Catapult, a déclaré : « Connected Places Catapult aide les organisations à exploiter les technologies émergentes et à développer de nouveaux services. ServCity est un parfait exemple de la manière dont nous pouvons utiliser cette approche pour déployer des véhicules autonomes à grande échelle afin d’atteindre l’objectif d’une mobilité intelligente, et améliorer la circulation des personnes et des biens. Le début des tests à Londres représente une étape importante pour le projet ServCity. »

Lucien Linders, General Manager du SMLL, ajoute : « En tant que leader mondial dans la conception du futur du transport, TRL s’engage à développer des systèmes sûrs et accessibles à tous. Le Smart Mobility Living Lab de TRL est un banc d’essai dans le monde urbain réel dont l’infrastructure et les installations de capteurs en bordure de route accompagnent le processus de développement des véhicules autonomes et connectés afin d’acquérir une meilleure connaissance partagée de ce domaine. En tant que principal centre de test urbain de CAM Testbed UK à Londres, nous sommes idéalement placés pour tester et éprouver les futurs services de mobilité en vue de leur déploiement commercial. Nous continuons d’être très fiers d’offrir notre expertise à ce projet révolutionnaire de ServCity et de travailler avec les autres partenaires du projet. »

Nick Blake, Chief Innovation Strategist d’Hitachi Europe, explique : « L’équipe de l’European Research & Development Group d’Hitachi se concentre sur la résolution des défis techniques complexes liés à la conduite autonome dans des environnements urbains encombrés. Notre rôle dans le projet ServCity est de développer la technologie permettant de prédire le comportement d’autres objets en mouvement tels que les piétons, les cyclistes et les voitures, et d’y réagir en toute sécurité, ainsi que de fournir des solutions de localisation précises et fiables. »

Gary Burnett, Chair of Transport Human Factors du Human Factors Research Group de l’Université de Nottingham, a déclaré : « Notre équipe apporte une expertise significative dans la conduite et l’analyse d’études sur les utilisateurs pour évaluer les interactions homme-ordinateur. Nous sommes enthousiasmés par notre rôle au sein de ServCity pour générer des théories, des modèles et des méthodes derrière l’expérience utilisateur des occupants du véhicule. À cette fin, nous veillerons à ce que la conception et le développement du service de véhicule autonome soient centrés sur l’utilisateur et répondent réellement aux besoins des consommateurs. »

Andrew Hart, Director de SBD Automotive, explique : « Les robots taxis ont le potentiel de transformer fondamentalement la mobilité des consommateurs et les villes dans lesquelles ils opèrent. L’expérience utilisateur est au cœur de cette transformation, car les opérateurs devront soigneusement équilibrer les attentes des clients avec les contraintes technologiques du monde réel. SBD est fier de faire partie du projet ServCity, apportant ses décennies d’expérience de travail avec les constructeurs automobiles pour aider à définir et tester différentes approches pour offrir une expérience intuitive de robot taxi. »

De nouveaux packs d’accessoires renforcent le caractère et le confort du HR-V

Honda lance une gamme de cinq packs d’accessoires pour le nouveau HR-V e:HEV, et ainsi proposer des options de personnalisation adaptées à tous les modes de vie. Disponible en Suisse depuis début 2022, la nouvelle génération du très apprécié SUV compact de la marque peut être personnalisée avec un choix d’éléments intérieurs et extérieurs qui permettent de tirer pleinement parti de son vaste espace, de son confort et de sa fonctionnalité de premier ordre.

Pour souligner encore plus la ligne dynamique du HR-V, les clients peuvent choisir le Pack Sport. Celui-ci permet de créer une allure distinctive; la calandre et le becquet de hayon bénéficient d’une finition Berlina Black, tandis que le pare-chocs avant et les accessoires décoratifs arrière et latéraux reprennent la teinte de la carrosserie avec des éléments chromés.

Le Pack Obscura Black renforce le caractère sportif et expressif de la voiture; la calandre avant, l’habillement des phares antibrouillard, les coques des rétroviseurs extérieurs et l’extension du becquet de hayon reçoivent des finitions Berlina Black et dans la teinte de la carrosserie

Les clients pourront aussi mettre en valeur le caractère premium de leur HR-V avec le Pack extérieur Ilmenite Titanium, et ses élégants éléments en titane qui habillent les phares antibrouillard, les coques des rétroviseurs et les décorations du hayon.

L’intérieur du nouveau HR-V bénéficie également de ces nouvelles options de personnalisation. Le pack intérieur Ilmenite Titanium offre ainsi une élégante finition en titane au volant, à l’entourage du levier de vitesses et aux panneaux de commutateurs des portières. L’option Sellerie cuir propose un habillage des sièges avant et arrière et de l’accoudoir central en cuir pleine fleur classique – dans un choix de coloris Dark Brown ou Midnight Black – associé à un tissu Alston® souple, procurant une finition luxueuse et durable de grande qualité.

Parfaitement adapté aux personnes qui transportent fréquemment des bagages ou des équipements spécialisés, le Pack Cargo a été conçu pour améliorer la fonctionnalité du HR-V. Dans le coffre, un plateau avec séparateurs maintient les objets en place, tandis que le revêtement imperméable résistant du tapis de sol apporte une protection contre la boue et les saletés. Le seuil du coffre est muni de protections en acier inoxydable résistantes aux éraflures. Ce pack inclut également un éclairage de hayon, qui illumine à la fois le coffre et la zone à l’arrière de la voiture.

Les packs d’accessoires, conçus dans le même esprit que celui qui a guidé le développement du HR-V, proposent des niveaux inédits de personnalisation qui répondent aux demandes des automobilistes d’aujourd’hui. Chaque pack permet à chacun d’eux de personnaliser son HR-V selon ses préférences, qu’il s’agisse du style, du confort, de l’accessibilité ou de la fonctionnalité.

Le nouveau HR-V est disponible à partir de CHF 33’900.-.

La nouvelle PEUGEOT 308, Women’s World Car of the Year 2022 dans la catégorie des Véhicules Urbains

L’excellence : c’est ce que couronnent les prix attribués par le jury planétaire du Women’s World Car of the Year, qui vient de nommer la nouvelle PEUGEOT 308 Véhicule Urbain de l’Année. « Excellence en terme de sécurité, de conduite, d’offre technologique, de design, d’efficience environnementale et de rapport qualité-prix » parfaitement incarnée par le nouveau modèle de PEUGEOT, selon les 56 jurées – exclusivement féminines – issues de 40 pays et de 5 continents du WWCOTY.  Pour sa douzième année d’existence, le jury avait à juger pas moins de 65 candidates lancées entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021.

Linda JACKSON, CEO de la marque PEUGEOT déclare : « Que la nouvelle PEUGEOT 308 ait été désignée meilleur véhicule urbain de l’année 2022 par un jury exclusivement composé de femmes, qui plus est d’horizons géographiques très différents, démontre toute la pertinence des choix stratégiques de PEUGEOT. Son Allure unique, l’excellence de sa technologie, les émotions procurées par sa conduite et sa gamme de motorisations, électrifiées ou thermiques, font de la PEUGEOT 308 un choix idéal pour les clientèles de tous les pays du globe ».

La nouvelle PEUGEOT 308, lauréate dans la catégorie « Véhicule Urbain » du WWCOTY 2022.

Après avoir identifié les modèles lauréats de six catégories distinctes (Véhicule Urbain, SUV Familial, Voiture Familiale, Grand SUV, Voiture Sportive et 4×4), les 56 membres du jury vont élire au début du mois de Mars leur ultime Women’s World Car of the Year. Le résultat de leur vote sera annoncé autour du 8 mars, Journée Internationale de la Femme.

Deux silhouettes de la nouvelle PEUGEOT 308 sont disponibles : berline compacte 5 portes et break SW. Conçues pour être hautement efficientes, les PEUGEOT 308 peuvent être animées par des motorisations essence (110 et 130 ch) ou diesel (130 ch) à basses émissions, ainsi que par des groupes motopropulseurs hybrides rechargeables (180 et 225 ch). Des modèles purement électriques seront aussi lancés dès l’an prochain.

Si le design extérieur de la PEUGEOT 308 séduit, son intérieur convainc, grâce au soin tout particulier apporté à sa qualité, à ses interfaces digitales de dernière génération et à l’ergonomie unique du PEUGEOT i-Cockpit, reconnaissable entre tous à son volant compact, qui offre une expérience de conduite plus intuitive et directe.

Après la double victoire en 2021 des PEUGEOT 2008 (catégorie SUV Urbain) et PEUGEOT 208 (catégorie Véhicule Urbain), la PEUGEOT 308 est le troisième véhicule de la Marque à remporter une catégorie du WWCOTY en tout juste deux ans.

PREMIERS RETOURS PROMETTEURS SUR L’UTILISATION DE CITROËN Ë-JUMPY HYDROGEN PAR SUEZ

« Citroën ë-Jumpy Hydrogen représente une nouvelle avancée dans la stratégie d’électrification de la Marque. Il complète notre offre de véhicules utilitaires légers zéro émission, la plus large du marché. Cette nouvelle solution combine les deux technologies Batterie Lithium-ion et Pile à combustible à Hydrogène afin de répondre aux usages intensifs des professionnels grâce à un temps de recharge hydrogène de seulement 3 min et une autonomie de 400 km. Une technologie qui jouera un rôle essentiel dans le déploiement des solutions de mobilité zéro émission à destination des professionnels. »

Richard Meyer, Stratégie et Développement International – Business Unit Véhicules Utilitaires

DES RESULTATS CONCLUANTS

SUEZ Carcassonne a exploité ë-Jumpy Hydrogen au cours du mois de janvier. Son retour sur ce premier véhicule utilitaire à pile à combustible est très positif et met en avant l’adéquation entre les prestations offertes et les usages exigés par les activités de ses agents.

UNE TECHNOLOGIE ADAPTEE A CE TYPE D’USAGE

Sur le site de Carcassonne, ce sont les conducteurs de travaux qui utiliseront exclusivement ë-Jumpy Hydrogen dans leurs activités quotidiennes. Leurs missions sont multiples et se traduisent par des visites de chantiers, du réapprovisionnement de gros et petit matériel ou encore des interventions de réparation d’urgence en cas de fuite d’eau. D’où le besoin impérieux d’avoir un véhicule disponible 24/7 avec une autonomie suffisante sans avoir à ravitailler le véhicule au cours de la journée. Ils opèrent ainsi chaque jour des trajets plutôt courts (une centaine de kilomètres) mais fréquents sur la ville et sa périphérie, avec un véhicule qui doit être disponible rapidement. Le véhicule est généralement chargé à plus de la moitié de son volume, le chargement excédant souvent 200 kg.

La technologie hydrogène se présente comme une offre complémentaire à l’offre électrique traditionnelle pour répondre à d’autres types d’usage. Elle permet cette grande polyvalence d’utilisation requise grâce l’autonomie de 400 km offerte et un temps d’exploitation optimal avec le remplissage rapide qui permet d’avoir un véhicule opérationnel en permanence. Pour faire le plein à leur station de 350 bars, il suffit de 3 minutes seulement pour la moitié d’un plein (soit 3 min également pour un plein complet sur une station de 700 bars). La batterie de 10,5 kWh, qui fait office de réserve de 50 km lorsque les réservoirs à hydrogène sont vides, est rechargée très simplement sur une prise standard 220V, la nuit, 3 à 5 fois par semaine.

UNE GRANDE SERENITE D’UTILISATION

Le véhicule apporte un grand confort physique et d’esprit grâce à l’hybridation électrique-hydrogène. L’utilisateur peut effectuer l’ensemble de ses missions avec l’esprit libre, en toute tranquillité concernant son champ d’action et sa capacité à charger du matériel.

Offrant un agrément de conduite unique propre à la motorisation électrique, ë-Jumpy Hydrogen s’est avéré une découverte très appréciable pour la personne qui a pris place à son bord et qui n’avait jamais conduit de véhicule électrique : « On s’adapte très vite à la conduite douce et silencieuse de ë-Jumpy Hydrogen (pas de bruits de moteur ni de nuisances sonores extérieures), qui s’avère très facile et agréable dans toutes les situations. »

L’autonomie globale de 400 km propose une grande polyvalence. L’usager peut multiplier les courts trajets sans se préoccuper de la recharge et répondre aux attentes des 44% de clients du segment des fourgons compacts qui déclarent parcourir occasionnellement plus de 300 km. Le vecteur hydrogène apporte une nouvelle solution dans le domaine de la mobilité des professionnels, complémentaire au développement des propositions purement électriques. La technologie hydrogène est moins sensible au transport de charges lourdes, à la vitesse de conduite et aux conditions climatiques comme les températures négatives réduisant l’autonomie. D’ailleurs, son système exothermique génère de la chaleur qui améliore le confort thermique. Une autonomie moins sensible aux variations qui permet de mieux programmer ses missions.

La disponibilité permanente de ë-Jumpy Hydrogen est rendue possible grâce à un ravitaillement ultra-rapide parce que les rouleurs n’ont pas forcément la possibilité d’inclure dans leur tournée journalière une ou plusieurs pauses le temps d’une recharge, ou parce qu’ils peuvent avoir besoin d’un véhicule disponible 24/7, un plein d’hydrogène ne prend que 3 minutes. « Concernant la chaîne de traction, ë-Jumpy Hydrogen offre une bonne autonomie et la recharge de la batterie et des réservoirs à hydrogène ne présentent aucune contrainte ». 

Les capacités de chargement sont préservées. Le volume utile de ë-Jumpy Hydrogen est le même que la version thermique : 5,3 m3 sur la silhouette M et 6,1 m3 en XL. Sa charge utile et sa charge remorquable peuvent atteindre 1 tonne sur les deux versions. La largeur utile entre le passage de roues de 1,25 m permet de charger des palettes Europe.  « Ë-Jumpy Hydrogen est doté d’un espace utile aussi important que sa version thermique, un paramètre essentiel pour nous qui exploitons systématiquement plus de la moitié du volume du véhicule. De plus, cela nous permet aussi de faciliter le rangement et la manipulation du matériel transporté. »

LA PERTINENCE DU CHOIX DE CITROËN D’UNE TECHNOLOGIE « MID-POWER »

Cette technologie hydrogène associe une batterie lithium-ion d’une part et une pile à combustible reliée à des réservoirs d’hydrogène d’autre part. Lorsque l’on met de l’hydrogène et de l’air au contact d’un catalyseur, la pile à combustible génère de l’électricité permettant d’alimenter un moteur électrique, le seul résidu libéré étant de la vapeur d’eau. Comparée à une batterie, une pile à combustible est donc plutôt considérée comme un convertisseur d’énergie que comme un dispositif de stockage.

Citroën a retenu cette solution hybride à l’issue de travaux menés en partenariat avec Symbio, une co-entreprise spécialisée dans la pile à combustible, détenue à parts égales par les équipementiers Faurecia et Michelin. Ë- Jumpy Hydrogen bénéficie des deux technologies que sont la batterie lithium-ion de 10,5 kWh et la pile à combustible de 45 kW, alimentée par 3 réservoirs à hydrogène de 700 bars, développés par Faurecia et pouvant stocker 4,4 kg d’hydrogène utiles.

L’hydrogène fournit l’énergie nécessaire pour une plus grande autonomie, tandis que la batterie de moyenne capacité permet d’associer puissance et performances avec la récupération d’énergie et la capacité de recharge. Cette solution présente différents avantages. Tout d’abord celui de la compacité avec la batterie sous les sièges et les réservoirs sous le plancher, sans impact sur le volume de chargement. Ce système permet également de ne faire aucun compromis sur la performance, avec une pile à combustible suffisamment puissante pour garantir une vitesse constante sur autoroute. Ensuite, la batterie assure les besoins en énergie pour l’accélération et d’autres fonctions tels les appels de puissance lors des démarrages et les premiers kilomètres. De plus, l’hybridation permet d’augmenter la durabilité du système de propulsion et limite le risque de « panne sèche », la batterie faisant office de réserve d’électricité lorsque les réservoirs à hydrogène sont vides.

UNE TECHNOLOGIE D’AVENIR

La polyvalence des différents systèmes à hydrogène permet une multitude d’applications. Ainsi, cette technologie d’avenir jouera un rôle essentiel dans la transition énergétique, notamment dans le domaine de la mobilité, en répondant à un certain type d’usage.

UNE SOLUTION DE MOBILITE DECARBONEE POUR DES USAGES PROFESSIONNELS SPECIFIQUES

De nombreuses sociétés, tout comme le Groupe SUEZ, qui s’inscrivent dans une démarche forte de réduction de leur empreinte environnementale, auront un intérêt stratégique à utiliser un écosystème hydrogène pour verdir leur flotte. De nombreux autres professionnels: les services municipaux et collectivités locales, le secteur du transport et de la logistique, le courrier express ou spécial, les véhicules d’intervention, les opérateurs des sociétés d’autoroute par exemple qui doivent réaliser des trajets courts ou plus longs en fonction des lieux sur lesquels ils doivent se rendre en urgence, etc.

SUEZ AU RENDEZ VOUS DE L’HYDROGENE VERT

Dans le cadre de la transition énergétique, l’enjeu est de développer la production d’hydrogène vert renouvelable via l’électrolyse de l’eau à partir de l’électricité provenant de l’éolien ou du solaire ou encore à partir de biogaz généré par la décomposition de déchets ménagers. A titre d’exemple, SUEZ, en association avec SIPERREC, est en train de développer un projet dont l’objectif est de créer la première centrale de production et de distribution d’hydrogène vert (électricité produite à partir de la combustion de déchets ménagers transformés en hydrogène par un procédé d’électrolyse de l’eau) sur une Unité de Valorisation Energétique en France, à Créteil, qui devrait être opérationnelle d’ici fin 2022. Cette station devrait distribuer à terme jusqu’à 1 tonne par jour d’hydrogène, évitant ainsi l’émission d’au moins 1300 tonnes de CO2 chaque année.

La ŠKODA FABIA MONTE CARLO: une dynamique sans compromis

ŠKODA complète la nouvelle et quatrième génération de la FABIA d’une variante MONTE CARLO. Depuis 2011, cette épithète de bonne consonance que ŠKODA lança tout d’abord exclusivement pour la FABIA, est synonyme de sportivité. Il rappelle les nombreuses victoires décrochées par la marque à ce légendaire rallye. Les détails de carrosserie noirs soulignent l’allure dynamique de la nouvelle FABIA, alors que des touches de rouge mettent l’habitacle en relief et que l’aspect carbone marque les accoudoirs et le tableau de bord. La FABIA MONTE CARLO est proposée avec quatre modèles de motorisation qui génèrent une puissance allant de 59 kW (80 ch) à 110 kW (150 ch)*.

Depuis 2011, les variantes MONTE CARLO sportives contribuent à la grande réussite que connaît la FABIA. Elles s’inspirent des nombreuses victoires en course de la marque à ce légendaire rallye et viennent compléter les lignes d’équipement Active, Ambition et Style. La version MONTE CARLO est proposée avec trois moteurs trois cylindres de 1,0 litre et un moteur quatre cylindres TSI de 1,5 litre. La gamme de puissances va de 59 kW (80 ch) à 110 kW (150 ch)*.

Des proportions dynamiques et un design expressif orné de touches de noir
Avec le passage à la plateforme modulaire transversale MQB-A0 du groupe Volkswagen, des proportions plus dynamiques et un design plus expressif caractérisent la FABIA de quatrième génération. Cette impression visuelle est encore accentuée par les insignes MONTE CARLO, la calandre ŠKODA noire, les jupes avant et arrière spécifiques, le diffuseur arrière noir et les jantes en alliage léger noires présentant un diamètre de 17 à 18 pouces. ŠKODA propose les jantes en alliage léger avec finition brillante Procyon (17 pouces) et Libra (18 pouces) en noir exclusivement pour la FABIA MONTE CARLO.

Des sièges sport de série, un combiné d’instruments numérique doté d’un fond d’écran spécifique plus dynamique pour les affichages
L’habitacle agrandi offre de série des sièges sport avec appuie-tête intégrés et un volant multifonction à trois branches. L’intérieur est majoritairement noir, alors que la bande décorative située sur le tableau de bord, des parties de la console centrale et les poignées de porte présentent des touches de rouge. Les accoudoirs des portes avant et la partie inférieure du tableau de bord portent une décoration carbone. Toutes les fonctions de sécurité, d’assistance et de confort, ainsi que les système d’info-divertissement de la série sont disponibles dans la FABIA MONTE CARLO. Le combiné d’instruments numérique disponible en option offre un fond d’écran spécifique et plus dynamique pour les affichages.

* En Suisse, trois moteurs sont disponibles avec une gamme de puissance allant de 81 kW / 110 ch à 110kW / 150 ch.

Monte-Carlo est une marque déposée de Monaco Brands.

59ème cérémonie « The Car of the Year 2022 »

Voilà une date à réserver pour les passionnés de l’automobile : le lundi

28 février 2022, à 17.00 heures (HEC), la cérémonie de remise du prix « The Car of the Year 2022 » sera retransmise en direct de Genève sur Internet. C’est déjà pour la onzième fois que l’équipe du Geneva International Motor Show (GIMS) s’associe au jury pour organiser l’élection à la distinction la plus convoitée du monde automobile. Malgré le report du salon 2022 en raison de la pandémie, la cérémonie de remise du prix, qui ouvre habituellement les journées de presse, sera à nouveau diffusée en direct sur Internet. Le coup d’envoi sera donné deux heures plus tard que d’habitude, à 17.00 heures.

Les 61 membres du jury « The Car of the Year » ont l’honneur de désigner le lauréat de l’une des récompenses les plus prestigieuses et les plus convoitées du monde de l’automobile. Les journalistes automobiles de 23 pays attribuent individuellement leurs points selon plusieurs critères d’évaluation. Le résultat de cette élection reste un secret bien gardé jusqu’à la remise du prix, et le décompte se fait dans une ambiance festive, pays par pays. Lequel de ces sept finalistes repartira cette année avec le trophée « The Car of the Year », décerné depuis 1964 ? Cupra Born, Ford Mustang Mach-E, Hyundai Ioniq 5, Kia EV6, Peugeot 308, Renault Mégane E-Tech ou Škoda Enyaq iV.

Parmi ces modèles, six sont des voitures purement électriques, la septième est disponible en versions essence et diesel ainsi qu’hybride rechargeable.

« Les sept finalistes reflètent l’impressionnante transition vers les propulsions électriques qui est en cours dans l’industrie automobile », dit Frank Janssen, le président du jury. Il se réjouit de la remise du prix du 28 février 2022 : « Nous sommes très reconnaissants envers l’équipe du Geneva International Motor Show qui rend possible, cette année encore, la diffusion virtuelle de notre cérémonie. Même si nous nous réjouissons d’ores et déjà de pouvoir inaugurer la prochaine édition physique du salon, les événements numériques des deux dernières années ont également connu un grand succès. Il est dès lors logique que nous élisions à nouveau notre lauréat à Genève cette année et que le décompte des voix du jury soit retransmis depuis ici dans le monde entier. »

En tant que directeur général du Geneva International Motor Show, Sandro Mesquita connaît le rayonnement de la remise du prix « The Car of the Year » : « Les diffusions en direct des deux dernières années ont suscité un très grand intérêt. C’est pourquoi nous œuvrons à nouveau cette année pour mettre sur pied une remise de prix passionnante. » En même temps, Sandro Mesquita souligne que la diffusion exclusivement numérique de la cérémonie « The Car of the Year » ne doit pas devenir une situation permanente : « Nous travaillons d’arrache-pied pour que la prochaine édition du Geneva International Motor Show puisse avoir lieu en 2023. »

Le remise du prix « The Car of the Year 2022 » sera transmise en direct le lundi

28 février 2022 dès 17.00 heures sur le site web du Geneva International Motor Show www.gims.swiss.

A propos du prix « The Car of the Year »

Décerné depuis 1964, le trophée « The Car of the Year » est la récompense la plus prestigieuse et la plus convoitée du monde automobile. « The Car of the Year » est soutenu par neuf grandes publications en Europe : « Auto » en Italie, « Autocar » en Grande-Bretagne, « Automobil Revue/Revue Automobile » en Suisse, « Autopista » en Espagne, « AutoTrends » en Belgique, « Autovisie » aux Pays-Bas, « Firmenauto » en Allemagne, « L’Automobile Magazine » en France, et « Vi Bilägare » en Suède. Le jury 2022 est composé de 61 journalistes automobiles de 23 pays, qui testent et évaluent individuellement les sept modèles présentés en finale. Ceux-ci ont auparavant été sélectionnés parmi 39 nouveautés lors d’un premier tour de vote.

Aiways lance une nouvelle campagne de marque mondiale : “Your way. Just electric*.”

iways, fabricant de véhicules électriques basé à Shanghai, lance une nouvelle campagne digitale pour attirer davantage de personnes vers l’écomobilité accessible. La nouvelle stratégie marketing a été planifiée par l’équipe marketing d’Aiways installée à Munich, qui pilotera la mise en œuvre de la campagne sous le slogan « Your way. Just electric. » sur tous les marchés mondiaux.

  • Kanalübergreifende, internationale Kampagne richtet sich an Kaufinteressenten von
  • Cette campagne multi canal et transfrontalière cible les personnes intéressées par l’achat d’un véhicule électrique
  • Planifiée et réalisée à Munich, cette campagne mondiale est destinée à tous les marchés européens, ainsi qu’à la Chine et Israël
  • L’agence de création Herren der Schöpfung (Francfort) est responsable de la campagne intégrée axée sur le digital
  • La campagne montre la manière dont le SUV Aiways U5 allie technologie, durabilité et normes de qualité internationales les plus strictes – sans compromis

C’est l’agence de création Herren der Schöpfung basée à Francfort qui a été retenue pour aider l’équipe d’Aiways Europe à faire la promotion d’Aiways et de son SUV U5 100% électrique. La campagne donne le ton de la marque Aiways à travers une série de concepts visionnaires qui illustrent à quel point le « Made in China » est aujourd’hui synonyme de qualité, de prouesses numériques et d’excellence technique. La campagne « Your way. Just electric. » vise également à attirer l’attention sur le SUV U5, qui ne cesse de surprendre les conducteurs et les médias européens par ses fonctions avancées, sa qualité, son autonomie, son espace et son prix – une combinaison qui incite à passer à l’écomobilité.

Initialement lancée en Chine et en Italie à la fin de l’année 2021, la campagne sera bientôt active sur neuf autres marchés européens, ainsi qu’en Israël. Ciblant les médias en ligne et les réseaux sociaux parallèlement à la publicité traditionnelle, la campagne présentera Aiways comme une marque jeune et mondiale dont les produits attirent les curieux et encouragent le passage à l’électrique. Des supports en ligne, des documents imprimés ainsi que des campagnes d’affichage ont été créés afin de générer du trafic vers un site web dédié à la campagne où les utilisateurs peuvent interagir avec le SUV U5 et découvrir ses nombreux atouts.

Kemal Yegenoglu, Directeur de la marque et du marketing d’Aiways Europe, indique : « Cette campagne innovante annonce une nouvelle ère pour la communication numérique de Aiways en offrant un attrait transfrontalier commun qui uniformise l’expérience de la marque Aiways sur tous les marchés, faisant d’elle une marque mondiale. Nous pensons que les clients ne doivent en aucun cas avoir à faire de compromis lorsqu’ils choisissent un véhicule électrique, surtout la première fois. Nous voulons dire à tous ceux qui sont intéressés par l’écomobilité mais qui ont encore des doutes : le SUV Aiways U5 vous permet de continuer à vivre à votre façon ; mais simplement en électrique. »

Le SUV Aiways U5 100% électrique offre un habitacle impressionnant, des caractéristiques élevées de série et un design attractif. Il marque un véritable changement en termes d’écomobilité avec des solutions technologiques innovantes qui mettent l’utilisateur au premier plan, comme les mises à jour à distance venant remplacer les révisions à partir de 2022 et la technologie de charge intuitive – le tout à un prix raisonnable.

Commentant ce partenariat, Sebastian Kraus, Directeur Exécutif de la création chez Herren der Schöpfung, déclare : « Grâce à son concept progressiste en matière de véhicule et de vente, Aiways est en mesure d’accélérer la transition de la mobilité européenne. Nous sommes ravis de participer à cette campagne et d’aider la marque à se développer au moyen d’idées créatives. »

Des images haute résolution peuvent être téléchargées : https://we.tl/t-n6kJDsha2D

À propos d’Aiways

Fondé en 2017, Aiways est un fournisseur de mobilité personnelle basé à Shanghai avec son siège européen à Munich, en Allemagne. C’était la première startup chinoise à introduire un véhicule électrique sur le marché européen avec le lancement du U5 en 2020 – un SUV électrique à batterie avec une autonomie, un style et une qualité impressionnants. Aiways poursuit rapidement son expansion en Europe et au-delà : des carnets de commandes sont ouverts en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, au Danemark, en France, en Israël, en Suisse, en Espagne, au Portugal, en Italie et en Suède – avec d’autres marchés à suivre. Le SUV U5 est produit dans l’usine de production intelligente d’Aiways à Shangrao, l’une des usines de production automobile les plus modernes de Chine. Les processus contrôlés par l’informatique avec des portes de qualité exigeantes suivent les normes de l’Industrie 4.0. Avec une capacité de production initiale de 150 000 unités par an, Aiways peut augmenter ce nombre à 300 000 unités lorsque la demande mondiale de véhicules électriques augmente. Le prochain modèle d’Aiways pour l’Europe sera le SUV-Coupé électrique à batterie U6. En mettant l’accent sur un aérodynamisme sophistiqué, une conduite hautement connectée, une technologie de sécurité et un design sportif. Le SUV-Coupé U6 n’est que le prochain chapitre de l’avenir prometteur d’Aiways.     

Coopération entre PEUGEOT et MasterChef

La cuisine de PEUGEOT en pleine effervescence à partir du 14 février 2022 ! Tous les lundis, vingt chefs amateurs s’affrontent pour atteindre la finale de l’émission culinaire la plus populaire du monde. Ils répondent à un jury composé de trois personnalités : le grand chef Andreas Caminada, des Grisons ; la ‘foodbloggeuse’ et auteure de livres de cuisine Zoe Torinesi, de Soleure ; ainsi que le chef étoilé Nenad Mlinarevic, de Zurich. Les candidats qui réussissent à impressionner le jury par leur savoir-faire et leur talent se qualifient à l’étape suivante. La grande finale aura lieu le 18 avril 2022 après 10 épreuves et décidera de qui remportera le titre de « MasterChef Schweiz 2022 » ainsi que le tout nouveau PEUGEOT 3008 Hybrid.

Le PEUGEOT 3008 offre des systèmes d’assistance à la conduite dernier cri ainsi qu’un PEUGEOT i-Cockpit® doté d’un nouvel affichage haut de gamme et d’un nouvel écran tactile HD 10″(25,4 cm). Le véhicule est proposé, selon le « power of choice », équipé de motorisations hybrides rechargeables, à deux ou quatre roues motrices, et motorisations thermiques. Le 3008 convainc par sa dynamique de conduite et par le design distinctif de son extérieur moderne.

Le premier épisode de « MASTERCHEF SCHWEIZ » sera diffusé lundi 14 février 2022 à 20 h 15 sur 3+. Vous trouverez plus d’informations concernant le « MASTERCHEF SCHWEIZ »  https://www.oneplus.ch/

Nouveau Renault Austral: Une qualité visible au premier regard

Nouveau Renault Austral continue de se dévoiler et vous invite aujourd’hui à découvrir le soin apporte à la confection de son habitacle. Design, choix des matériaux, excellence de réalisation… Nouveau Renault Austral immerge ses occupants dans un cocon moderne et raffine.

L’habitacle de Nouveau Renault Austral a fait l’objet de toutes les attentions de l’équipe Renault Design aussi bien dans son dessin dynamique que dans l’attention portée au bien-être à bord et à la qualité. Un habitacle qui profite pleinement de la technologie OpenR.

Les équipes du design et de l’ingénierie Renault ont veillé à ce que la qualité soit immédiatement perceptible. Toutes les zones de contact ont été subtilement travaillées pour les rendre agréables et douces au toucher. Les matériaux ont été choisis avec le plus grand soin pour souligner une finition qui se veut raffinée et visible au premier regard.

Francois FARION, Responsable Design couleurs et matières de la marque Renault

«Pour notre Nouveau Renault Austral, nous avons sélectionné avec attention les matériaux et apporté un soin particulier à la réalisation, à l’image de la finition en bois véritable à pores ouverts».

UNE PLANCHE DE BORD ÉLÉGANTE STRUCTURÉE EN PALIERS
Dans sa partie supérieure, la planche de bord dépourvue de casquette est recouverte d’un revêtement gainé d’aspect mat et moussé très doux au toucher. Le bandeau lumineux se prolonge jusque dans les panneaux de porte, contribuant ainsi à amplifier la perception visuelle. Des matériaux raffinés, tels que du bois véritable traité selon la méthode japonaise «Maki-e» viennent sublimer l’intérieur. Cette technique d’ébénisterie consiste à appliquer au chiffon plusieurs couches de pigments métalliques sur le bois, ce qui permet de souligner son veinage. Au toucher, ce traitement permet de conserver le grain et le relief naturel du bois. Enfin, une élégante baguette de chrome satiné vient envelopper soigneusement la grille horizontale d’aération.  

PANNEAUX DE PORTES MOUSSÉS ET SIÈGES SOIGNÉS
Dans le prolongement de la planche de bord, les panneaux de porte avant et arrière sont moussés en partie supérieure. Ils présentent les mêmes décors et finitions pour encore plus de raffinement et ce, quelle que soit la place des occupants.

Le revêtement des sièges s’éclaircit subtilement du noir vers le gris clair en version Techno, associé au synderme (revêtement de synthèse à grain fins) apporte une touche d’élégance indéniable.

UN REPOSE MAIN MALIN
La console centrale grand confort intègre un repose main doté d’une finition en chrome satiné paré d’un revêtement finement grainé pour un toucher agréable. Inspiré des univers de l’aéronautique et de l’horlogerie, son design fait référence à un univers de précision. Lorsqu’on le fait coulisser, il émet un cliquetis semblable à celui du sélecteur d’un coffre-fort, signe de l’attention particulière apportée à chaque détail.