La nouvelle gamme Montesa 2022: plus exclusive que jamais

Montesa a dévoilé son programme complet pour la saison 2022, il comporte des innovations importantes.

 

L’exclusivité est la marque de fabrique de Montesa. On la retrouve dans le modèle phare Cota 301RR orienté course et jusque dans la Cota 4RT260R. Clairement destinée au trial, cette gamme de la marque a fait un vrai saut qualitatif et offre désormais des produits de très grande qualité.

 

Cota 301RR Repsol: CHF 11’060.- Race Replica Ross White

Cota 301RR: CHF 10’860.- Anchor Grey Metallic

4Ride: CHF 8’230.- Ross White Tricolor

Cota 4RT 260: CHF 7’630.- Ross Black Tricolor

 

Plus que jamais, la Cota 301RR est le fer de lance de Montesa. En plus de tous les autres composants de haute qualité, elle est désormais équipée d’une fourche Showa qui la rapproche encore plus de ses grandes sœurs du World TrialGP. Cette fourche Showa vient parachever le système de suspension pour faire franchir à la Cota 301RR un pas important en termes d’exclusivité et de qualité.

 

Amos Bilbao, pilote d’essai et en charge du développpement de nouveaux produits chez Montesa, détaille les avantages: «Showa est synonyme d’efficacité et de performances de premier plan. Avec cette suspension complète, la Cota 301RR fait un grand pas en avant en matière de maniabilité et de finesse de pilotage. Beaucoup d’utilisateurs nous avaient demandé de monter cette fourche sur notre moto. Nous sommes fiers d’avoir pu réaliser cette amélioration et de nous démarquer ainsi de nos concurrents. »

 

L’introduction d’une nouvelle variante de coloris est une autre nouveauté importante. On parle ici de la version Race Replica, un modèle qui affiche l’esthétique et la déco de la moto que pilotait Toni Bou cette saison. Celle avec laquelle le pilote de Piera a déjà remporté 28 titres de champion du monde. Ce nouveau design met sans aucun doute encore plus en valeur le look racing de la Cota 301RR. En plus de la traditionnelle livrée rouge Montesa, ce modèle sera également disponible dans l’élégante teinte grise Anchor Gray Metallic.

 

La 301RR est la plus puissante Cota jamais produite en série. C’est une moto qui a été conçue pour la compétition, d’où son appellation RR (Race Ready). Ce modèle bénéficie de toute l’expérience accumulée en compétition, sur les modèles de course avec lesquels les pilotes Montesa se sont alignés en championnat du monde de trial. Elle en a repris la plupart des composants et des solutions techniques.

 

La nouvelle Cota 301RR a naturellement hérité du moteur qui a pris part au championnat du monde de Trial2. Ce moteur reste inchangé par rapport au modèle précédent, dont la cylindrée avait déjà été portée de 288 cm³ à 298 cm³ (conformément à la cylindrée maximale autorisée en championnat du monde de Trial2).

 

En plus de cette augmentation de la cylindrée, la Cota 301RR a reçu de nombreuses améliorations importantes au niveau de l’unité de contrôle électronique (ECU) ainsi qu’un système de décompression des gaz redessiné et dans lequel le diamètre du boîtier de ventilation du vilebrequin a été porté de 1,9 mm à 2,25 mm, exactement comme sur les motos de Toni Bou et de Fujinami en championnat du monde de TrialGP. Ces améliorations amènent une très nette réduction du frein moteur, ce qui améliore le feeling de conduite et diminue le poids de la moto.

 

Pour augmenter la progressivité, on est aussi parvenu à obtenir un plus grand moment d’inertie du vilebrequin. Cela améliore grandement la performance dans les bas et moyens régimes, ce qui se rapproche du comportement des motos du championnat du monde. Autre caractéristique notable: l’intégration parfaite de la commande des gaz et de la transmission finale, ce qui est un facteur essentiel en compétition où le bon fonctionnement du système d’injection électronique PGM-FI est décisif.

 

La Cota 301RR continue de s’appuyer sur un cadre et un bras oscillant en aluminium légers, dont la fiabilité et les performances ont fait leurs preuves. Elle est équipées de disques de freins en forme de vague à l’avant et à l’arrière, comme les motos de compétition, avec le disque arrière homologué FIM. Ce qui assure plus de mordant et de puissance de freinage sur les deux trains avant et arrière. Elle est également équipée de moyeux de roues légers en aluminium fraisé, une solution qui permet de diminuer significativement le poids. Et pour continuer dans les similitudes avec les Montesa du mondial de trials, elle dispose d’un silencieux en aluminium, ce qui augmente la résistance.

 

Pour la Cota 4RT260R, Montesa a décidé de se concentrer sur un modèle et de l’équiper de composants de la plus haute qualité, à l’instar de sa grande sœur, la Cota 301RR. La nouvelle Cota 4RT260R est ainsi équipée elle aussi d’une suspension complète Showa haute qualité, à l’avant comme à l’arrière. La courbe de puissance de la 4RT260R est globalement plus élevée et le couple a été augmenté de 5% à bas et moyens régimes, grâce notamment au silencieux en aluminium repris de la 301RR et aux différentes améliorations apportées au moteur.

 

Amós Bilbao donne son avis sur la moto: «La nouvelle Cota 4RT260R partait d’une très bonne base et elle a franchi un palier de plus en termes de qualité et de performances. Le moteur a un comportement plus précis, sa réponse est meilleure et plus puissante. Elle est globalement plus agréable et sa qualité est sans égale, ce qui en fait le choix idéal pour tous ceux qui n’ont pas besoin de l’explosivité de la 301RR.»

 

En plus de ses modèles de trial, Montesa a aussi annoncé la populaire 4Ride pour la saison 2022, un modèle destiné au trial de tourisme et qui est conforme à la norme Euro5.

 

Il est important de mentionner que l’entier de la gamme et des produits Montesa sont fabriqués, en exclusivité et pour le monde entier, dans l’usine moderne de Montesa Honda à Santa Perpètua de Mogoda, près de Barcelone.

 

Le programme « RC30 Forever » désormais décliné en Europe

Après son lancement avec succès au Japon l’année dernière, Honda va étendre à l’Europe son programme de refabrication et de fourniture de pièces de rechange « RC30 Forever ».

Honda a mis en place le programme « RC30 Forever » après une série d’échanges avec des clubs RC30 au Japon et en Europe, échanges durant lesquels les propriétaires de cette moto iconique ont fait part de leur souhait marqué de continuer à faire rouler leur machine et de la maintenir dans le meilleur état possible en faisant appel à des composants d’origine.

Permettre à ces utilisateurs de rouler en toute confiance et en toute sécurité s’est donc rapidement imposé comme l’objectif principal du programme « RC30 Forever ».

C’est ainsi que Honda a relancé la fabrication de près de 150 références d’origine pour la RC30, couvrant la partie-cycle, le moteur, l’habillage et l’électronique, une sélection effectuée sur la base des demandes des utilisateurs et de l’expérience des spécialistes du Honda R &D et des sites de production.

Ces références seront accessibles sur commande dans les concessions européennes à partir du 21 Mai 2021. La date de mise en vente dépendra des délais de fabrication de chaque pièce, dont le stock sera limité.

« RC30 Forever », pourquoi et comment…

En 2017, lorsque les personnes en charge du programme se penchent sur le cas de la RC30, une rapide enquête interne permet de constater qu’aucun modèle de présérie ou même qu’aucun moule de fabrication n’a été conservé. Il était donc clair que les plans d’origine allaient devoir être réutilisés pour faire aboutir le projet. Comme pour toutes les machines produites à cette époque, la fabrication de la RC30 était basée sur des plans en 2D, conçus à la main, et à partir desquels les moules ont été réalisés. Comparés aux méthodes actuelles qui font appel à la conception par ordinateur et la modélisation en 3D, les plans d’époque se montraient nettement moins détaillés, ce qui ne pouvait manquer de compliquer la refabrication de nouvelles pièces.

Les plans encore disponibles ont alors été digitalisés, extrapolés à l’échelle 1 et comparés, pour vérifier leur précision, aux pièces existantes encore montées sur des RC30. Malgré cela, certaines informations manquaient de précision pour produire des composants aux standards de qualité souhaités. Au moment de recréer de nouveaux moules en partant de zéro, la seule solution aura été de retrouver et d’impliquer de nouveau les membres de l’équipe d’origine – la plupart étant aujourd’hui dans leur soixantaine! – afin de profiter de leur expérience, de leur savoir-faire et de leur passion…C’est cette combinaison entre éléments tangibles – nouveaux plans digitalisés, pièces existantes…- et facteurs inquantifiables tels que l’expérience des anciens membres de l’équipe de conception qui a finalement permis la concrétisation de ce programme d’abord au Japon, puis en Europe.

VFR750R (RC30)

La VFR750R (code mines RC30) a été dévoilée à l’occasion du Salon de Tokyo 1987 avant son arrivée en Europe en 1988. Initialement conçue pour répondre aux exigences du règlement du Championnat du Monde Superbike qui exigeait que les motos engagées soient issues d’une fabrication en série, la RC30 sera produite à 5000 exemplaires pour l’ensemble des marchés.

Ainsi, pour l’habillage, les ingénieurs Honda avaient-ils largement fait appel à des matériaux exotiques tels que le magnésium ou les fibres de carbone et de Kevlar. Coté moteur, le V4 intégrait des bielles en titane, une distribution par cascade de pignons ainsi qu’un embrayage à glissement limité qui complétait une boîte de vitesses à l’étagement « course ». Les roues et les freins se distinguaient par des dispositifs de démontage rapide tandis que les suspensions étaient entièrement réglables, à l’avant comme à l’arrière. Enfin, la RC30 disposait d’un bras oscillant original de type “monobras” qui facilitait les changements rapides de roues, un avantage particulièrement appréciable en Endurance.

Considérée comme la première véritable compétition-client au monde, elle va brillamment réussir sa mission en remportant les éditions 1988 et 1989 aux mains de Fred Merkel et en multipliant les victoires dans les championnats nationaux. Sans oublier les innombrables succès en course sur route (Île de Man…) avec des pilotes aussi illustres que Joey Dunlop, Carl Fogarty, Steve Hislop et Philip McCallen …

 

Honda ouvre la saison avec une offre unique alliant nouveautés, garantie étendue de 4 ans gratuite le tout à des prix extrêmement concurrentiels

Le début de la saison moto est arrivé! Pour ce nouveau millésime, Honda a retravaillé la majeure partie de sa gamme et arrive avec d’importantes nouveautés, ainsi qu’un repositionnement de tous ses prix.

2021 marque l’arrivée de 25 nouveautés et des modèles offrant des technologies et des équipement d’origine inédits propre à Honda dans pratiquement tous les segments : les scooters Vision, SH, PCX, Forza, avec au sommet le nouveau Forza 750 équipé de l’exclusif DCT, ainsi que les motos CMX1100, CB1000R avec sa version limitée Black Edition, les aventurieres urbaines NC750X et X-ADV jusqu’à la légendaire routière GL1800 Gold Wing.

Une gamme alliant des technologies embarquées uniques que ce soit:

·         en termes de connectivité: Apple CarPlay et d’Android Auto, pilotés à travers des écrans TFT tactiles ainsi que notre application Honda Roadsync,

·         ou de roulage:  transmission automatique et intelligente à double embrayage DCT

·         HSTC: Honda Selectable Torque Control :Un système de contrôle de couple afin de garantir une sécurité accrue.

·         IMU: l’unité de mesure inertielle 

·         DRL: Day Runing Light

·         ABS et ABS de Virage

·         Suspension électroniques semi-actives

L’application sur mesure Roadsync offre un système de commande vocale pour smartphones Honda (HSVC),  permettant aux pilotes de profiter des fonctions les plus utiles de leur compagnon electrique fonctionnant avec le système d’exploitation Android. Disponible uniquement sur les modèles CB1000R, X-ADV, FORZA 750 et 350 de 2021. 

En concession, les clients trouveront aussi des promotions et des exclusivités suisses, que ce soit une offre de financement attractive sur l’Africa Twin ou pour la nouvelle CRF1100 «Super Equipped Edition» qui, avec son équipement ultra complet, représente un avantage client de plus de 3000.- francs. De plus, l’Android Auto est maintenant diponibles sur toutes les versions de la CRF1100L Africa Twin.

Des modèles uniques, à la pointe de la technologie, aux finitions haut de gamme, bénéficiant de 4 ans de garantie le tout à des prix extrêmement concurrentiels, sans doute une année 2021 couronnée de succès.

 

Honda CB125F MY 2021

Parce qu’elle constitue souvent une porte d’entrée dans le monde de la moto, une 125 cm3 se doit d’être multiple. En effet, pour certains, elle représente la solution la plus économique pour se déplacer d’un point A vers un point B, à la fois en termes de coût d’achat et d’entretien. Pour eux, une moto doit être durable, simple, facile à vivre et sans soucis. Voilà leurs fondamentaux.

Pour d’autres, aussi nombreux, elle est leur première “vraie” moto et marque le début de leur aventure motocycliste. En plus des qualités déjà évoquées, elle doit également offrir tout ce que l’on attend d’une moto : excitation, liberté et plaisir instinctif… Sans oublier la faculté d’être facile à appréhender pour un novice et un style qui rende fier et crédible.

Pour tous les constructeurs, accueillir et accompagner de nouveaux pratiquants est une chose importante. La première expérience est en effet déterminante pour conditionner une relation durable, en particulier lorsque des facteurs comme la famille ou la carrière entrent en ligne de compte au fil du temps…

Apparue en 2015 en remplacement de la CBF125, la CB125F a apporté la preuve qu’elle remplissait parfaitement ce rôle avec ses qualités de fiabilité, son style moderne et son accessibilité immédiate, sans sacrifier aux performances.

Aujourd’hui, la CB125F profite d’une refonte complète qui la rend encore plus séduisante et plus économique au quotidien. Une moto parfaite pour aller simplement où l’on a besoin d’aller tout aussi bien que pour commencer l’aventure d’une vie.

M. Ken Tomiyasu – Responsable du développement (LPL) de la CB125F 2021

«Pour nous, les repères sont importants. Nous avons donc initié une sorte de révolution silencieuse avec cette nouvelle CB125F, en maintenant son niveau de performances en ville tout en diminuant considérablement sa consommation de carburant. Le moteur eSP adopte des technologies à faibles frottements, la partie-cycle affiche un comportement rassurant et maniable et je pense que le propriétaire peut être fier du style. Nous sommes très heureux de savoir que de nombreux motards vont débuter avec Honda sur une CB125F et nous savons qu’elle leur offrira beaucoup de plaisir ».

2. Caractéristiques principales

La nouvelle CB125F est une moto à part entière dont le développement a, notamment, entraîné le dépôt de 19 brevets, rien de moins ! Fabriquée sur le site Européen de Honda Atessa dans le sud-est de l’Italie, la CB125F 2021 se distingue par un net renforcement de son caractère économique, un progrès à mettre à l’actif de son moteur Smart Power (eSP) refroidi par air.

Ce millésime 2021 est également 11 kg plus léger, avec un nouveau cadre et un style proche de celui des grosses cylindrées. Ces évolutions sont complétées par un éclairage avant à diodes et un tableau de bord digital revu.

3 coloris sont proposés pour la CB125F 2021 :

Rouge Splendor

Blanc Pearl Cool

Noir

Le nouveau bloc-moteur « eSP » (enhanced Smart Power) qui équipe la CB125F 2021 est un monocylindre 4 temps, 2 soupapes et simple arbre à cames en tête de 124 cm3, refroidi par air et alimenté par injection électronique PGM-FI. Conforme aux dernières normes Euro5, ce moteur a été conçu dès l’origine pour afficher des performances de premier ordre pour cette cylindrée, tout en restant exceptionnellement frugal et conforme à la traditionnelle fiabilité Honda.

Il présente des valeurs d’alésage x course de 50 x 63,1 mm qui déterminent un rapport volumétrique de 10 à 1. La puissance maximale de 8 kW est délivrée à 7 500 tr/min, le couple de 10,9 Nm étant disponible dès 6 000 tr/min (contre 7,8 kW à 7 750 tr/min et 10,2 Nm à 6 250 tr/min pour la génération précédente). Ces caractéristiques se traduisent par des mesures d’accélération de 12,4 s aux 200 m départ arrêté.

Mais le plus important reste l’efficacité énergétique -la consommation- de ce nouveau moteur, en nette progression puisqu’elle passe de 1,96 l/100 km à 1,54 l/100 km, ce qui confère à la CB125F 2021 une autonomie d’environ 800 km (600 km auparavant) grâce aux 11 l contenus dans le réservoir.

Ces 5 dernières années, Honda a appliqué le concept eSP -et les technologies qui en découlent- sur une large gamme de scooters 125 cm3. L’objectif de l’eSP (enhanced Smart Power) est d’intégrer, en partant d’une feuille blanche, des technologies à faibles frottements à chaque étape de la conception d’une motorisation. Aujourd’hui, ce sont donc de 8 ans de développement et d’expérience qui bénéficient au moteur de la CB125F 2021…

Dans le cas présent, cette valeur ajoutée commence par le poids. Le nouveau moteur de la CB125F est 7 kg plus léger que celui qu’il remplace. Son cylindre est légèrement décentré, ce qui permet de réduire les frottements entre la chemise et la jupe du piston.

Le ciel du piston est lui-même refroidi par des jets d’huile alors que et les culbuteurs qui entraînent les soupapes sont montés sur roulements à aiguilles, toujours pour limiter les frottements.

Un alterno-démarreur fait également partie de la liste des technologies eSP. En plus d’être extrêmement silencieux en fonctionnement, ce composant combine la production de courant électrique avec la fonction de démarreur, permettant de gagner du poids tout en simplifiant la conception générale. La puissance nécessaire pour lancer le moteur est réduite par la présence d’un décompresseur qui annule la résistance de la compression tandis qu’après chaque arrêt, un dispositif anti-retour replace automatiquement le vilebrequin dans une position optimale avant la phase d’admission.

La boîte de vitesses comporte 5 rapports et la chaîne de transmission finale est du type à joints toriques.

 

Honda CB500F, CB500X, CBR500R 2021

Le roadster CB500F, lancé en 2013 en même temps que la sportive CBR500R et le trail CB500X, a prouvé que la capacité de Honda à produire des motos simples et populaires existait toujours.

De fait, un bicylindre vif et performant implanté dans une partie-cycle simple, légère et sportive peut s’avérer aussi excitant pour un motard expérimenté que pour un jeune qui commence sa carrière de pilote. Et puisque la puissance maximale de 35 kW la rend accessible aux détenteurs du permis A limité, la CB500F offre clairement plus qu’une simple machine d' »entrée de gamme ».

Grâce à une conception, une compacité et un caractère économique à l’entretien, la CB500F s’avère parfaite pour une utilisation quotidienne. Des qualités qui la rendent aussi incontournable pour ceux qui arrivent de la 125 ou même qui, après une grosse cylindrée, veulent simplement profiter de leurs loisirs.

En 2016, la CB500F a reçu un nouvel habillage mettant son moteur en évidence, un réservoir de carburant plus volumineux, un éclairage à diodes, une fourche réglable en précharge et un levier de frein également réglable.

Pour 2019, la CB500F a été revue avec une longue liste d’évolutions sans compromis qui accroissent encore ses capacités techniques et mécaniques mais aussi le plaisir qu’elle est capable de distiller.

Aujourd’hui, le millésime 2021 revient avec de nouveaux coloris et de nouveaux graphismes, sans oublier une mise en conformité avec les normes antipollution Euro5.

Caractéristiques principales

En 2019, la CB500F évolue donc avec un habillage plus agressif qui lui confère une image plus « musclée » à laquelle participe le guidon à profil conique qui permet de rajouter aux sensations de conduite.

L’instrumentation intègre un indicateur de rapport engagé ainsi qu’un indicateur de changement de rapport tandis que les clignotants adoptent aussi la technologie LED, comme tout le reste de l’éclairage.

Tout en conservant une puissance maximale de 35 kW afin de répondre au besoin des détenteurs du permis A limité, le moteur profite de 4 % de puissance et de couple supplémentaires entre 3 000 et 7 000 tr/min grâce à des modifications apportées à l’admission et à l’échappement ainsi qu’à un nouveau calage de distribution.

Le silencieux à double sortie émet une sonorité plus excitante tandis qu’un embrayage à glissement assisté fait partie des équipements de série.

À l’exception de la conformité Euro5, la CB500F millésime 2021 reprend les caractéristiques générales de la génération précédente, tant du coté moteur que partie-cycle. Elle évolue toutefois dans ses coloris et son graphisme.

 

 

Le trail CB500X, lancé en 2013 en même temps que la sportive CBR500R et le roadster CB500F, a fait souffler un vent d’aventure au coeur de la gamme des moyennes cylindrées Honda. C’est une machine qui, discrètement, s’adapte à tous les types d’utilisation et exécute sa tâche avec compétence.

L’existence de la CB500X se résume à une équation simple : un moteur bicylindre performant et apprécié pour son couple et sa disponibilité sur toute la plage de régime auquel s’ajoute une partie-cycle qui offre une conduite confortable, tant sur route que dans les chemins.

Ainsi conçue, la CB500X passe facilement du rôle « d’utilitaire au quotidien » à celui de véhicule de tourisme pour le week-end et les loisirs. Ses suspensions à grands débattements ont la capacité de gommer les irrégularités du revêtement tandis que le large guidon procure un bras de levier efficace tout en déterminant une position de conduite droite et confortable, sans oublier une excellente visibilité.

En d’autres termes, la CB500X a démontré sa polyvalence dans toutes les circonstances.

En 2016, la CB500X a évolué une première fois en profitant d’un réservoir plus volumineux et d’une meilleure protection avec une bulle plus haute. Les autres évolutions concernaient un éclairage à diodes, une fourche réglable en précharge et un levier de frein également réglable.

2019 a vu une évolution plus profonde pour la CB500X. Un style aventurier toujours, mais plus sophistiqué, davantage de performances moteur et une liste de modifications sur la partie-cycle qui garantissaient que la CB500X restait unique sur son segment et que son acronyme « X » n’avait rien perdu de sa symbolique.

Caractéristiques principales

D’une utilisation urbaine à une immersion totale dans l’aventure et l’exploration, la CB500X est prête à se plier à toutes les exigences. Son image aventurière est idéalement complétée par ses suspensions à grands débattements, son amortisseur arrière efficace, sa roue avant de 19 pouces et son ergonomie adaptée.

Toujours dans la limite des 35 kW afin de répondre au besoin des détenteurs du permis A limité, le moteur de la CB500X a bénéficié, en 2019, d’une mise à niveau avec des modifications apportées à l’admission et à l’échappement ainsi qu’un nouveau calage de distribution, le tout se traduisant par 4 % de puissance et de couple supplémentaires entre 3 000 et 7 000 tr/min.

La sonorité de l‘échappement a également été retravaillée tandis qu’un embrayage à glissement assisté était adopté, en même temps qu’une instrumentation avec indicateur de rapport engagé et un éclairage LED.

 

 

 

La Honda CBR500R, lancée en 2013 en même temps que le roadster CB500F et le trail CB500X, représente l’option sportive de ce trio de machines bicylindres.

Destinée aux motards désireux de monter en cylindrée, elle distille tout le plaisir d’une sportive à un coût limité, ce qui en fait une alternative idéale pour aller au travail en semaine et apprécier les sorties du week-end. La CBR500R s’est aussi imposée auprès de motards plus expérimentés, à la recherche d’une machine plus raisonnable mais capable de préserver tout le plaisir qu’ils avaient à rouler.

En 2016, la CBR500R a évolué avec un dessin plus acéré, un éclairage LED et une suspension avant améliorée. En 2019, l’ensemble est devenu encore plus agressif avec de nouvelles formes et une position de conduite qui ne laisse aucun doute quant à ses intentions sportives. Le moteur est également devenu plus performant, encore plus prompt à monter dans les tours et à générer des sensations.

La CBR500R s’est toujours avérée rapide, frugale, accessible et amusante. L’esprit n’a pas changé pour 2021, bien au contraire…

Caractéristiques principales

Un contraste marqué entre les angles et les formes, entre la finesse et l’aspect musculaire de la pointe avant jusqu’à l’extrémité de la selle, telle est l’apparence de la CBR500R 2021. Un dessin dédié à la sportivité, à la fois ergonomique mais aussi plus aérodynamique que par le passé. Les bracelets sont installés sous le té supérieur et la position de conduite légèrement basculée sur l’avant.

Toujours dans la limite des 35 kW afin de répondre au besoin des détenteurs du permis A limité, le moteur de la CBR500R a bénéficié, en 2019, d’une mise à niveau avec des modifications apportées à l’admission et à l’échappement ainsi que d’un nouveau calage de distribution, le tout se traduisant par 4 % de puissance et de couple supplémentaires entre 3 000 et 7 000 tr/min. Un embrayage à glissement assisté a également fait partie des équipements adoptés en 2019.

L’instrumentation intègre un indicateur de rapport engagé ainsi qu’un indicateur de changement de rapport tandis que les clignotants adoptent aussi la technologie LED, comme tout le reste de l’éclairage.

À l’exception de la conformité Euro5, la CBR500R millésime 2021 reprend les caractéristiques générales de la génération précédente, tant du côté moteur que partie-cycle.

Honda fête les dix ans de la technologie de la transmission à double embrayage pour les motos

Honda a marqué la décennie depuis le lancement de sa technologie de transmission à double embrayage (DCT – Dual Clutch Transmission) dans sa gamme deux-roues en Europe.

 

Arrivé pour la première fois dans les concessions européennes avec la VFR1200F, le DCT de Honda reste unique dans le monde des deux-roues motorisés. Au total, plus de 140 000 machines équipées du DCT ont été vendues en Europe et, en 2019, 45% des Africa Twin, 52% des NC750X et 67% des Gold Wing vendues en Europe étaient équipées du DCT.

 

Ce succès est en grande partie dû à une évolution constante de la technologie, avec des améliorations dans la douceur et la rapidité des changements de rapports et dans la capacité à s’adapter aux différentes caractéristiques de conduite que nécessite une large gamme de modèles très différents. On pense par exemple à l’addition du «G switch», spécifique à la conduite offroad, installé sur les Africa Twin et X-ADV, et à la synchronisation avec l’assistant de démarrage en côte (HSA) au mode «au pas» et au point mort automatique à l’arrêt montés sur le luxueux vaisseau-amiral GL1800 Gold Wing.  

 

Transmission à double embrayage automatisé – DCT Dual Clutch Transmission

Le DCT est un embrayage électrohydraulique automatisé qui contrôle une boîte de vitesses et qui comprend une paire d’embrayages séparés, montés dans le même bloc, et contrôlant chacun une série de pignons de vitesses séparés. Un des embrayages contrôle la 1re, la 3e et la 5e vitesse, tandis que l’autre contrôle la 2e, la 4e et la 6e.

 

On peut changer les vitesses soit manuellement, en utilisant les boutons style «palettes» sur le comodo gauche, soit laisser la moto changer les rapports elle-même, en mode entièrement automatique, grâce au contrôle électronique constant des paramètres comme la vitesse, le nombre de tours du moteur et l’angle d’ouverture de la poignée de gaz.

 

Mais dans les deux cas, plus besoin d’actionner un levier d’embrayage ni un sélecteur de vitesses au pied. Lors du changement de rapport, dès que le premier embrayage désengage, le second engage instantanément le rapport suivant pour assurer un changement homogène, ultrarapide, sans à-coup ni aucune perte de traction à la roue arrière.

 

En plus de l’avantage évident que ce système apporte à une conduite sportive, le DCT permet aussi au pilote de se concentrer plus sur sa conduite, ses points de freinage, ses trajectoires en courbe et ses accélérations. Autres avantages: le DCT permet de réduire la fatigue, élimine tout risque de calage et réduit notablement le tangage de la moto lors des changements de rapports.

 

Pour le troisième Adventure Roads tour, la Honda Africa Twin met le cap sur l’Islande

Suivant les traces de ses premières éditions à travers la Norvège et l’Afrique du Sud, le Honda’s Adventure Roads se prépare, pour sa 3e édition au mois de juin 2021, à franchir les paysages volcaniques uniques de l’Islande avec la CRF1100L Africa Twin.

Lors de la 1re Adventure Roads durant l’été 2017, 40 motards se sont lancés dans un périple de 8 jours et 3500 km qui les a conduits d’Oslo au Cap Nord, le point le plus septentrional d’Europe. Lors de l’édition 2019, Adventure Roads a parcouru  3700 km, «coast to coast», de Durban au Cap, en Afrique du Sud, sur une grande variété de terrains, à travers des paysages magnifiques, pendant 12 jours remplis d’aventure.

Pour 2021, Honda Motor Europe propose à 30 motards la possibilité de piloter les nouvelles CRF1100L Africa Twin, CRF1100L Adventure Sports et CRF1100L Adventure Sports ES – équipées de la suspension semi-active Showa EERA – lors d’un voyage inoubliable de 11 jours à travers le pays du «feu et de la glace».

 

Partant de Reykjavik, la plus septentrionale des capitales du monde, la 3e édition de l’Adventure Roads mettra le cap vers le sud de l’Islande, avant de se frayer un passage à travers les lointaines «hautes terres» du nord puis de revenir à Reykjavik. Sur l’un des parcours les plus stimulants que peut offrir l’hémisphère nord, les participants emmèneront leurs Africa Twins sur des routes parfaitement goudronnées, des pistes en gravier, feront de la navigation sur le célèbre sable noir et franchiront des rivères à gué, le tout au milieu des paysages sublimes d’une Islande célèbre pour ses volcans, ses chutes d’eau, ses champs de lave, ses geysers et son soleil présent plus de 22 heures par jour.

 

«Adventure Roads 2021» est une aventure «tout compris», lors de laquelle les 30 participants venus de toute l’Europe n’auront qu’à mettre le contact de leur moto. Tout à été prévu – des réservations aux Africa Twins, en passant par les guides et le service d’assistance –  pour que les participants arrivent avec l’esprit libre, sachant qu’ils n’auront qu’à se détendre, piloter et profiter. Et qu’ils pourront rencontrer et profiter des conseils de conduite de quelques-unes des stars de rallye du HRC.

Pour avoir plus de renseignements sur le programme de l’Adventure Roads et nous faire part de votre intérêt, veuillez s’il vous plaît vous rendre sur:

www.hondaadventureroads.com ou télécharger l’«Adventure Roads Outline» sur www.hondanews.eu L’aventure vous tend les bras …

 

Honda CRF450 R – 2021

De nombreux composants de la Honda CRF450R 2021 sont nouveaux, héritage direct du travail de développement effectué par le HRC et l’équipe de Tim Gajser sur la CRF450RW Championne du Monde 2019.

Le cadre et le bras oscillant ont été revisités, tout comme les suspensions, ce qui a permis de gagner en poids et d’améliorer nettement les performances en virage. Le moteur a été modifié au niveau de l’admission et de l’échappement (qui redevient à collecteur unique) pour plus de rondeur à mi-régimes tandis que le système de décompresseur a été remplacé. Un embrayage à commande hydraulique permet un meilleur contrôle avec moins d’effort au levier, les plastiques sont plus compacts et la selle est plus petite, au bénéfice de la liberté de déplacement…

Honda FORZA 300 2020

En 2018, le Forza 300 réapparaissait sous une forme totalement nouvelle, à la fois plus léger, plus compact, plus sportif et avec un contenu technique optimisé dont une bulle à réglage électrique, un éclairage à LED ainsi qu’un top-case optionnel de 45 l associé au système de démarrage sans contact Smart Key. Il profitait également du système de contrôle de couple HSTC (Honda Selectable Torque Control) ainsi que d’une toute nouvelle instrumentation.

 

Pour 2020, la gamme actuelle se voit complétée par une série limitée caractérise par un nouveau coloris gris, des détails de sellerie rouges, des autocollants de jantes et un top-case Smart Key coordonnés et enfin un logo Forza 300 spécifique.

 

Le nom de Forza a toujours occupé une place particulière dans la gamme des scooters Honda. L’histoire de ce modèle positionné en haut de gamme remonte à l’an 2000 avec une toute première version qui va fixer les standards de la catégorie : un comportement dynamique particulièrement vif, une importante capacité de stockage et un système de freinage évolué novateur (système couplé CBS). Le succès sera au rendez-vous partout en Europe avec des utilisateurs qui apprécieront sa polyvalence et son efficacité en usage quotidien.

 

Tout en conservant sa marque de fabrique qui consiste en un astucieux mélange entre sportivité et caractère GT, le Forza 300 n’a jamais cessé d’évoluer.

 

En 2004, il reçoit le système de transmission à variation continue et contrôle électronique Honda S-MATIC, un système de démarrage sans clé Smart Key et une alimentation par injection électronique PGM-FI. Au niveau des aspects pratiques, son coffre est désormais capable d’accueillir 2 casques sous la selle.

 

En 2005, le système de freinage antiblocage est adopté. En 2008, la transmission S-MATIC est améliorée avec une fonction automatique de passage séquentielle des rapports et le freinage devient toujours plus efficace avec le système combiné « Combined ABS ». Le confort et le luxe ne sont pas oubliés avec, en accessoire, un système audio de haute qualité ainsi qu’un nouvel habillage qui permet d’abriter 2 personnes dans un confort total, même à vitesse soutenue.

 

2018 a marqué l’arrivée d’un Forza 300 radicalement revu à l’image de son petit frère Forza 125, plus léger, plus petit, plus pratique et plus dynamique tout en conservant l’intégralité des qualités de son origine « GT ».

 

Swiss Moto 2020: les CBR1000RR-R Fireblade, Fireblade SP et autres nouveautés Honda 2020

Après la première découverte des nouveautés en décembre dernier, pendant les soirées de lancements  « join the ride » à Lausanne, Berne et Zurich, Honda dévoile au Swiss Moto 2020 la totalité d’une gamme tournée vers la compétition, l’aventure, les déplacements urbains et plaisirs simples.

CBR1000RR-R Fireblade et CBR1000RR-R Fireblade SP

Durant 28 ans, le nom de “Fireblade” a été synonyme d’équilibre optimal, de comportement dynamique efficace et de plaisir de pilotage. Pour 2020, Honda ouvre un nouveau chapitre de l’histoire des Fireblade avec une nouvelle génération concrètement conçue pour la piste.

Largement inspirée de la RC213V engagée en MotoGP et de sa déclinaison civile RC213V-S, le millésime 2020 de la CBR1000RR-R Fireblade est motorisée par le 4 cylindres en ligne le plus puissant jamais fabriqué par Honda. Reprenant les cotes d’alésage/course de la RC213V-S, la CBR1000RR-R Fireblade 2020 annonce une puissance de 160 kW à 14 500 tr/min et un couple de 113 Nm à 12 500 tr/min, le tout pour un poids en ordre de marche de 201 kg.

La CBR1000RR-R 2020 sera aussi disponible en version SP équipée de la seconde génération de suspensions semi-actives Öhlins Electronic Control (fourche NPX de ø 43 mm et amortisseur arrière TTX36 Smart-EC), de freins Brembo avec étriers 4 pistons radiaux Stylema à l’avant et, à l’arrière, le même étrier simple piston que celui de la RC213V-S et aussi un quickshifter

Ces 2 versions partagent un ensemble aérodynamique ultra-performant influencé par les travaux du HRC sur la RC213V, en plus d’une centrale inertielle Bosch à 6 axes qui remplace la centrale à 5 axes précédemment utilisée. Le résultat est une précision inégalée dans le calcul des informations de roulis, de lacet et de tangage pour un meilleur contrôle du comportement de la moto et des performances de très haut niveau.

Poursuivant le principe de centralisation des masses cher à Honda, les CBR1000RR-R Fireblade et CBR1000RR-R Fireblade SP sont équipées d’un silencieux d’échappement titane développé spécialement par l’équipementier spécialisé Akrapovic.

Les 2 versions seront disponibles en coloris Rouge Grand Prix et Noir Mat Pearl.

SH125i

Meilleure vente de sa catégorie, le SH125i est pratiquement une nouvelle machine pour 2020. Héritier d’une dynastie qui remonte à 1984 avec le SH50 et qui revendique plus d’un million d’unités vendues, le SH125i est équipé d’un moteur 4 temps encore plus puissant et économique, d’un nouveau cadre et d’un habillage redessiné pour offrir une capacité de rangement accrue de 50 %.

Le nouveau moteur 4 soupapes ‘eSP+’ du SH125i 2020 est conforme aux normes Euro5. Plus puissant et offrant de meilleures accélérations, ce nouveau bloc s’avère également plus frugal que le modèle actuel. Les systèmes de contrôle de couple HSTC (Honda Selectable Torque Control) et d’arrêt automatique du moteur au ralenti Idling Stop font partie de l’équipement d’origine.

Le nouveau dessin du cadre n’améliore pas simplement le comportement, il a surtout permis de libérer un espace appréciable pour le coffre de rangement qui affiche désormais 28 litres de capacité et peut recevoir ainsi un casque intégral.

Le système de démarrage sans clef Honda Smart Key et la prise USB rends le scooter encore plus moderns. 

CRF1100L Africa Twin et CRF1100L Africa Twin Adventure Sports

Récemment présentées, les CRF1100L Africa Twin et CRF1100L Africa Twin Adventure Sports ont fait leurs grands débuts européens à l’EICMA.

Propulsées par un bicylindre en ligne plus performant en termes de puissance et de couple tout en respectant les normes Euro5, les deux versions de l’Africa Twin s’appuient sur un cadre plus léger et plus étroit qui améliore à la fois l’agilité et le confort. Et pour la première fois chez Honda, les Africa Twin profitent d’une instrumentation par écran TFT tactile de 6,5 pouces.

Au cœur de chaque machine, on trouve un ensemble complet de dispositifs électroniques, à commencer par une centrale inertielle à 6 axes qui alimente le système de contrôle de couple (Honda Selectable Torque Control), les systèmes anti-cabrage et anti-délestage, le freinage antiblocage ABS en courbe ainsi que la transmission à double embrayage DCT (Dual Clutch Transmission).

La CRF1100L Africa Twin, caractérisée par son habillage type Rallye, son réservoir de 18,8 l et sa bulle basse, sera disponible en coloris Rouge Grand Prix et Noir Mat Ballistic.

La CRF1100L Africa Twin Adventure Sports est plus particulièrement conçue pour les voyages au long cours. Elle est équipée d’une bulle réglable sur 5 positions, de feux actifs en courbe réglables (3 positions), de pneus tubeless et d’un réservoir de 24,8 l. Pour 2020, l’Adventure Sports propose le système de suspensions Showa Electronic Equipped Rider Adjustment qui garantit un comportement optimal, quelles que soient les conditions de roulage.

La CRF1100L Africa Twin Adventure Sports sera disponible en coloris Blanc Tricolore Pearl Glare et en Noir Métallique Darkness.

CMX500 Rebel

Appréciée des possesseurs du permis A limité, la CMX500 Rebel et son bicylindre de 500 cm3 bénéficient de suspensions revues, d’un éclairage à diode, d’un indicateur de rapport engagé, d’un embrayage à glissement limité et d’une selle plus confortable. Un nouvel échappement garantit sa conformité avec la norme Euro5.

Pour 2020, une nouvelle version suréquipée, la CMX500 Rebel S, est également disponible avec saute-vent, soufflets de fourche noir et sellerie matelassée. Elle se distingue par son coloris gris mat métallique Axis.

 

Honda CRF1100L Africa Twin & Honda CRF1100L Africa Twin Adventure Sports 2020

Honda CRF1100L Africa Twin

Une évolution majeure pour le porte-drapeau de la gamme Aventure Honda : augmentation des performances en TT grâce à une partie-cycle plus légère, un habillage plus étroit typé « rallye », une position de pilotage revue et un moteur de cylindrée supérieure pour plus de puissance et de couple tout en répondant aux normes Euro5.  Le poids total est en baisse de 5 kg tandis qu’une centrale inertielle 6 axes pilote désormais les différents modes de conduite, le HSTC ainsi que 3 nouveaux systèmes d’assistance : ABS en courbe, contrôle de cabrage et de délestage de l’arrière, sans oublier une fonction de détection d’entrée en courbe sur la version DCT. L’instrumentation adopte un écran tactile TFT couleur de 6,5 pouces qui intègre l’Apple CarPlay® ainsi qu’une connectivité Bluetooth. La double optique avant à diodes est équipée de feux de jour tandis que le régulateur de vitesse fait partie de l’équipement de série.

 

Honda CRF1100L Africa Twin Adventure Sports

Une évolution majeure et un changement de cap pour le porte-drapeau de la gamme Adventure Honda, plus tourné que jamais vers les horizons lointains avec plus de confort, d’efficacité et de polyvalence. Le poids est en baisse tandis que le moteur affiche une cylindrée supérieure pour plus de puissance et de couple tout en répondant aux normes Euro5. Une centrale inertielle IMU 6 axes pilote désormais les différents modes de conduite, le HSTC ainsi que 3 nouveaux systèmes d’assistance : ABS en courbe, contrôle de cabrage et de délestage de l’arrière, sans oublier une fonction de détection d’entrée en courbe sur la version DCT. Le système EERA™ (Showa Electronically Equipped Ride Adjustment) est de série. L’instrumentation adopte un écran tactile TFT couleur de 6,5 pouces qui intègre l’Apple CarPlay® ainsi qu’une connectivité Bluetooth. La double optique avant à diodes est équipée de feux de jour tandis que le régulateur de vitesse, les poignées chauffantes et une prise accessoire font partie de l’équipement de série.

 

L’Africa Twin Adventure Sports sera disponible:

CRF1100L ADV. SPORTS – DARKNESS BLACK METALLIC – MT CHF 19’490.-* CRF1100L ADV. SPORTS – DARKNESS BLACK METALLIC – DCT CHF 20’840.-*

CRF1100L ADV. SPORTS – PEARL GLARE WHITE – MT CHF 19’880.-* CRF1100L ADV. SPORTS – PEARL GLARE WHITE – DCT CHF 21’230.-*

* Prix en CHF, inclus TVA, frais de transport et Swiss Bonus

L’Africa Twin Adventure Sports 2020 peut être précommandée sous www.africa-twin.ch

Honda Motor Europe a fêté les 50 ans du quatre cylindres en ligne au festival Wheels & Waves

Honda Motor Europe était à Biarritz ce week-end passé à l’occasion de la 8ème édition du festival Wheels & Waves. Un évènement particulier puisqu’il permettait également de fêter le 50ème  anniversaire de la famille des quatre cylindres Honda depuis l’apparition de la toute première CB 750 en 1969.

Désormais internationalement reconnu avec des déclinaisons aussi bien au Japon qu’aux États-Unis, Wheels & Waves (W&W) est un festival au concept très particulier. On n’y traitait pas simplement de machines préparées mais aussi de surf, de skateboard et de musique, le tout dans le cadre spectaculaire de la ville de Biarritz, sur la côte basque.

50 ans après l’arrivée sur le marché de la «mère» de toutes les grosses cylindrées modernes, Honda a célébré l’héritage des quatre cylindres en ligne de la génération CB avec la présentation et l’exposition de 12 des plus belles préparations européennes réalisées sur la base du fer de lance de la gamme Neo Sport Café, la CB1000R.

Cette gamme, qui compte les CB1000R, CB650R, CB300R et CB125R, n’est pas constituée de modèles rétro mais plutôt de ce que l’on pourrait qualifier de néo-classiques, c’est-à-dire des machines parfaitement contemporaines associant des formes et un style classique avec des technologies très modernes.

Les 12 créations qui ont été présentées cette année sont originaires d’Espagne, de France, de Suisse ou encore d’Italie et témoignent toutes de la myriade de préparations possibles autour de la CB1000R. Pour saluer comme il se doit l’héritage et les 50 ans de développement ininterrompu des quatre cylindres en ligne Honda, ces machines ont été rejointes sur leur podium par une Honda CB750 originelle.

En 1969, la Honda CB 750 est apparue comme une révélation. Repoussant les limites à tous les niveaux, la «750 Four» n’était pas simplement la première quatre cylindres en ligne de grosse cylindrée produite en grande série, elle était aussi la première à bénéficier d’origine d’un frein avant à disque à commande hydraulique ainsi que d’un démarreur électrique. Initialement développée pour le marché nord-américain et proposée un tarif ultra-compétitif de seulement 1’495$ de l’époque, la CB750 a indiscutablement fixé la norme pour les 50 années qui ont suivi.

Parmi toutes les machines exposées, on notera trois CB1000R issues du concours ‘Dream Garage’organisée par Honda Espagne. L’une de ces machines, réalisée par Hakuba Motos et baptisée ‘Alfredo’, est directement inspirée par l’emblématique Freddie Spencer et a notamment participé à la course de Punks Peak qui se déroule sur les collines de Jaizkibel Hondaribia et qui à marqué le début des cinq jours de festivités du W&W.

La Suisse était représentée par deux déclinaisons très différentes de la CB1000R. Avec ses jantes carbone signées Rotobox, la CB1000R-adical, dessinée et réalisée par le tandem Fuhrer Moto et Gannet Design, est une machine à la présentation très agressive dont la peinture type camouflage a été réalisée à la main et sur mesure par Walter Oberli. Elle était accompagnée d’une étonnante Africa Four CRF1000R, un mélange de concepts et d’idées issues de la gamme Honda actuelle avec ses jantes chaussées de pneumatiques enduro, son train avant de CRF450R et sa peinture qui reprend les coloris traditionnels du HRC.

Pour sa part, Honda Italie à exposé trois machines à Biarritz dont l’une, ‘The Tribute’ (l’Hommage), tire ses coloris de la CB750 de 1969.

Enfin, originaires de France, quatre autres préparations sur base de CB1000R complètaient cette exposition unique, donc une splendide «Black Édition» réalisé par le concessionnaire local 3C Motos.